Rechercher
Rechercher

Point de vue

Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle

Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle

Vue depuis le port de Beyrouth le 4 août 2020. Archives AFP

L’explosion qui a secoué Beyrouth le 4 août a ébranlé le monde entier. Elle a fait des centaines de morts et des milliers de blessés, pulvérisé le centre de la capitale et causé de graves dégâts dans toute la ville. Le bilan humain et matériel est très lourd, et l’explosion, de par son emplacement, a paralysé le port et de nombreuses entreprises. L’activité économique a été quasiment interrompue — non seulement à Beyrouth, mais dans l’ensemble du pays.

La tragédie qui a secoué le Liban nécessite une réponse mondiale urgente, et le fait qu’elle se prépare déjà est signe d’espoir. Pour guider ces efforts, le groupe de la Banque mondiale a réalisé une évaluation rapide des dégâts et des besoins en collaboration avec l’Union européenne et l’Organisation des Nations unies, en partenariat étroit avec le gouvernement libanais, les institutions publiques et les organisations de la société civile.

Se reconstruire en mieux

Selon notre évaluation, l’explosion a causé entre 3,8 et 4,6 milliards de dégâts et des pertes financières de l’ordre de 2,9 à 3,5 milliards de dollars. Les retombées sont particulièrement graves dans les secteurs essentiels à la croissance, notamment la finance, le logement, le tourisme et le commerce. Le coût total du redressement et de la reconstruction devrait se situer entre 1,8 et 2,2 milliards de dollars à la fin de 2021. Outre la réduction de l’activité économique, le Liban devra probablement faire face à une baisse des recettes fiscales, une hausse de l’inflation et une aggravation de la pauvreté. Le pays risque également de connaître des perturbations commerciales, ce qui augmenterait les coûts de transaction et ralentirait encore la croissance.

Notre évaluation, grâce à son approche globale, propose des mesures concrètes pour favoriser une reprise rapide et vigoureuse. Nous nous engageons à mobiliser le peuple libanais, les pays donateurs et nos partenaires internationaux pour assurer une reconstruction transparente, durable et sans exclus. Mon organisation — qui a été créée pour aider l’Europe à se reconstruire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale — tirera parti de son expérience mondiale en matière d’aide aux pays sinistrés. Il ne s’agit pas seulement de mobiliser un large éventail de compétences analytiques et une vaste expérience pratique, mais aussi de mettre en place un dispositif qui accorde la priorité aux besoins des Libanais.Cette catastrophe n’est que la plus visible et la plus dramatique d’une série de maux qui ont frappé le pays au cours de la dernière décennie et se sont multipliés ces derniers mois — notamment les retombées du conflit en Syrie, puisque le Liban compte plus de réfugiés par habitant que tout autre pays. La situation économique et financière s’est fortement dégradée : juste avant l’explosion, l’activité économique devait se contracter de plus de 18 % en 2020, alors que les taux d’inflation atteignaient déjà des niveaux à trois chiffres à la fin du premier semestre. Et pour les Libanais, la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement qui l’accompagnent ont contribué à une hausse sensible de la pauvreté, du chômage et du climat d’insécurité.

L’explosion n’a fait qu’exacerber une situation déjà désastreuse pour le Liban. Mais les défis auxquels le pays est confronté ne sont pas purement économiques : ses institutions publiques ont perdu toute fiabilité en termes de transparence et de redevabilité, ce qui a paralysé le soutien international alors même que l’économie était en chute libre depuis plusieurs mois. Le pays doit non seulement se reconstruire, il doit aussi se reconstruire en mieux. Le changement doit être guidé par trois principes directeurs : transparence, inclusion et bonne gouvernance. Le Liban doit commencer par fonctionner mieux et de façon à profiter à tous.

Changer de cap

Cette crise est donc aussi un coup de semonce – le moment est venu pour le pays de transformer en profondeur ses politiques institutionnelle, économique et sociale en respectant les priorités du peuple libanais. L’évaluation a pris en compte les vues de représentants et acteurs de toutes les sphères de la société libanaise, et leurs observations ont aidé à formuler les conclusions, analyses et recommandations du rapport.

