Rechercher
Rechercher

Explosions du port

Plainte des Kataëb contre l’État pour « homicide volontaire »

Plainte des Kataëb contre l’État pour « homicide volontaire »

Le vice-président du parti Kataëb, Georges Jreige, au cours de sa conférence de presse, hier. Photo ANI

Le vice-président du parti Kataëb, Georges Jreige, a annoncé hier, au cours d’une conférence de presse, que son parti a porté plainte contre l’État libanais et tous les responsables de la double explosion du port de Beyrouth et de ce qui en a découlé, notamment l’incendie dans le port (le 10 septembre) et les blessés dans la manifestation qui a suivi le drame (NDLR, le 8 août, quatre jours après l’explosion, quand une oppression a été exercée contre les manifestants).

« Le parti Kataëb, représenté par son président Samy Gemayel, a déposé une plainte auprès du juge d’instruction et procureur général près la Cour de justice, Fadi Sawan, au nom de toutes les victimes, se portant partie civile contre l’État libanais et tous les responsables de l’explosion du port de Beyrouth, qu’ils soient acteurs, partenaires, intervenants, coupables de négligence, incitateurs ou ayant assuré une couverture aux crimes d’homicide volontaire, de terrorisme, de possession de matières explosives, de vandalisme et d’incendie, a-t-il dit. Sans compter la négligence dans le cadre de l’emploi, le stockage de matières dangereuses dans une zone habitée, et d’autres motifs d’accusation. » « Au nom de tous ceux que je représente, au nom du président du parti Kataëb, le député Samy Gemayel, et de toutes les victimes, j’accuse l’État d’un homicide volontaire à Beyrouth le 4 août 2020 », a martelé M. Jreige. « Il s’agit bien d’homicide volontaire, car comment expliquer que les autorités n’aient pas réagi alors qu’elles savaient qu’une telle bombe pouvait exploser à tout moment ? a-t-il ajouté. Comment expliquer que personne ne peut déterminer qui possède ce nitrate d’ammonium et qui en connaît l’existence ? » Et de poursuivre : « J’accuse l’État de complicité et de négligence. Je l’accuse d’avoir fermé les yeux à l’entrée de ces matières au port de Beyrouth en 2013. Aucun responsable n’a eu le courage de dire la vérité en sept ans, et de demander à ce que ce dangereux stock soit déplacé et fasse l’objet d’une enquête. Pire, ceux qui en ont eu le courage ont fini morts ou emprisonnés. »

Décès d’une nouvelle victime

La double déflagration a été causée, selon les explications officielles, par l’incendie d’un stock de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium entreposé sans précaution depuis sept ans dans un hangar du port.Entre-temps, la liste des victimes continue de s’allonger. Quarante-huit jours après la double explosion dévastatrice, un nouveau décès est à déplorer. Marine Élias (veuve Najem), qui avait été grièvement blessée le 4 août, a succombé à ses blessures lundi, a rapporté sa famille sur les réseaux sociaux. Elle a été inhumée en l’église évangélique libre de Beyrouth.

La semaine dernière, un homme dans le coma depuis le 4 août était décédé à Dora. La déflagration du port a ainsi fait 194 victimes, 6 500 blessés, selon un bilan encore provisoire. Neuf personnes restent par ailleurs disparues, selon les autorités. L’explosion a également laissé 300 000 personnes sans abri et détruit des quartiers entiers de Beyrouth.


Le vice-président du parti Kataëb, Georges Jreige, a annoncé hier, au cours d’une conférence de presse, que son parti a porté plainte contre l’État libanais et tous les responsables de la double explosion du port de Beyrouth et de ce qui en a découlé, notamment l’incendie dans le port (le 10 septembre) et les blessés dans la manifestation qui a suivi le drame (NDLR, le 8 août,...

commentaires (1)

Il était grand temps que les libanais attaque cet état bananier et tous ses dirigeants pour crime avec préméditation. BRAVO. Tous les libanais devraient signer un manifeste réclamant leur condamnation pour tous les crimes qu’ils ont commis et surtout le vol de son argent qui a été utiliser pour des fins personnelles. Ainsi nous pourrons nous débarrasser de ces malotrus qui se croient tout permis

Sissi zayyat

18 h 36, le 24 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Il était grand temps que les libanais attaque cet état bananier et tous ses dirigeants pour crime avec préméditation. BRAVO. Tous les libanais devraient signer un manifeste réclamant leur condamnation pour tous les crimes qu’ils ont commis et surtout le vol de son argent qui a été utiliser pour des fins personnelles. Ainsi nous pourrons nous débarrasser de ces malotrus qui se croient tout permis

    Sissi zayyat

    18 h 36, le 24 septembre 2020