Rechercher
Rechercher

Devises

OMT reprendra les décaissements en dollar samedi

OMT reprendra les décaissements en dollar samedi

Une file d’attente s’est formée hier matin devant l’un des agents de change de la société OMT dans le quartier de Tayouné à Beyrouth. Photo P.H.B.

OMT, l’une des principales sociétés de transfert d’argent au Liban, a annoncé hier qu’elle reprendra samedi le décaissement en dollar américain des montants en devises envoyés au Liban. En effet, la société était arrivée à cours de devises lundi suite à la forte demande de billets verts envoyés de l’étranger aux Libanais après la double explosion de mardi dernier.

Ce processus de décaissement de dollars via les sociétés de transfert d’argent du Liban, telles CashUnited et MME, représentant Moneygram et OCI, OMT et Bob Finance pour Western Union, avait été adopté deux jours après l’explosion à l’issue d’une réunion entre les acteurs financiers et suite au feu vert de la Banque du Liban (BDL).

« En quatre jours, nous avons pu payer des dizaines de millions de dollars en espèces suite à la circulaire (n° 566) de la BDL », a expliqué OMT dans son communiqué. Mais « le processus de compensation avec Western Union et l’envoi de devises de l’étranger prennent cinq jours, ce qui a limité la capacité d’OMT de fournir des liquidités en dollars à ses agents », au vu de l’afflux de la demande en ces circonstances exceptionnelles.

Gérant moins de volume qu’OMT, la société de transfert d’argent Moneygram a quant à elle pu mieux s’organiser pour gérer le volume de transactions transitant par ses agences, selon une source au sein de la société contactée par L’Orient-Le Jour. Cette source a également précisé qu’elle avait finalement décidé d’appliquer des « frais de retrait » équivalant à 2 % des sommes envoyées, payables par le destinataire du montant, à l’instar des sociétés représentant Western Union.

La double explosion au port de Beyrouth de mardi dernier a précipité le pays dans un gouffre économique, au bord duquel il se tenait depuis août dernier et ayant entraîné une forte dépréciation de la monnaie nationale, une hyperinflation et des restrictions bancaires illégales et informelles réduisant l’accès à leurs avoirs pour les déposants.


OMT, l’une des principales sociétés de transfert d’argent au Liban, a annoncé hier qu’elle reprendra samedi le décaissement en dollar américain des montants en devises envoyés au Liban. En effet, la société était arrivée à cours de devises lundi suite à la forte demande de billets verts envoyés de l’étranger aux Libanais après la double explosion de mardi...

commentaires (0)

Commentaires (0)