Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Vingt-deux nouvelles contaminations, dont quatorze locales

Vingt-quatre personnes sont hospitalisées actuellement, dont sept se trouvent aux soins intensifs.

Vingt-deux nouvelles contaminations, dont quatorze locales

Un groupe de jeunes filles portant des masques de protection contre le coronavirus, aux abords de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri. Photo d'archives AFP

Le Liban a enregistré durant les dernières vingt-quatre heures vingt-deux nouvelles contaminations au coronavirus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié mardi. Sur ces nouveaux cas, quatorze ont été signalés localement, contre huit parmi les voyageurs arrivés à Beyrouth après la réouverture de l'aéroport le 1er juillet. 

Les contaminations locales ont été enregistrées dans les cazas de Beyrouth (1), Baabda (5), Metn (1), Aley (3), Tripoli (1), Zghorta (1) et Baalbeck (1). La localisation du dernier cas est toujours à l'étude selon le ministère. 

Au total, 1.907 personnes ont donc été contaminées par le Covid-19 depuis l’apparition de la pandémie au Liban en février. Parmi elles, 36 sont décédées, 1.348 ont guéri et 523 sont toujours positives. Vingt-quatre personnes sont hospitalisées actuellement, dont sept se trouvent aux soins intensifs.

Dans un rapport publié mardi, le ministère de la Santé précise que quatre personnes contaminées ont débarqué dimanche 5 juin à l'Aéroport international de Beyrouth (AIB), dont deux venaient d'Abou Dhabi, une autre de Doha et une dernière de Koweït.

L'AIB a rouvert le 1er juillet après trois mois de fermeture, dans des circonstances parfois chaotiques. Le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé que le test PCR à l'arrivée au Liban sera désormais facturé 50 $ pour tous les passagers, au lieu de 100. Le test sera par ailleurs gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Lire aussi

L’impossibilité pour les Libanais de se rendre à Chypre pourrait être révisée


Depuis le 1er juillet, le couvre-feu, instauré fin mars dans le cadre de la mobilisation générale décrétée pour enrayer l'épidémie de coronavirus dans le pays, est levé, parallèlement au déconfinement progressif qui se poursuit. Les administrations publiques et entreprises privées fonctionnent selon les horaires en vigueur avant le confinement, mais doivent toutefois respecter les mesures sanitaires, notamment le port du masque et la distanciation sociale. Seuls quelques secteurs d'activité demeurent fermés, comme les cinémas et théâtres, et les grands événements et rassemblements publics restent interdits. Le gouvernement de Hassane Diab a toutefois prolongé la mobilisation générale – en vigueur depuis mi-mars – jusqu’au 2 août, sur base des recommandations du Conseil supérieur de défense.


Le Liban a enregistré durant les dernières vingt-quatre heures vingt-deux nouvelles contaminations au coronavirus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié mardi. Sur ces nouveaux cas, quatorze ont été signalés localement, contre huit parmi les voyageurs arrivés à Beyrouth après la réouverture de l'aéroport le 1er juillet. 

Les contaminations locales ont...

commentaires (1)

CONTINUEZ A RAPATRIER ET LACHER DANS LA NATURE AVEC L,AUTO-QUARANTAINE JAMAIS RESPECTEE ET LE FLEAU S,ETEND.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

19 h 22, le 07 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • CONTINUEZ A RAPATRIER ET LACHER DANS LA NATURE AVEC L,AUTO-QUARANTAINE JAMAIS RESPECTEE ET LE FLEAU S,ETEND.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 22, le 07 juillet 2020