Rechercher
Rechercher

Société - Liban

L'AIB rouvert après plus de trois mois de fermeture

Les premiers vols atterrissent, principalement en provenance du Golfe. 
L'AIB rouvert après plus de trois mois de fermeture

Un panneau souhaitant la "Bienvenue au Liban" aux premiers passagers arrivant à l'AIB depuis plusieurs mois, le 1er juillet 2020. Photo Joao Sousa

L'Aéroport international de Beyrouth (AIB) a rouvert ses portes mercredi, après trois mois et demi de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus. Des premiers vols, principalement en provenance du Golfe, ont atterri dans le courant de la matinée. 

Ces vols, arrivant de Doha (Qatar), Dubaï (Emirats arabes unis) et Dammam (Arabie saoudite), sont arrivés avant midi, avec les premiers passagers passant par l'AIB depuis l'arrêt des vols d'évacuation, dans le courant du mois de juin. Une douzaine d'autres vols sont attendus de la journée. Au niveau des départs, des avions de la Middle East Airlines ont décollé dès le début de la journée, en direction de Paris, Londres et Dubaï.
Afin d'inaugurer cette réouverture, les ministres des Transports, Michel Najjar, et de la Santé, Hamad Hassan, ont effectué une tournée des infrastructures.

Selon notre journaliste présente sur place, Anne-Marie el-Hage, un esclandre a eu lieu lors de cette visite, opposant la presse aux forces de sécurité. Cet incident a commencé alors que les agents de la sécurité de l'aéroport ont empêché aux journalistes d'interroger les voyageurs à leur arrivée et les ont forcés à suivre uniquement la visite ministérielle. Des échauffourées ont alors éclaté, certains journalistes se faisant agresser par les agents de sécurité. Notre consœur rapporte encore que l'infrastructure prévue pour les passagers devant passer un test PCR empêche tout respect des mesures de distanciation sociale. Après cet incident, l'Ordre des rédacteurs a dénoncé "la brutalité injustifiée" de la sécurité de l'Aéroport contre les journalistes, réclamant "des excuses" de la part des autorités aéroportuaires.

Des passagers attendant de passer un test PCR à leur arrivée à l'Aéroport international de Beyrouth, le 1er juillet 2020. Photo Joao Sousa

Évaluation de la logistique
Le directeur de l'Aviation civile, Fady el-Hassan, commentant ces mesures, a indiqué qu'une "évaluation de la logistique serait menée d'ici une semaine, certaines dispositions devant être reconsidérées". Une réunion à ce sujet aura lieu dans le courant de la journée avec les responsables concernés, a-t-il annoncé.

De son côté, le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a espéré que la réouverture de l'AIB "amènera de bonnes choses au Liban", appelant à la "coopération de tous" pour que les procédures mises en place se déroulent sans accroc. 

Lire aussi

Réouverture de l’AIB : ce qu’il faut savoir


Pour limiter les risques de contagion au virus, de nombreuses mesures de prévention ont été prises en amont de la réouverture de l'AIB.

Toutes les personnes atterrissant au Liban doivent notamment s'inscrire sur le site suivant https://arcg.is/0GaDnG. Une circulaire émise mardi par le ministère de la Santé détaille en outre les procédures que doivent suivre les voyageurs débarquant à l'aéroport de Beyrouth. Selon ces directives, les nouveaux arrivants ayant pu effectuer un test dans leur pays de départ sont tenus d'en enregistrer le résultat sur la plateforme électronique. Si ce premier test est négatif, et que le second subi à l'aéroport l'est aussi, ces personnes peuvent mettre fin à leur quarantaine à domicile. Les voyageurs n'ayant pas subi de test avant leur départ devront en passer un second trois jours après leur arrivée pour sortir de l'auto-isolement à domicile. Le ministère se chargera d'indiquer aux voyageurs quel laboratoire agréé propose des tests, et les informera des résultats par SMS. En cas de résultat positif, le ministère de la Santé doit être prévenu au numéro : 01/594459.

Jusqu'ici, 1.778 personnes ont été touchées par le Covid-19 au Liban, parmi lesquelles 34 sont décédées, selon les statistiques du ministère de la Santé. 

Les autorités attendent beaucoup de la réouverture de l'aéroport alors que le pays traverse une crise économique et financière aiguë. Mardi, lors d'un Conseil des ministres, le Premier ministre, Hassane Diab, avait exhorté les Libanais de la diaspora prévoyant de se rendre à Beyrouth pendant l'été d'amener avec eux des devises étrangères.


L'Aéroport international de Beyrouth (AIB) a rouvert ses portes mercredi, après trois mois et demi de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus. Des premiers vols, principalement en provenance du Golfe, ont atterri dans le courant de la matinée. Ces vols, arrivant de Doha (Qatar), Dubaï (Emirats arabes unis) et Dammam (Arabie saoudite), sont arrivés avant midi, avec les...

commentaires (2)

AVEC ESPOIR ET RESPONSABILITE. LA QUARANTAINE A DOMICILE ETANT PEU RESPECTEE ET LES ASYMPTOMATIQUES DANS LES AVIONS NOMBREUX.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

21 h 35, le 01 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • AVEC ESPOIR ET RESPONSABILITE. LA QUARANTAINE A DOMICILE ETANT PEU RESPECTEE ET LES ASYMPTOMATIQUES DANS LES AVIONS NOMBREUX.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 35, le 01 juillet 2020

  • Il est important de savoir que si on attrape le covid durant le voyage, le test PCR sera probablement négatif à l'arrivée, le virus n'étant pas détectable de suite. Il faut prévoir entre 3 à 7 jours après la contamination pour que le test puisse être positif. Expérience personnelle, ayant été négatif le lendemain d'un contact avec personne positive, puis positif, 1 semaine plus tard...Vigilance donc

    J.S.

    17 h 05, le 01 juillet 2020

Retour en haut