Rechercher
Rechercher

Bulgarie

Perpétuité pour les deux accusés libanais de l’attentat anti-israélien de 2012

De nombreux éléments concordants « lient les deux accusés (...) et l’attaque au Hezbollah », avait argué la procureure au cours du procès.


La justice bulgare a condamné hier à la perpétuité, par contumace, deux Libanais accusés d’être impliqués dans l’attentat en 2012 contre un bus transportant des touristes israéliens, attribué à la branche armée du Hezbollah, qui avait fait sept morts, a rapporté l’AFP.

« Le tribunal les condamne à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle », a déclaré la juge Adelina Ivanova, du tribunal de Sofia, spécialisé dans les crimes du terrorisme. Il s’agit des peines les plus sévères du code pénal bulgare. De nombreux éléments concordants « lient les deux accusés (...) et l’attaque au Hezbollah », avait argué au cours du procès la procureure Evguenia Chtarkelova.

Les éléments recueillis par l’enquête avaient convaincu l’Union européenne d’inscrire en juillet 2013 la branche armée du Hezbollah sur sa liste noire des organisations terroristes. Les États-Unis considèrent depuis des années le Hezbollah comme un « groupe terroriste étranger ». Le verdict de la justice bulgare peut faire l’objet d’un appel sous quinzaine.

Le 18 juillet 2012, cinq touristes israéliens avaient été tués à l’aéroport de Bourgas (ville balnéaire de la côte de la mer Noire en Bulgarie) et 35 autres blessés par l’explosion d’une bombe placée dans un bus assurant la liaison entre le terminal de l’aéroport et le lieu de vacances des voyageurs. Le chauffeur bulgare avait également perdu la vie. Trente-huit personnes avaient été blessées. Le poseur de bombe présumé, Mohammad Hassan el-Husseini, un Franco-Libanais de 23 ans, avait été tué dans l’explosion. Son corps avait été identifié par une analyse ADN.

Introuvables

Le premier de ses deux complices, Meliad Ferah, un Australien de 39 ans, a été reconnu coupable d’avoir rassemblé les pièces nécessaires à la construction de la bombe artisanale. Le second, Hassan el-Hajj Hassan, 32 ans, un citoyen canadien, est soupçonné d’avoir loué des logements et des voitures de location dans le cadre du projet terroriste.Les deux hommes avaient quitté la Bulgarie le soir de l’attentat et n’ont pas été retrouvés malgré la coopération judiciaire internationale. Ils ont été inscrits en 2015 sur la liste noire antiterroriste américaine. Leurs éventuels avoirs ont été gelés aux États-Unis, où tout commerce avec eux est interdit aux personnes morales et physiques. Washington estimait alors que MM. Ferah et Hassan se trouvaient probablement au Liban. Le Hezbollah a démenti tout lien avec l’attentat.


La justice bulgare a condamné hier à la perpétuité, par contumace, deux Libanais accusés d’être impliqués dans l’attentat en 2012 contre un bus transportant des touristes israéliens, attribué à la branche armée du Hezbollah, qui avait fait sept morts, a rapporté l’AFP.

« Le tribunal les condamne à perpétuité sans possibilité de libération...

commentaires (0)

Commentaires (0)