Le peuple libanais a démontré à maintes reprises par le passé qu’il pouvait se relever des conflits et de la destruction. Il peut également mettre à profit les ressources d’une diaspora très engagée. Je suis donc convaincu que nous pouvons compter une fois encore sur la détermination et l’ingéniosité des Libanais. Mais cette fois-ci, il ne s’agit pas seulement de survivre et se relever. Il s’agit aussi de savoir si le pays saisira cette occasion de prendre les mesures décisives pour changer de cap et ouvrir une voie nouvelle.

Le groupe de la Banque mondiale est prêt à venir en aide au Liban pour mettre en œuvre des réformes favorisant une reprise économique et sociale durable afin notamment de réduire le nombre des exclus et d’inverser la tendance à l’augmentation du taux de pauvreté. Nous nous réjouissons à la perspective de collaborer avec nos partenaires locaux et internationaux à cette tâche essentielle. Ensemble, nous pouvons changer le cours de l’histoire du Liban.

Directeur général des opérations de la Banque mondiale


L’explosion qui a secoué Beyrouth le 4 août a ébranlé le monde entier. Elle a fait des centaines de morts et des milliers de blessés, pulvérisé le centre de la capitale et causé de graves dégâts dans toute la ville. Le bilan humain et matériel est très lourd, et l’explosion, de par son emplacement, a paralysé le port et de nombreuses entreprises. L’activité économique a...

commentaires (12)

Des généralités insipides dont seuls les fonctionnaires des organisations internationales ont le secret ...

PIERRE COPTI

01 h 33, le 26 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Des généralités insipides dont seuls les fonctionnaires des organisations internationales ont le secret ...

    PIERRE COPTI

    01 h 33, le 26 septembre 2020

  • Le Liban n'a pas besoin de mendier. plusieurs dizaines de pays ont contribué activement à le détruire depuis 1975. Si la justice mondiale existait, je pense qu'elle n'existe pas, elle demanderait réparation à tous ses pays et les montants se chiffreraient en centaines de milliards. Les instances internationales ressemblent à des putains magnifiques bien habilles et qui emploient des honnêtes personnes naïves comme l'auteur de cet article.

    MGMTR

    19 h 40, le 20 septembre 2020

  • si vous avez la recette ,Monsieur ,nous prenons!!!!!!!!J.P

    Petmezakis Jacqueline

    18 h 11, le 20 septembre 2020

  • MAIS QUELLE PATIENCE VOULEZ _VOUS QUE NOUS AYONS ENCORE ! PERSONNELLEMENT J'ABANDONNE !

    Chucri Abboud

    17 h 17, le 20 septembre 2020

  • En présence des armes, tout est chimère.

    Esber

    16 h 24, le 20 septembre 2020

  • Vous divaguez et rêvez en couleurs....

    Robert Moumdjian

    15 h 33, le 20 septembre 2020

  • Déclaration très touchante qui nous va droit au cœur. Cependant vous devriez, vous pays aidants condamner d’abord les responsables de cette catastrophe et demander des comptes à tous les acteurs de la destruction de notre pays pour pouvoir les sanctionner et leur imposer des amandes qui Participeraient à la reconstruction de ce pays qu’ils ont volontairement détruit, avant de procéder à verser de l’argent qui irait droit dans leurs poches. Ils sont armés et imposent leurs conditions à tous. Comment pouvez vous garantir la transparence alors que jusqu’ici ils refusent que les investigations sur le cataclysme du 4 août soient menées par des cellules internationales pour trouver les coupables et les juger? Tant qu’ils restent impunis rien ne se fera dans notre pays, et ça tout le monde le sait. Nous sommes désolés de vous dire que nous sommes gavés des bonnes intentions de tous les états qui connaissent le remède mais ne l’appliquent pas pour des raisons qui nous dépassent. Pour vous dire que votre intention est bonne mais malheureusement n’aboutira à rien tant que ses vendus sont au pouvoir. Même la HRW peine à condamner ces tyrans qui tirent à balles réelles sur des manifestants qui réclament leurs droits. Comment pouvons nous vous aider si vous ne nous aidez pas? On vous renvoie la question magique que tous les pays aiment répéter à l’endroit des libanais qui sont massacrés tous les jours en attendant les sanctions des institutions internationales qui tardent à tomber.

