Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Aoun convoque une réunion élargie de dialogue pour le 25 juin

Consacrée "à la situation actuelle et aux derniers développements", cette rencontre est destinée à "mettre l'accent sur l'unité des rangs en cette période délicate de l'histoire du Liban".

Aoun convoque une réunion élargie de dialogue pour le 25 juin

Le président libanais Michel Aoun, lors d'un Conseil des ministres au palais de Baabda, le 22 janvier 2020. Michel Aoun attends the cabinet meeting at the presidential palace in Baabda, Lebanon January 22, 2020. REUTERS/Mohamed Azakir

Le président Michel Aoun a convoqué mardi une rencontre élargie de dialogue au palais de Baabda pour le 25 juin prochain après plusieurs jours de manifestations tendues déclenchées par la dépréciation de la livre libanaise et l'effondrement économique du pays.

Cette rencontre initiée par le chef de l'Etat, qui a discuté avec le président du Parlement Nabih Berry et le Premier ministre Hassane Diab, sera consacrée "à la situation actuelle et aux derniers développements" et est destinée à "mettre l'accent sur l'unité des rangs en cette période délicate de l'histoire du Liban". Les chefs des formations politiques, ainsi que ceux des groupes parlementaires, sont convoqués à cette réunion élargie, tout comme les anciens chefs de l'Etat et les ex-chefs de gouvernement.

L’édito de Michel TOUMA

L’ombre au tableau

Depuis le samedi 6 juin, les protestations populaires, dirigées au départ contre le pouvoir et l’ensemble de la classe politique, ont pris une nouvelle tournure, avec des slogans communautaires et des actes de violence en rupture avec ceux qui ponctuent les mouvements de protestation depuis le 17 octobre 2019.

De jeudi soir à samedi soir, plusieurs manifestations et blocages de routes ont eu lieu à travers le pays, notamment à Beyrouth et Tripoli, où les forces de sécurité ont parfois eu recours à des tirs de gaz lacrymogènes voire de balles en caoutchouc, contre des manifestants qui ont lancé des pierres et saccagé banques et commerces. Plusieurs dizaines de blessés ont été rapportés.

Samedi, M. Diab avait affirmé qu'une "tentative de coup d’État" avait échoué. Lundi, Michel Aoun et le Premier ministre ont réclamé que les responsables de ces actes de vandalisme soient arrêtés et traduits en justice.

Le mois dernier, le président Aoun avait convoqué une réunion similaire pour débattre du plan de redressement élaboré par le gouvernement.




Le président Michel Aoun a convoqué mardi une rencontre élargie de dialogue au palais de Baabda pour le 25 juin prochain après plusieurs jours de manifestations tendues déclenchées par la dépréciation de la livre libanaise et l'effondrement économique du pays.Cette rencontre initiée par le chef de l'Etat, qui a discuté avec le président du Parlement Nabih Berry et le Premier ministre...

commentaires (11)

Je me demande si ce président se rase tous les jours devant un miroir? Si c’est le cas j’aimerai bien savoir ce que lui inspire ou lui raconte son reflet? LE LIBAN ET LES LIBANAIS NE MÉRITENT PAS CE QUI LEUR ARRIVE APRÈS TANT DE SOUFFRANCES ET DE PRIVATIONS OU ALORS CERTAINS.

Sissi zayyat

12 h 44, le 17 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Je me demande si ce président se rase tous les jours devant un miroir? Si c’est le cas j’aimerai bien savoir ce que lui inspire ou lui raconte son reflet? LE LIBAN ET LES LIBANAIS NE MÉRITENT PAS CE QUI LEUR ARRIVE APRÈS TANT DE SOUFFRANCES ET DE PRIVATIONS OU ALORS CERTAINS.

    Sissi zayyat

    12 h 44, le 17 juin 2020

  • Passe-temps.

    Esber

    08 h 07, le 17 juin 2020

  • mettre l'accent sur l'unité des rangs en cette période délicate de l'histoire du Liban". LA VERITE IL N' Y A AUCUNE UNITE DES RANGS DANS CE PAYS ET MEME SI DES DECISIONS SONT PRISES , ELLES NE SERONT JAMAIS EXECUTEES PAR LES POLITICIENS A LA TETE DE CE PAYS QUE TOUT LE MONDE DEMISSIONNE ET LAISSE LA PLACE A UN NOUVEAU SANG COMPLETEMENT CHANGE, ALORS NOUS AURIONS PEUT ETRE UN RANG UNIFIIE NE PERDEZ PAS DU TEMPS , DES TABLES RONDES NOUS EN AVONS EU DES DIZAINES ET LE RESULTAT EST LA : LA FAILLITTE DU PAYS RONGE PAR LES POLITICIENS DES DERNIERES ANNEES

    LA VERITE

    01 h 43, le 17 juin 2020

  • UN ADAGE DIT QUE QUAND LES BAUDETS SE REVOLTENT L,ANIER PERD SON GAGNE PAIN ET PARTANT SON EMPLOI.

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    20 h 59, le 16 juin 2020

  • Ce genre de reunion pourrait être bénéfique si hassan, un leader de la thawra et riad salemeh se rencontrent pour discuter...ces 3 sont essentiels et tout les autres sont inutiles pour le peuple. Seuls les médias se réjouirait de voir un nouveau paw waw inutile pour en papoter quelque peu avec des experts de tout vent...

    Wlek Sanferlou

    19 h 20, le 16 juin 2020

  • Oui pour cette reunion !!! Mais au lieu de donner une force et une poussee positive a cet acte , c'est bien dommage qu'on lit deja des commentaires si negatifs et si rancuniers qu'on se demande quid de la Libanite de ces personnes ! Essayer plusieurs fois si ca ne reussit pas des la 1ere fois .Il faut lutter contre tout ce qui est negatif pour arriver a rendre au pays sa bonne teneur , ouvrir une nouvelle page , et donner espoir a toute une generation et a tout le pays en peril ....au lieu de jouer aux oiseaux de mauvais augures et presages et precher le doute et la mauvaise foi ...actes qui ne sont que criminels !!!

    Imad A. Aoun

    17 h 50, le 16 juin 2020

  • On appelle cela La Reunionite....ca atteint les personnes qui convoquent a des reunions inutilles juste pour gpnfler leur ego....

    Houri Ziad

    17 h 26, le 16 juin 2020

  • Dialogue....hahahahaha... Comme en avril 2006, hahahahahaha...

    LeRougeEtLeNoir

    17 h 07, le 16 juin 2020

  • Au fait...déjà combien de réunions de ce genre convoquées par le chef de l'Etat...? Avons-nous pu constater depuis des résultats positifs...? C'est bien beau de se réunir...de parloter...de paraître devant les caméras des médias...puis après...? Chacun rentre chez soi...et continue son petit programme personnel...en oubliant que le pays entier sombre dans le chaos...et qu'une grande partie du peuple n'a plus de quoi manger !!! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 30, le 16 juin 2020

  • A aucun prix il ne veut admettre que le systeme ancien est fini. Le Beaujolais nouveau est arrive. Il se debat dans tous les sens comme un poisson au bout de l'hamecon. Il cherche du secours partout sana voir le bout de son nez.

    sancrainte

    15 h 23, le 16 juin 2020

  • BLA BLA BLA aucun problème du Liban n'est résolu Vivement qu'il prenne sa traite ce Président des iraniens

    FAKHOURI

    15 h 16, le 16 juin 2020

Retour en haut