Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Alexandra Najjar, tu ne peux pas mourir

Nous quitter n’est pas libanais

Comme impossible n’est pas français

Cette rose éclorera tous les matins

Entourée de tulipes et de jasmins

Ton sourire et l’éclat de tes yeux

Font de tes admirateurs des chanceux

De pouvoir garder dans leurs cœurs

Ton innocence, ta beauté et ta candeur

Dans notre révolution tu as été la première

À porter notre fanion en avant des barrières

À allumer et à propager le feu de la liberté

Pour que « tous, tous » y soient cramés

Tu es la Marianne de tous les Libanais

Pour une, deux et plusieurs années

Ton buste occupera tous les foyers

Et trônera dans les salons du Palais

Par la Vierge Marie tu as été reçue

Sur ses bras avec petit Jésus

Qui a fait de toi sa petite sœur

T’apportera ainsi un peu de bonheur

Aux parents d’Alexandra

Ô combien de filles combien de garçons

Ont quitté leurs familles et leurs maisons

Déchiquetés par une forte explosion

Alors qu’ils n’ont écrasé même un frelon

Alexandra a été volée par un fripon

Né dans les ténèbres avec les démons

A happé ce frêle et doux papillon

Et n’accepte ni recours ni rançon

À Alexandra

Toi la Belle au bois dormant

Un jour, viendra ton prince charmant

Te réveillera de ton profond sommeil

En bravant l’impossible et l’irréel

Tu nous reviendras sur un cheval blanc

En princesse victorieuse clopin-clopant

Tu trouveras des cœurs ouverts par milliers

En attente chaude pour te regagner

Alexandra, Alexandra la belle fleur

Tu resteras vivante dans nos cœurs

Tu nous as laissé un précieux testament

Écrit de tes propres mains avec ton sang

Avec toute mon affection de grand-père

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Nous quitter n’est pas libanais

Comme impossible n’est pas français

Cette rose éclorera tous les matins

Entourée de tulipes et de jasmins

Ton sourire et l’éclat de tes yeux

Font de tes admirateurs des chanceux

De pouvoir garder dans leurs cœurs

Ton innocence, ta beauté et ta candeur

Dans notre révolution tu as été la...

commentaires (0)

Commentaires (0)