Rechercher
Rechercher

Liban

Première combattante Kataëb en 1975, Jocelyne Khoueiry est décédée à l'âge de 64 ans

"Je ne pleurerai pas ton départ car on ne pleure pas les héros mais on leur tresse des lauriers", écrit Samy Gemayel.

Jocelyne Khoueiry, en 2015. Photo d'archives AFP

Jocelyne Khoueiry, l'une des premières combattantes (sinon la première combattante) du début de la guerre civile au Liban, en 1975, qui faisait partie de la milice Kataëb durant la première phase de la guerre libanaise, est décédée vendredi à l'âge de 64 ans des suites d'une longue maladie, à l'hôpital Notre-Dame de Secours à Jbeil, rapportent les médias locaux.

"C'est avec tristesse et regret que les Kataëb pleurent l'icône de la résistance, du sacrifice, de la lutte et de l'honneur, la camarade Jocelyne Khoueiry qui a rendu l'âme", écrit la formation dans un communiqué publié dans la soirée. "Les Kataëb présentent aux Libanais, aux partisans des Kataëb, et à ses proches leurs plus sincères condoléances", ajoute ce texte.

Pour mémoire

Jocelyne Khoueiry, ou les signes de Dieu

"Je ne pleurerai pas ton départ car on ne pleure pas les héros mais on leur tresse des lauriers. Comme l'était la résistance dans ta vie, tu es partie fière. Tu as défendu la patrie avec ténacité", écrit le chef des Kataëb, Samy Gemayel. "Pars rassurée car le Liban, malgré les difficultés, sera mis à l'abri. Les Kataëb te seront loyales, comme à tous ceux qui nous ont précédés. Au revoir Jcelyne Khoueiry", conclut-il.

Dans nos archives

13 avril 1975-13 avril 2015 : qu’avons-nous vraiment appris ?

La combattante se rend célèbre en 1975 en participant à la fameuse bataille des hôtels, en combattant au Holiday In, puis en 1976 en défendant avec d'autres filles un immeuble sur la place des Martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth, contre des combattants palestiniens. Pendant la trêve des années 77-79, elle songe à déposer les armes. Mais en 1980, Bachir Gemayel lui demande de former 500 filles au port des armes, les fameuses "combattantes" du parti. Elle aura jusqu'à 1000 combattants sous ses ordres, avant de déposer les armes en 1986.

Après la guerre, elle fonde plusieurs associations, dont "La Libanaise-Femme du 31 mai" en 1988, un mouvement marial qui vise à développer la vie spirituelle et sociale des femmes, et à accompagner les familles en difficulté, "Oui à la vie" en 1995, basé sur l'importance de la vie humaine, et le centre Jean-Paul II en 2000 qui aide les couples et les familles en difficulté.


Jocelyne Khoueiry, l'une des premières combattantes (sinon la première combattante) du début de la guerre civile au Liban, en 1975, qui faisait partie de la milice Kataëb durant la première phase de la guerre libanaise, est décédée vendredi à l'âge de 64 ans des suites d'une longue maladie, à l'hôpital Notre-Dame de Secours à Jbeil, rapportent les médias locaux.

"C'est...

commentaires (15)

Il en faudra d'autres comme celle-là pour protéger notre patrie du peril perse. Le hezb nous ramene en courant vers ces temps sombres de notre histoire, tot ou tard on verra des milices jadis disparus ressurgirent a cause du monopole des armes actuelles.

Aboumatta

04 h 06, le 02 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Il en faudra d'autres comme celle-là pour protéger notre patrie du peril perse. Le hezb nous ramene en courant vers ces temps sombres de notre histoire, tot ou tard on verra des milices jadis disparus ressurgirent a cause du monopole des armes actuelles.

    Aboumatta

    04 h 06, le 02 août 2020

  • RIP . Prions pour son Âme

    Kelotamam

    15 h 04, le 01 août 2020

  • ?????

    Kelotamam

    14 h 46, le 01 août 2020

  • RIP ????

    Kelotamam

    13 h 08, le 01 août 2020

  • Et bien moi, je pleure...

    Bashir Karim

    11 h 00, le 01 août 2020

  • les Milices= négation de L État. Des agents qui agissent pour le compte d autrui. LA guerre civile libanaise en est l exemple. Pauvre innocents libanais qui ont crevé pour rien...et pour arriver auj au Liban à rejeter les milices et politiciens tous corrompus....depuis 1975.

    Marie Claude

    10 h 32, le 01 août 2020

  • Elle rejoint tous ses camarades morts pour le défense du Liban. Que son âme repose en paix. Nous suivrons l’exemple de Sami en ne pleurant pas car tu étais une véritable héroïne qui a lutté pour notre survie. Nous prierons pour toi et pour ta famille.

    Liberté de Penser

    09 h 09, le 01 août 2020

  • Mes sincères condoléances à la famille. Merci d'avoir aider à sauver le Liban.

    Georges Zehil Daniele

    08 h 30, le 01 août 2020

  • Une Libanaise pure souche.

    hrychsted

    02 h 07, le 01 août 2020

  • Allah Yirhamik Jocelyne Khouairy

    Wlek Sanferlou

    01 h 14, le 01 août 2020

  • Merci Jocelyne de nous avoir protégé et maintenu notre présence dans notre patrie, que Dieu te reçoit dans son paradis que tu mérites si bien. Si tu rencontres El Bash , dis lui de veiller sur nous et sur notre terre bafouée par les barbares modernes .??

    Robert Moumdjian

    01 h 05, le 01 août 2020

  • Ca c'est une vrais patriote! Pas comme ceux d'aujourd'hui, des vendus!

    IMB a SPO

    23 h 34, le 31 juillet 2020

  • Qu'elle repose en paix. La résistante de première heure. LA VRAIE qui a combattu toute sa vie , y compris la maladie. Jocelyne Khoueiry: Une fierté pour le Liban, pour la liberté et le courage. RIP Jocelyne, la résistante anti palestienne, anti syrienne et anti tout ennemi du Liban.

    RadioSatellite.co

    23 h 16, le 31 juillet 2020

  • Résistante du premier rang, pour sauver la patrie.

    Chahine

    23 h 04, le 31 juillet 2020

  • Exemplaire. RIP Jocelyne.

    Je partage mon avis

    22 h 44, le 31 juillet 2020