Rechercher
Rechercher

Finance

Covid-19 : la BDL publie les chiffres des prêts à 0 % accordés aux entreprises

Covid-19 : la BDL publie les chiffres des prêts à 0 % accordés aux entreprises

Le mécanisme d’octroi de prêts à 0 % a été lancé par la BDL en mars. Archives AFP

La Banque du Liban (BDL) a divulgué hier pour la première fois des statistiques mesurant la portée de son mécanisme de prêts exceptionnels à taux 0 % et sans frais mis en place pour les sociétés et les entrepreneurs qui se sont retrouvés dans l’impossibilité d’assumer certaines de leurs charges en raison des conséquences du confinement lié au Covid-19 pendant la période allant de mars à juin.

Le dispositif, qui prévoit aussi bien l’octroi de prêts en livres libanaises qu’en dollars accessibles via les banques et les institutions financières, avait été mis en place par la circulaire intermédiaire n° 547 avant d’être amendé en juin par la circulaire n°552 (qui a prolongé sa durée d’un mois), en plein contexte de crise économique et financière dont les premiers signes sont apparus il y a plus d’un an. Autorisant les allocations dépassant les limites habituelles fixées en fonction des capacités financières des clients, ce mécanisme inclut un délai maximum de cinq ans pour le remboursement aux banques des entreprises ayant bénéficié de cette circulaire, elles-mêmes remboursées par la BDL selon le même délai.

Selon les résultats communiqués hier, la BDL a affirmé avoir délivré un total de 400 millions de dollars dont 18 % accordés par les banques en livres libanaises et 82 % en dollars, à près de 29 000 bénéficiaires. La répartition de ces prêts a été établie comme suit : 74 % pour le remboursement des obligations en cours, 11 % pour le paiement des salaires, 9 % pour la couverture des frais opérationnels et 6 % pour la couverture des frais de production ou du capital d’exploitation.

Si ces textes ont été reçus de manière assez positive par les entreprises locales, celles-ci avaient dénoncé à plusieurs reprises jusqu’au début de l’été au moins le manque, voire l’absence d’application de cette circulaire par les banques, à qui la BDL avait abandonné la responsabilité de l’octroi et du recouvrement de ces prêts. Des critiques considérées comme justifiées par plusieurs sources, y compris au sein des banques, ce qui soulève des interrogations concernant l’ampleur du montant total évoqué par la banque centrale – ou du moins la période à laquelle ces prêts ont été contractés.


La Banque du Liban (BDL) a divulgué hier pour la première fois des statistiques mesurant la portée de son mécanisme de prêts exceptionnels à taux 0 % et sans frais mis en place pour les sociétés et les entrepreneurs qui se sont retrouvés dans l’impossibilité d’assumer certaines de leurs charges en raison des conséquences du confinement lié au Covid-19 pendant la période...

commentaires (0)

Commentaires (0)