Rechercher
Rechercher

Liban

Charbel Wehbé nommé ministre des Affaires étrangères après la démission de Nassif Hitti

Le nouveau locataire du palais Bustros a été ces trois dernières années le conseiller diplomatique du président Michel Aoun.

Charbel Wehbé nommé ministre des Affaires étrangères après la démission de Nassif Hitti

Le nouveau ministre libanais des Affaires étrangères, Charbel Wehbé. Photo fournie par Hoda Chedid

L'ancien diplomate libanais Charbel Wehbé, conseiller du président de la République Michel Aoun pour les affaires diplomatiques, a été nommé lundi après-midi au poste de ministre des Affaires étrangères, succédant ainsi à Nassif Hitti qui avait présenté sa démission dans la matinée.

Le décret de la démission de M. Hitti, et celui de la nomination de M. Wehbé ont été signés peu après 16 heures par le chef de l'Etat et le Premier ministre Hassane Diab, qui se sont entretenus au palais présidentiel de Baabda, dont lecture a été faite par le secrétaire général du Conseil des ministres, Mahmoud Makkiyé. M. Diab a quitté le palais de Baabda sans faire de déclarations à la presse.

Le président Michel Aoun (g) s'entretenant le 3 juillet 2020 à Baabda avec le Premier ministre Hassane Diab (c) et le nouveau ministre des Affaires étrangères Charbel Wehbe (d). Photo fournie par Hoda Chedid

Né à Akoura (caza de Jbeil) en 1953, Charbel Wehbé, qui parle l'arabe, le français et l'anglais, est titulaire de deux diplômes de droit obtenus à l'Université libanaise ainsi qu'à l'Université La Sagesse. Après avoir occupé plusieurs postes dans les ambassades du Liban au Caire, à La Haye, à Berlin et à Toronto, il a été consul général à Montréal de 1995 à 2000 puis à Los Angeles de 2002 à 2007 avant d'être nommé ambassadeur au Venezuela de 2007 à 2012. Il a ensuite occupé les fonctions de directeur des affaires politiques, de 2012 à 2017, et de secrétaire général par intérim du ministère des Affaires étrangères, de février à juillet 2017, lorsque le leader du Courant patriotique libre fondé par le président Aoun, Gebran Bassil, était le chef de la diplomatie. Après avoir pris sa retraite du service diplomatique au sein duquel il a servi pendant 42 ans, il avait été nommé conseiller diplomatique auprès du chef de l'Etat à Baabda en octobre 2017.

Dans la journée, le secrétaire général du palais Bustros actuellement en poste, Hani Chmaytelli, avait déclaré que le nom de Charbel Wehbé avait déjà été évoqué au moment de la formation du gouvernement Diab.

M. Hitti avait justifié son départ du gouvernement de Hassane Diab en affirmant ne plus pouvoir accomplir ses responsabilités dans les circonstances actuelles, déplorant que le Liban "se transforme en un Etat failli".

Lire aussi

"En attendant les autres !" : l'opposition salue la démission de Hitti

Après avoir accepté la démission de Nassif Hitti, le Premier ministre avait rapidement lancé des contacts en vue de lui nommer un successeur, s'entretenant notamment avec le chef de l'Etat dans ce but à deux reprises dans la journée.

Le cabinet de Hassane Diab a été formé fin janvier, plusieurs mois après la démission de Saad Hariri et de son équipe. M. Hariri a démissionné sous la pression d'un soulèvement populaire inédit déclenché en octobre 2019, qui dénonçait l'intégralité d'une classe politique accusée de corruption et d'incompétence, quasi inchangée depuis des décennies.

Le gouvernement a adopté fin avril un plan de sauvetage économique visant à relancer la croissance et à assainir les finances publiques mais les réformes, notamment dans le domaine de l'électricité, peinent à se concrétiser. Les autorités ont initié mi-mai des négociations avec le Fonds monétaire international mais le processus reste au point mort. Près de la moitié des habitants vivent dans la pauvreté et 35% de la population active est au chômage, selon des statistiques officielles.


L'ancien diplomate libanais Charbel Wehbé, conseiller du président de la République Michel Aoun pour les affaires diplomatiques, a été nommé lundi après-midi au poste de ministre des Affaires étrangères, succédant ainsi à Nassif Hitti qui avait présenté sa...

commentaires (15)

Charbel Wehbé est un collègue dont tous les ambassadeurs du Liban ont toujours apprecié la vivacité d'esprit, le flegme diplomatique, l'honnêteté intellectuelle, l'impartialité du jugement et surtout la fermeté et la solidité dans l'amitié . C'est un vrai bûcheur qui étudie dans le détail tous les dossiers qui lui sont soumis et qui a le flair infaillible .C'est un excellent choix que de lui avoir confié dans ces moments difficiles le Ministère des Affaires Étrangères . J'applaudis

