Rechercher
Rechercher

Météo

Une vague de chaleur « quasi exceptionnelle » durant sept jours

Une vague de chaleur « quasi exceptionnelle » durant sept jours

Durant ces journées de canicule, le danger d’incendie sera très élevé. Photo d’archives

C’est une vague de chaleur particulièrement sévère et très inhabituelle pour un mois de septembre qui nous attend dès aujourd’hui jeudi et qui durera probablement jusqu’à mercredi prochain. Répondant aux questions de L’Orient-Le Jour, Abdel Rahman Zawawi, chef du service prévisions à Météo-Liban, qualifie cette vague de chaleur de « quasi exceptionnelle » pour un mois de septembre au Liban. « Il n’est pas exclu que le pays ait connu de telles températures à cette période de l’année de par le passé, mais il faut souligner que la moyenne des températures pour septembre ne dépasse généralement pas les 32 degrés, dit-il. Or les températures avoisineront les 39 degrés par moments, notamment durant les deux jours les plus chauds, jeudi (aujourd’hui) et vendredi. Après cela, et jusqu’à mercredi, nous serons dans une moyenne de 36-37 degrés. »

Cette vague de chaleur nous vient de l’est, de la péninsule Arabique spécifiquement, confirme l’expert. C’est ce qui la différencie d’un autre épisode vécu par les Libanais le week-end dernier, au cours duquel le taux d’humidité a atteint des records, d’où le fait que la chaleur ressentie était supérieure aux températures réelles. Durant les jours prochains, le taux d’humidité sera très bas et la chaleur ressentie correspondra à la réalité des températures, celles-ci étant toutefois particulièrement élevées.

Ce qui caractérise également cette vague de chaleur, c’est son exceptionnelle durée, puisqu’elle s’étend sur plusieurs jours. Abdel Rahman Zawawi précise que cette longévité ne concerne pas que le nombre de jours, mais aussi le nombre d’heures durant la journée où l’exposition au soleil sera problématique. « Durant ces journées de canicule, il vaudrait mieux éviter au maximum l’exposition au soleil de 10h à 17h, affirme-t-il. Il sera utile de s’hydrater régulièrement et de se protéger des coups de soleil. »

De telles températures signifient automatiquement que le risque d’incendie sera omniprésent et d’autant plus sévère que la sécheresse dure déjà depuis plusieurs mois. « De manière générale, il faudrait éviter tout comportement dans la nature qui mettrait celle-ci en péril, souligne l’expert. Les sorties dans la nature, particulièrement les pique-niques, ne sont pas recommandés, autant pour les risques d’incendies que pour les dangers sanitaires liés à l’exposition au soleil par une telle chaleur. »

Cette canicule s’inscrit-elle dans une tendance au réchauffement climatique ? « Le climat de ces dernières années au Liban était plutôt le signe d’une tendance contraire, avec un taux de précipitations élevé et des températures relativement fraîches, souligne Abdel Rahman Zawawi. Cette canicule si particulière serait-elle l’indice d’un hiver plus doux que les précédents ? Il est trop tôt pour l’affirmer. »



C’est une vague de chaleur particulièrement sévère et très inhabituelle pour un mois de septembre qui nous attend dès aujourd’hui jeudi et qui durera probablement jusqu’à mercredi prochain. Répondant aux questions de L’Orient-Le Jour, Abdel Rahman Zawawi, chef du service prévisions à Météo-Liban, qualifie cette vague de chaleur de « quasi exceptionnelle » pour...

commentaires (0)

Commentaires (0)