Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Un nouveau décès et trente-deux cas enregistrés

Nous assistons aujourd'hui à un "pic des cas de la première vague", selon Hassan.

Une femme effectuant un test PCR à son arrivée à l'aéroport de Beyrouth, le 1er juillet 2020. AFP / ANWAR AMRO

Une personne est décédée des suites du coronavirus au Liban ces dernières 24 heures et 32 nouvelles contaminations détectées, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé publié mardi. Parmi ces 32 cas, 26 ont été enregistrés localement et 6 parmi des personnes venant d'Egypte et de Côte d'Ivoire. Parmi les contaminations locales, une a été enregistrée à Beyrouth, tandis que 9 l'ont été dans le caza de Baabda, 4 dans le Metn, 3 à Aley, 1 dans le Akkar, 1 dans le caza de Baalbeck et 5 à Tyr, caza où a été déclaré le décès. Il reste à déterminer les cazas dans lesquels ont été signalés les deux derniers cas.  Au total, 2 451 personnes ont contracté le virus depuis février. Parmi celles-ci, 37 sont décédées, 1 455 se sont rétablies et 959 sont toujours positives. Actuellement, 57 personnes sont hospitalisées, dont 12 aux soins intensifs.

A l'issue du Conseil des ministres, le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a estimé que "les chiffres aujourd'hui sont acceptables", ajoutant que son équipe œuvre à "contrôler la situation". Plus tôt dans la journée, dans une interview à Radio Lumière, il a souligné que l’on assistait à un "pic des cas de la première vague, résultat de la réouverture du pays et d’un relâchement dans l’application des mesures de prévention". "Nous nous attendons à une deuxième vague à l'automne ou l'hiver prochains", a-t-il mis en garde. Soulignant l’importance du respect par tous des gestes barrières, comme le port du masque ou le respect de la distanciation sociale, Hamad Hassan a rappelé que "la pandémie n’est pas finie, au Liban comme ailleurs dans le monde".

Lire aussi

Covid-19 : quelle stratégie de sortie pour le Liban ?

Au lendemain d’un week-end marqué par un record de contaminations au coronavirus, avec 252 cas enregistrés en deux jours, les réunions des comités chargés de lutter contre le Covid-19 se sont enchaînées lundi pour évaluer la situation et éviter que le Liban n’entre dans la phase 4, celle de la transmission communautaire. Des réunions qui ont abouti à un renforcement des mesures de contrôle. La commission nationale chargée de lutter contre le Covid-19 a ainsi émis une série de mesures qui sont entrées "immédiatement en vigueur", a expliqué à L'Orient-Le Jour Petra Khoury, conseillère du Premier ministre pour les affaires de santé et membre de cette commission. Elle a souligné dans ce cadre "que les personnes testées positives à partir du 1er juillet (date de réouverture de l'aéroport) et qui restent contagieuses seront transférées dans des centres d’isolement ou dans les hôpitaux".  "De plus, selon Petra Khoury, toutes les personnes venant de pays où le test PCR n’est pas disponible seront tenues de s’isoler vingt-quatre heures durant, le temps que le résultat du test effectué à l’aéroport soit connu, dans un hôtel et à leurs propres frais. Évidemment, un deuxième test devra être effectué trois jours plus tard." La commission a dans ce cadre décidé de déférer devant la justice toute personne testée positive qui ne respecte pas la quarantaine sous risque de se voir infliger une amende ou une peine de prison.

Par ailleurs, le port du masque reste obligatoire et un contrôle plus strict est envisagé. Les contrevenants risquent une amende de 50 000 livres. Les institutions qui ne respecteront pas les mesures de prévention risquent la fermeture. Plus encore, chaque institution et entreprise doit afficher clairement les mesures de prévention, sachant que tout employé ou visiteur de ces établissements est invité à signaler aux autorités concernées une quelconque infraction. En outre, le narguilé sera de nouveau interdit dans les endroits publics.  "L’aéroport ne sera pas fermé et un nouveau confinement n’est pas actuellement envisagé, a rassuré Mme Khoury. La situation est toujours contrôlable, à condition de se conformer aux recommandations."

Une personne est décédée des suites du coronavirus au Liban ces dernières 24 heures et 32 nouvelles contaminations détectées, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé publié mardi. Parmi ces 32 cas, 26 ont été enregistrés localement et 6 parmi des personnes venant d'Egypte et de Côte d'Ivoire. Parmi les contaminations locales, une a été enregistrée à Beyrouth,...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut