Rechercher
Rechercher

Lifestyle - (Dé)confinés en cuisine

Le sfouf cake revisité de Pierre Farah

En ces jours de (dé)confinement, continuons à investir notre cuisine, histoire de se faire du bien, de passer le temps, de redécouvrir le plaisir du fait maison. Pour vous accompagner dans cette savoureuse aventure, « L’Orient-Le Jour » vous propose des recettes faciles et rapides, des recettes « bonne humeur » confiées par des chefs libanais ou des passionnés de cuisine établis au pays ou dans un autre coin de ce monde encore au ralenti. Entre une pincée de sel et de poivre, ils nous confient, aussi, comment cette épidémie a bouleversé leur vie, leur travail, leurs attentes ou leurs craintes à l’occasion de ce retour à une vie quasi normale. Aujourd’hui, Pierre Farah nous accompagne aux fourneaux.

Le sfouf cake revisité de Pierre Farah

« Cuisiner n’est pas un métier, mais une passion. J’ai appris à le faire tout seul après mon départ du Liban pour poursuivre mes études à l’étranger. J’habite maintenant en Suisse et travaille dans le domaine du conseil (management consulting). La vie y a repris son rythme, et les gens ont recommencé à sortir et à fréquenter les restaurants. De nombreuses personnes, comme moi, sont encore en mode télétravail. Nous cuisinons beaucoup plus souvent chez nous qu’avant la pandémie. Les plats que je prépare pour les déjeuners sont simples et rapides à faire, ceux des soirées et des week-ends plus élaborés.



Comme hélas beaucoup de jeunes Libanais, j’ai dû quitter mon pays en 2011 pour poursuivre mes études d’ingénierie à l’étranger. Je me suis donc retrouvé loin de ma famille. N’ayant plus le luxe de manger des plats aussi bons qu’à la maison, j’ai dû apprendre à cuisiner tout seul pour éviter de me nourrir de fast-food et de plats surgelés. Heureusement, internet est un allié de poids pour toute personne motivée et voulant apprendre. On y retrouve absolument toutes sortes de recettes, techniques ou astuces. C’est donc en essayant et en m’inspirant de vidéos postées par des chefs que j’ai petit à petit appris à cuisiner.

Lire aussi

La tarte aux écorces d’orange amère de Mymouné

J’ai ensuite lancé mon compte Instagram (@pierrefarah), qui compte aujourd’hui 13 900 followers, sur lequel je publie les photos de plats que je crée ainsi que des adresses de restaurants. Depuis quelques années, et la crise du coronavirus aidant, les gens s’intéressent de plus en plus à la cuisine, c’est comme ça que j’ai commencé à publier des recettes de plats plus ou moins faciles à faire à la maison.



La recette que je propose aujourd’hui est celle du sfouf cake, gâteau connu de (presque) tous les Libanais et qui est tout à fait adapté aux conditions de confinement et de crise économique : il ne contient que des ingrédients à longue durée de conservation (pas d’œuf ni de beurre, et le lait peut se conserver relativement longtemps). Le sfouf traditionnellement confectionné est plutôt plat ; dans cette version il est préparé sous la forme d’un cake, il se conserve et garde son goût et son moelleux plus longtemps. »

LE SFOUF CAKE pour 6 à 8 personnes

Ingrédients

462 g de farine

316 g de sucre

330 g de lait entier

8 g de curcuma en poudre

10 g de poudre à lever (baking powder)

190 g d’huile neutre (ex : huile de tournesol)

15 g d’eau de rose

Une poignée de pignons de pin

Une poignée d’amandes effilées

2 c. à soupe de tehini pour enrober le moule

Préparation

Dans un large bol et à l’aide d’un fouet (ou dans un robot mixeur), mélangez d’abord la farine, le sucre, le curcuma et la poudre à lever.

Ajoutez graduellement l’huile, le lait et l’eau de rose. Mélangez jusqu’à l’obtention d’un appareil homogène.

Ajoutez au mélange les pignons et les amandes effilées (en réservant une partie pour la décoration).

Enrobez les parois intérieures d’un moule à cake d’à peu près 25 x 10 x 8 cm de tehini à l’aide d’un pinceau ou de vos doigts, et farinez-le légèrement. Vous pouvez utiliser un moule avec d’autres dimensions, mais le temps de cuisson sera différent.

Remplissez le moule aux trois quarts avec l’appareil à cake. Puis décorez avec les amandes et les pignons restants, et laissez-le reposer une dizaine de minutes. Pendant ce temps, préchauffez le four à 160 °C.

Enfournez pendant une heure environ. Comme les fours ménagers diffèrent, vérifiez la cuisson à partir de 45 minutes, toutes les 10 minutes, en insérant la lame d’un couteau au cœur du cake.

Le gâteau est cuit quand la lame ressort sèche.






« Cuisiner n’est pas un métier, mais une passion. J’ai appris à le faire tout seul après mon départ du Liban pour poursuivre mes études à l’étranger. J’habite maintenant en Suisse et travaille dans le domaine du conseil (management consulting). La vie y a repris son rythme, et les gens ont recommencé à sortir et à fréquenter les restaurants. De nombreuses personnes,...

commentaires (3)

Bonjour Pierre et merci pour votre recette; elle va combler les nostalgiques des douceurs de Téta. Je suis triste de lire "Comme hélas beaucoup de jeunes Libanais, j’ai dû quitter mon pays en 2011 pour poursuivre mes études d’ingénierie à l’étranger. " Ce n'était, certes, pas le paradis mais les jeunes pouvaient encore suivre leurs études dans notre pays. Aucun reproche , juste de la peine.

GAF

10 h 27, le 16 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Bonjour Pierre et merci pour votre recette; elle va combler les nostalgiques des douceurs de Téta. Je suis triste de lire "Comme hélas beaucoup de jeunes Libanais, j’ai dû quitter mon pays en 2011 pour poursuivre mes études d’ingénierie à l’étranger. " Ce n'était, certes, pas le paradis mais les jeunes pouvaient encore suivre leurs études dans notre pays. Aucun reproche , juste de la peine.

    GAF

    10 h 27, le 16 juillet 2020

  • Bonjour chers amis, A mon avis la recette est tres reussie. Toutefois, on peut remplacer les pignons qui coutent tres cher ces jours -ci par des graines de sesame. Merci bien et bonne journee

    Metni Antoine

    07 h 20, le 16 juillet 2020

  • Bonjour La recette est tres reussie mais puisqe les pignons coutent tres cher on peut les remplacer par des graines de sesame. Bonne journee

    Metni Antoine

    07 h 14, le 16 juillet 2020

Retour en haut