Rechercher
Rechercher

Liban

Affrontements à Wadi Khaled entre militaires libanais et éléments armés

Les éléments armés feraient partie de la cellule mise en place par le terroriste Khaled el-Tellaoui.

Affrontements à Wadi Khaled entre militaires libanais et éléments armés

Des soldats libanais lors d'une opération militaire contre des jihadistes près de Ras Baalbeck, le 17 août 2017. Photo d'archives AFP / STRINGER

Des affrontements avaient lieu samedi entre des agents des services de renseignements des Forces de sécurité intérieure et des éléments armés se trouvant dans une maison isolée, dans le village d'al-Fard, à Wadi Khaled, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Les éléments armés feraient partie de la cellule mise en place par le terroriste Khaled el-Tellaoui, selon la chaîne LBCI. 

Des staccatos des tirs et les déflagrations de roquettes sont entendus dans la région, alors que les combats durent depuis plusieurs heures. Les FSI sont aidées par l'armée libanaise qui a dressé des barrages et entrepris plusieurs descentes dans la région. Selon la chaîne LBCI, l'opération se poursuivait jusqu'à tard en soirée, samedi, et plus de la moitié des éléments armés de cette cellule de douze personnes ont été tués, alors que d'autres se trouvent encore retranchés dans une habitation.

La chaîne libanaise avait plus tôt rapporté que les affrontements avaient lieu entre l'armée et un groupe syrien armé accusé de préparer des attentats terroristes. Puis, des sources ont révélé à la chaîne que les éléments armés font partie de la cellule terroriste qui est derrière les crimes de Kaftoun et Beddaoui. Ni l'armée libanaise ni les FSI n'ont jusque-là publié de communiqué au sujet des combats en cours.

Lire aussi

Une cellule de Daech qui planifiait des attaques au Liban démantelée

Quatre militaires, deux soldats et deux sous-officiers, ont été tués le 14 septembre lors d'une opération de l'armée à Beddaoui, près de Tripoli, au Liban-Nord, au domicile du jihadiste Khaled el-Tellaoui, qui était en cavale et qui avait été abattu le jour-même. Khaled el-Tellaoui était impliqué dans le crime de Kaftoun, dans le Koura, qui avait fait trois morts le 21 août dernier, notamment deux policiers municipaux. Vendredi, l'armée a arrêté à Hilane, dans le caza de Zghorta au Liban-Nord, le terroriste présumé Ahmad Samir al-Chami, qui semblait être le dernier membre de la cellule de Khaled el-Tellaoui. Le terroriste faisait l'objet d'un avis de recherche publié après l'arrestation de deux fugitifs de cette même cellule et la mort de leur chef. 


Des affrontements avaient lieu samedi entre des agents des services de renseignements des Forces de sécurité intérieure et des éléments armés se trouvant dans une maison isolée, dans le village d'al-Fard, à Wadi Khaled, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Les éléments armés feraient partie de la cellule mise en place par le terroriste Khaled el-Tellaoui,...

commentaires (1)

comme par hasard, ils s'etaient terres a wadi khaled, sur les frontieres libano syriennes

gaby sioufi

08 h 15, le 27 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • comme par hasard, ils s'etaient terres a wadi khaled, sur les frontieres libano syriennes

    gaby sioufi

    08 h 15, le 27 septembre 2020