    Sissi zayyat

    13 h 30, le 20 septembre 2020

  • "...le moment est venu pour le pays de transformer en profondeur ses politiques institutionnelle, économique et sociale en respectant les priorités du peuple libanais..." Très belles théories , et justes, élaborées par des experts de formation et mentalité...européenne...! Malheureusement chez nous au Liban, il faudra plusieurs générations pour espérer changer les mentalités et donc la façon d'agir de nos responsables de tous bords, qui, justement entretenaient pour en bénéficier personnellement, toutes ces anomalies et corruptions qui ont filnalement amené notre pays au bord de la destruction... - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 16, le 20 septembre 2020

  • Une idée 'free of charge' pour la BM. Financer l'immigration des réfugies palestiniens et syriens vers hors du Liban, au lieu de les fixer dans ce pays. Ça serait une voie nouvelle...

    Mago1

    07 h 26, le 20 septembre 2020

  • MERCI BEAUCOUP MR VAN TROTSENBURG, POUR VOTRE TRAVAIL ET VOTRE BONNE VOLONTE NEAMOINS, JE DOIS VOUS AVERTIR QUE LE LIBAN N'EST PAS L'ALLEMAGNE CAR VOUS DEVEZ MULTIPLIER PAR DEUX AU MOINS TOUS LES CHIFFRES QUE VOUS AVEZ ESTIMES CAR NOTRE CLASSE POLITIQUE NE VOUS LAISSERA RIEN FAIRE A MOINS DE PRENDRE EN CASH 50 % DU COUT DE VOS TRAVAUX BERRY BASSIL NASRALLAH HARRIRI JOUMBLAT GEAGEA FRANGIE ETC... MEME PARFOIS AOUN A UNE PLUS PETITE ECHELLE (CAR IL DOIT DISTRIBUER UN PEU A SES GARDES POUR QU'ILS LE PROTEGENT DU PEUPLE ) SONT DE CONNIVENCE POUR SE PARTAGER CE GATTEAU LA VERITE IL FAUDRA METTRE AU MONS 5 MILLIARDS POUR LES 2.2 QUE VOUS AVEZ ESTIMES CAR IL FAUT AUSSI QUE CEUX QUI FERONT LES TRAVAUX PAYENT AUSSI UNE DIME AUX SEIGNEURS QUI NOUS GOUVERNENT POUR D'ABORD AVOIR LE CONTRAT PUIS POUR L'ENCAISSER DE TOUTE FACON MERCI DE TOUT COEUR POUR VOTRE AIDE C'ETAIT JUSTE POUR VOUS SIGNALER COMMENT LE PAYS FONTIONNE QUAND VOUS COMMENCEREZ A VRAIMENT VOULOIR FAIRE QUELQUE CHOSE POUR AIDER CE PEUPLE DIGNE DE CONFIANCE MAIS QUI A DES POLITICIENS INDIGNES QUI LE GOUVERNE

    LA VERITE

    02 h 43, le 20 septembre 2020

  • Joli article mais il faut etre realiste ca continuera a aller de mal en pire tant que la milice illegale continuera a controler l'etat. Je suis de plus en plus persuade que seul la force les brisera...helas

    Liban Libre

    01 h 46, le 20 septembre 2020

  • La tragédie qui a secoué le Liban nécessite une réponse mondiale urgente, il y a eu des réponses mondiales dans le passé mais l argent a servit à enrichir les responsables , qui font semblant de dormir en attendant l arrivé du blé pour reprendre les choses en main, c est une histoire ancienne j espère que la communauté internationale n accordera d aide que sous conditions au moins de sanctionner les voleurs .

    youssef barada

    01 h 00, le 20 septembre 2020