Rechercher
Rechercher

Diplomatie

« Les USA sont déterminés à empêcher l’Iran de continuer à saper la souveraineté des Libanais », affirme Pompeo

Dans une tribune publiée dans « Le Figaro », le chef de la diplomatie américaine critique le refus de la France de désigner le parti chiite dans son intégralité comme organisation terroriste.

« Les USA sont déterminés à empêcher l’Iran de continuer à saper la souveraineté des Libanais », affirme Pompeo

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo. Photo d’archives AFP

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a martelé mardi que les États-Unis empêcheraient l’Iran de vendre des armes au Hezbollah et d’acquérir des armes russes et chinoises alors qu’un embargo international sur les armes visant Téhéran arrive à échéance le 18 octobre.

Dans une tribune publiée dans Le Figaro rapportée par l’AFP et dans une interview à Radio France Internationale, Mike Pompeo a dénoncé l’influence iranienne au Liban et critiqué le refus de la France de désigner le Hezbollah dans son intégralité comme organisation terroriste, Paris considérant uniquement l’aile militaire du parti chiite comme telle.

« Aucun pays n’a autant souffert que le Liban sous le talon de l’Iran. Le Hezbollah, mercenaire de l’Iran, y est depuis quelque trois décennies le principal acteur politique. Aujourd’hui à Beyrouth, la corruption règne, le système financier et politique délabré fonctionne à peine et les jeunes Libanais manifestent dans les rues au son de slogans comme “Iran dehors !” », a écrit M. Pompeo. « Malheureusement, la France refuse de désigner l’ensemble du Hezbollah comme une organisation terroriste, comme l’ont fait d’autres pays européens, et freine les progrès de l’Union européenne dans ce sens. Au lieu de cela, Paris s’en tient à cette fiction qu’il existe une “aile politique” du Hezbollah, alors que celui-ci est entièrement contrôlé par un seul terroriste, Hassan Nasrallah. Je partage la frustration des vingt-sept personnalités publiques françaises qui, dans une tribune collective publiée dans Le Figaro, ont récemment appelé la France à adopter cette désignation », a-t-il ajouté.

« Nous allons empêcher l’Iran d’acquérir des chars chinois et des systèmes de défense aériens russes et ensuite de vendre des armes au Hezbollah, torpillant ainsi les efforts du président (français Emmanuel) Macron au Liban », a encore dit M. Pompeo.

Répondant aux questions de Léa Salamé pour Radio France Internationale, Mike Pompeo a souligné que « les États-Unis sont déterminés à empêcher l’Iran de continuer à saper la souveraineté des peuples libanais et irakien, ainsi que celle du peuple syrien qui a été décimé à cause du soutien de Téhéran au régime de Bachar el-Assad ». « Telles sont les actions du commandement et du régime iraniens et les États-Unis veulent à tout prix les priver de la capacité, des ressources et de l’argent dont ils ont besoin pour continuer à fomenter un tel mal, et de telles violations des droits de l’homme dans le monde », a-t-il encore dit, avant d’ajouter s’agissant du Liban : « Voir ce que le Hezbollah, sous le contrôle direct de la République islamique d’Iran, a fait à ce pays m’attriste énormément. »

Cité par l’agence Reuters, une source diplomatique française a affirmé ne pas être « sûre qu’il soit possible de traiter avec le Hezbollah politique sans manipuler le Hezbollah armé ». Pour ce diplomate, la politique d’Emmanuel Macron à ce niveau « est une arme à double tranchant ».

« L’initiative française a toujours été risquée, a déclaré un second diplomate français. On peut les regarder (les Libanais) et leur dire cela suffit, mais alors ils ne font rien. Que se passera-t-il alors ? »


Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a martelé mardi que les États-Unis empêcheraient l’Iran de vendre des armes au Hezbollah et d’acquérir des armes russes et chinoises alors qu’un embargo international sur les armes visant Téhéran arrive à échéance le 18 octobre.

Dans une tribune publiée dans Le Figaro rapportée par l’AFP et dans une interview à...

commentaires (4)

THANK YOU M POMPEO FOR YOUR HELP TO SAVE LEBANON THERE IS ONE THING MISSING TO ACHEIVE THIS PURPOSE PUT ON THE TABLE SOLID EVIDENCE OF THE CORRUMPTION OF OUR SO CALLED LEADERS, FROM ANY SIDE AND ALL SIDES AND PRESENT IT TO THE WORLD AFTER SEIZING ALL THEIR ASSETS THE PEOPLE OF LEBANON WILL UNDERSTAND HOW CORRUPTED ARE THEIR LEADERS AND WILL APPLAUD YOU INSTEAD OF DOUBTING YOUR SINCERITY PLEASE DO IT QUICKLY AS TIME IS THE ESSENCE TO SAVE LEBANON AND THANK YOU IN ADVANCE

LA VERITE

17 h 19, le 16 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • THANK YOU M POMPEO FOR YOUR HELP TO SAVE LEBANON THERE IS ONE THING MISSING TO ACHEIVE THIS PURPOSE PUT ON THE TABLE SOLID EVIDENCE OF THE CORRUMPTION OF OUR SO CALLED LEADERS, FROM ANY SIDE AND ALL SIDES AND PRESENT IT TO THE WORLD AFTER SEIZING ALL THEIR ASSETS THE PEOPLE OF LEBANON WILL UNDERSTAND HOW CORRUPTED ARE THEIR LEADERS AND WILL APPLAUD YOU INSTEAD OF DOUBTING YOUR SINCERITY PLEASE DO IT QUICKLY AS TIME IS THE ESSENCE TO SAVE LEBANON AND THANK YOU IN ADVANCE

    LA VERITE

    17 h 19, le 16 septembre 2020

  • Arrêtez de crier au loup M. Pompeo plus personne ne vous croit. Vos menaces peinent à être effectives et les bribes annoncées se sont révélées improductives alors qu’elle devait faire peur. Vu que vous avez coupé la queue et non la tête du serpent. Nous faire croire à votre empathie vis à vis du Liban peut se concrétiser rapidement ou alors vous faire perdre la face auprès de tous les libanais et d’autres peuples qui croient encore en vous ou les futurs dictateurs qui vous testent pour savoir s’ils peuvent aller plus loin qui croient que tous ces manèges et déplacements du vent ne sont que de la poudre aux yeux. Pour maintenir votre autorité dans le monde il ne faut pas menacer sans passer à l’acte , ils prendront ça pour de la faiblesse quelques soient vos raisons de le faire. L’enjeu n’est pas libanais il est un piège pour toutes les grandes puissances des cupides qui veulent transformer le visage du monde. A vous de jouer et plus vite que ça.

    Sissi zayyat

    10 h 59, le 16 septembre 2020

  • Taratata ! en matière d'innocence ,l ' amérique peut repasser! J.P

    Petmezakis Jacqueline

    08 h 45, le 16 septembre 2020

  • "la France refuse de désigner l’ensemble du Hezbollah comme une organisation terroriste, comme l’ont fait d’autres pays européens". C'est la politique de la carotte jouée par Macron. Elle vient de montrer son échec. Reste le bâton, mais Macron ne voudra pas l'utiliser: que les USA s'en chargent!

    Yves Prevost

    07 h 35, le 16 septembre 2020