Liban

Une employée de maison éthiopienne retrouvée pendue dans la maison de son employeur

Une employée de maison de nationalité éthiopienne a été retrouvée pendue à l'intérieur de la maison de son employeur à Tamnine el-Tahta dans la Békaa, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Les forces de l'ordre ont ouvert une enquête. Ce drame intervient au moment où ces travailleuses sont particulièrement touchées par la crise économico-financière et davantage fragilisées par la pandémie de coronavirus. Depuis plusieurs semaines maintenant, des employées de maison éthiopiennes, abandonnées par leurs employeurs, sont contraintes de camper sur le trottoir devant l'ambassade d’Éthiopie, à Hazmieh.

Sous prétexte qu’ils ne trouvent plus de dollars pour payer leurs travailleuses domestiques et qu’ils sont sévèrement touchés par la crise financière, certains employeurs se débarrassent, sans états d’âme, de leurs employées de maison, souvent sans leur avoir remis leur passeport ou leur permis de séjour, et après les avoir privées de leur maigre salaire depuis plusieurs mois. Ce sans que personne ne leur demande des comptes ou les sanctionne. Ces jeunes femmes ne trouvent toutefois pas non plus d'aide auprès de leur représentation diplomatique.






Une employée de maison de nationalité éthiopienne a été retrouvée pendue à l'intérieur de la maison de son employeur à Tamnine el-Tahta dans la Békaa, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Les forces de l'ordre ont ouvert une enquête. Ce drame intervient au moment où ces travailleuses sont particulièrement touchées par...