Chucri Abboud

02 h 11, le 04 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Charbel Wehbé est un collègue dont tous les ambassadeurs du Liban ont toujours apprecié la vivacité d'esprit, le flegme diplomatique, l'honnêteté intellectuelle, l'impartialité du jugement et surtout la fermeté et la solidité dans l'amitié . C'est un vrai bûcheur qui étudie dans le détail tous les dossiers qui lui sont soumis et qui a le flair infaillible .C'est un excellent choix que de lui avoir confié dans ces moments difficiles le Ministère des Affaires Étrangères . J'applaudis

    Chucri Abboud

    02 h 11, le 04 août 2020

  • Dans Libnanews on indique en ces propres termes que Monsieur Wehbé " parle couramment le français , l'anglais et l'Arabe " Parfait s'il parle aussi l'arabe mis a part le francais et l'Anglais......

    DRAGHI Umberto

    20 h 52, le 03 août 2020

  • Très docile , il fait partie de la clique. Départ pour le grand plongeon.

    DRAGHI Umberto

    20 h 39, le 03 août 2020

  • 8eme couteau

    Elementaire

    20 h 15, le 03 août 2020

  • S'il " a été ces trois dernières années le conseiller diplomatique du président Michel Aoun.", ce n'est pas une très bonne référence, car on ne peut pas dire que la diplomatie libanaise ait beaucoup brillé durant cette période !

    Yves Prevost

    19 h 59, le 03 août 2020

  • Excellent choix, finalement! Le nouveau ministre Mr Lala lala, des affaires étranglêres, s'est bien formé au Venezuela bien qu'il ne parle pas l'espagnol, et administra apparement, au général lala, le président fort, des conseils si précieux qu'on n'a plus aucun ami parmi les centaines de pays connus sur notre balle terrestre à part bien sûr le très respectable Iran à cause du piston du copain sayed. Lalala... Enjoy! Ya chaaba loubnaan el aaziim! Bien sûr aaziim par notre misère et notre pauvreté nouvellement acquises grâce, entre autre, au courant assuré par le gendre mr lala lala.

    Wlek Sanferlou

    19 h 44, le 03 août 2020

  • "... Après avoir accepté la démission de Nassif Hitti, le Premier ministre avait rapidement lancé des contacts en vue de lui nommer un successeur ..." -.-.- Ça, pour être rapide, ça a été rapide...

    Gros Gnon

    19 h 26, le 03 août 2020

  • "ambassadeur au Venezuela de 2007 à 2012" ca ne sent pas bon, pas bon du tout...

    Desperados

    18 h 42, le 03 août 2020

  • Voir par ailleurs : May Khoreiche, vice-présidente du Courant patriotique libre : "Nassif Hitti a démissionné sans en avoir informé ou coordonné avec (le leader du CPL) Gebran Bassil (...) Vous nous croyez maintenant lorsque l'on vous dit qu'il n'y a pas de ministre CPL au sein du gouvernement ?". La claque qu'elle a reçue dans la demi heure, hahaha

    Desperados

    18 h 38, le 03 août 2020

  • Conseiller d un président pas très apprécié des Libanais...

    Jack Gardner

    18 h 09, le 03 août 2020

  • LOOOL Conseiller de Aoun... et avant bras droit de Gebrane... Ceci dit : . Avec tout le PROFOND respect à l'égard des facultés et universités citées .. Je répète bien... PROFOND RESPECT , cependant, Il fut une époque où les ministres des AE étaient issus des plus grandes universités américaines, britanniques et même françaises... Voyez où nous en sommes aujourd'hui.. Ce n'est pas péjoratif..Mais juste un comparatif d'une époque ancienne et celle d'aujourd'hui.

    RadioSatellite.co

    18 h 00, le 03 août 2020

  • Quelle célérité...digne d’une vraie démocratie indépendante, mais et il y a un mais, c’est LE conseiller du président. Décidément ils sont indécrottables...

    mokpo

    17 h 24, le 03 août 2020

  • Il sera certainement plus docile que Mr Hitti pour appliquer la politique d’alignement du Liban sur l’axe Iran - Assad - Hezbollah... Bravo et félicitations!

    Alexandre Husson

    17 h 15, le 03 août 2020

  • Si je comprends bien ils vont faire revenir tous les ex sinistrés secrétaires d’état et autres jusqu’à arriver au tour du gendre lui même. Ils ne manquent d’air ces crapules.

    Sissi zayyat

    16 h 45, le 03 août 2020

  • Quelle efficacité, quelle célérité de décision ! Quel gouvernement...! Quelle gouvernance! Bravo Diab(le) !

    LeRougeEtLeNoir

    16 h 29, le 03 août 2020