Rechercher
Rechercher

Électricité

L’armée a récupéré du carburant offert par l’Irak, car inadapté à EDL

L’armée a récupéré du carburant offert par l’Irak, car inadapté à EDL

Le carburant offert par l’Irak ne peut pas être utilisé par les centrales d’EDL. Photo P.H.B.

Le ministère de l’Énergie et de l’Eau a indiqué dans un communiqué hier que l’armée libanaise avait récupéré 1 800 000 litres de « gasoil » offert par le gouvernement irakien dans le sillage de la catastrophe du 4 août qui a ravagé le port de Beyrouth ainsi que plusieurs quartiers de la capitale. Le carburant était initialement destiné à alimenter la centrale électrique de Zahrani (Liban-Sud) gérée par Électricité du Liban (EDL).

« Les tests réalisés en amont ont permis de déterminer que le carburant n’était pas adapté aux unités de production de la centrale. Il peut en revanche être consommé par certains type de véhicules et autres équipements, ce qui a justifié la décision de transférer les quantités concernées à l’armée », a expliqué à L’Orient-Le Jour une source proche d’EDL, confirmant ainsi l’explication du ministère de l’Énergie. Selon la source, le carburant avait été livré il y a « environ deux semaines » et les développements qui ont suivi remontent, eux, à une semaine. La source à EDL a de plus relevé que la quantité de carburant concernée ne permettait d’assurer qu’une petite partie des besoins mensuels de la centrale de Zahrani, qui possède une capacité d’environ 500 mégawatts (MW) pour un total d’environ 2 000 MW répartis entre l’ensemble des centrales gérées par l’établissement public dans le pays. Contacté, le ministère a, lui, précisé qu’il avait souhaité apporter cette clarification pour éviter les polémiques sur le sujet.La source à EDL a de plus précisé que le pays ne devrait pas avoir de problème d’approvisionnement en électricité pendant encore un mois. « Il n’y a presque plus eu de retard dans les livraisons de carburant par Sonatrach (un des fournisseurs de carburant d’EDL avec Kuwait Petroleum Company ou KPC) depuis le 4 août dernier, les équipes de l’établissement public sont actuellement en mesure de mobiliser 1 500 à 1 600 MW, ce qui leur permet d’assurer un niveau de production correct comparé à la demande », a-t-elle encore souligné. La source n’a toutefois pas pu fournir d’indication sur le niveau actuel de la demande, qui reste supérieur aux capacités d’EDL, toujours obligée de rationner la production.

P.H.B.


Le ministère de l’Énergie et de l’Eau a indiqué dans un communiqué hier que l’armée libanaise avait récupéré 1 800 000 litres de « gasoil » offert par le gouvernement irakien dans le sillage de la catastrophe du 4 août qui a ravagé le port de Beyrouth ainsi que plusieurs quartiers de la capitale. Le carburant était initialement destiné à alimenter la...

commentaires (0)

Commentaires (0)