Liban

Le taux de conversion des "dollars libanais" dans les banques passe à 3.850 livres

Sur le marché noir, la livre passe la barre des 8000 LL pour un dollar. 
Le taux de conversion des

Des billets de 100 000 livres libanaises, à Beyrouth, le 15 juin 2020. Photo d'illustration REUTERS / Mohamed Azakir

Le taux de conversion applicable par les banques pour les retraits en livres libanaises à partir de comptes en "dollars libanais" est passé lundi de 3.000 livres pour un dollar à 3.850, conformément à des instructions en ce sens données par la Banque du Liban (BDL). 

Ce nouveau plafond, qui permet aux déposants conformément à la circulaire n° 151 de la BDL de retirer des dollars à un taux plus proche de celui du marché sous certaines conditions, a été fixé par la nouvelle unité de la Banque centrale chargée de fixer le taux de change applicable au jour le jour, que ce soit pour certaines transactions bancaires spécifiques ou sur le marché des changes. 

Selon une source bancaire anonyme, les établissements bancaires avaient insisté auprès de la BDL pour obtenir ce relèvement. La Banque centrale n'avait pas souhaité mettre en application cette hausse immédiatement, mais a fini par y souscrire étant donné l'évolution du taux de change sur le marché noir. 

Lire aussi

Début du déploiement de l’application « Sayrafa »


Les comptes en "dollars libanais" sont ceux sur lesquels les banques appliquent d’importantes restrictions depuis que les premiers effets de la crise ont commencé à se manifester fin août dernier. Ils sont différents des comptes alimentés en "argent frais", des devises déposées dans des comptes spéciaux et sur lesquels aucune restriction n’est supposée s’appliquer. Pour rappel, les restrictions bancaires imposées aux déposants libanais sont illégales tant que le Parlement ne les a pas entérinées.

Sur le marché noir, le taux de change a atteint lundi les 8.000 livres libanaises pour un dollar à l'achat, et 8.200 à la vente, selon le site Lebaneselira.org, tandis que ceux imposés quotidiennement aux agents de change agréés étaient restés fixés entre 3.850 livres le dollar à l’achat et 3.900 à la vente, soit un niveau identique depuis le 18 juin. Dans un communiqué, la BDL a confirmé que le taux observé dans les bureaux de change agréé était fixé entre 3.850 et 3.900 livres pour un dollar, identique à celui prévu par le syndicat des changeurs, soulignant que ce taux était diffusé via l'application "Sayrafa". Le taux de conversion imposé par la BDL aux sociétés de transfert d’argent est, lui, toujours de 3.800 livres pour un dollar.


Le taux de conversion applicable par les banques pour les retraits en livres libanaises à partir de comptes en "dollars libanais" est passé lundi de 3.000 livres pour un dollar à 3.850, conformément à des instructions en ce sens données par la Banque du Liban (BDL). 

Ce nouveau plafond, qui permet aux déposants conformément à la circulaire n° 151 de la BDL de retirer des...

commentaires (8)

Bientôt une feuille de PQ coutera plus cher que le billet de 100'000 LL

Gros Gnon

00 h 05, le 30 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Bientôt une feuille de PQ coutera plus cher que le billet de 100'000 LL

    Gros Gnon

    00 h 05, le 30 juin 2020

  • La scène la plus cruelle de "Saving private Ryan": in soldat allemand se prépare à percer le coeur d'un soldat américain de son couteau tout en lui parlant doucement pour le calmer et pour ne pas crier pour de l'aide! Le Liban et nous tous, aujourd'hui, sommes ce soldat parterre et le hezb nous tranquilise pour nous assassiner calmement avec son couteau notre gouvernement!! A quand le sursaut sauveur!????

    Wlek Sanferlou

    19 h 41, le 29 juin 2020

  • Rien ni personne au Liban ne peut arreter la spirale infernale. Tout etre avec un minimum de bon sens sais que pour eviter de finir commme le Zimbabwe ou le Venezuela avec rien du tout dans les supermarches, est l'aide internationale conditionnee par des vraies reformes et la remise des armes de la milice illegale. Toute autre discussion est de la perte d'un temps precieux qu'on ne peut absolument pas se permettre.

    Liban Libre

    18 h 53, le 29 juin 2020

  • ET SUR LE MARCHE PLUS QUE 8000 LL. LE GLISSEMENT VA CONTINUER PRINCIPALEMENT GRACE AUX SYRIENS QUI VIENNENT CHANGER DES LS EN LL PUIS EN DOLLARS DANS LE PAYS ET GRACE A LEURS SOUTIENS LOCAUX.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 43, le 29 juin 2020

  • Pays super mafieux ou les banques ne cessent de jouer un jeu trop sale . Gare de la colère du peuple .

    Antoine Sabbagha

    18 h 26, le 29 juin 2020

  • Ceci ci dit si les détenteurs de comptes en $$ les recevaient comme cela devrait l'être, la demande ne serait pas aussi forte... nous pourrions régler ce qui doit l'être en $$. Sans être obligé de montrer tout son "pédigrée". Et acheter notre argent à des montants faramineux. Mr Salamé pourriez-vous nous dire une bonne fois pour toute où sont passés nos $$ et pourquoi vos amis les banquiers ne nous les rendent pas??

    Sybille S. Hneine

    17 h 27, le 29 juin 2020

  • Désormais la question est: à combien les banques vont donner le $?? Car 3200 C'était 3000 LL pour eux... bizarre non?

    Sybille S. Hneine

    15 h 19, le 29 juin 2020

  • Plus le taux de ce que vous appelez le dollar libanais monte plus le taux du marché noir monte. C’est une simple arithmétique qui dépasse sans doute nos technocrates

    Liberté de Penser

    13 h 28, le 29 juin 2020