Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Les bureaux de change rouvrent : le dollar fixé entre 3.950 et 4.000 L.L.

Les tarifs ont été fixés "conformément aux recommandations" émises lors d'une réunion organisée au Sérail fin mai entre le syndicat des changeurs et le Premier ministre Hassane Diab.

Une liasse de livres libanaises près de billets de dollars, le 24 avril 2020 dans un bureau de change à Beyrouth. Photo d'archives REUTERS/Mohamed Azakir

Rouvrant ce mercredi leurs portes après plus d'un mois de grève, les agents de change libanais ont annoncé dans la matinée, via leur syndicat, les taux qui seraient observés pour acheter et vendre des dollars, alors que le Liban traverse une crise économique et financière marquée par une forte dépréciation de la livre libanaise par rapport au dollar. Ces taux ont été fixés à un minimum de 3.950 livres pour un dollar à l'achat, et à un maximum 4.000 livres à la vente, "conformément aux recommandations" émises lors d'une réunion organisée au Sérail fin mai entre le syndicat des changeurs et le Premier ministre Hassane Diab. 

Le syndicat avait par ailleurs annoncé hier que les agents de change prévoient de "rationaliser et limiter les ventes de dollars" pour limiter les spéculations sur la monnaie nationale, mais sans plus de précisions sur d’éventuels plafonds qui seraient imposés.

La parité officielle de 1.507,5 livres pour un dollar ne s’applique plus que pour un nombre limité de transactions. Une source proche des agents de change avait indiqué en début de semaine à L'Orient-Le Jour que la filière prévoyait dans un premier temps de s’aligner sur le taux du marché noir pour progressivement redescendre vers le plafond fixé par la Banque du Liban (BDL). Ce plafond interdit aux agents de change de vendre des dollars à plus de 3.200 livres. Selon cette source, ces derniers s'organisent "pour arriver à ce taux d'ici 15 jours".

La grève des bureaux de change avait notamment été lancée en raison d'une vague d'arrestations à l’initiative du procureur financier à l'encontre de changeurs qui refusaient de respecter le plafond fixé par la BDL, soit en s’alignant sur le taux du marché noir, soit en refusant de mettre en vente leurs stocks de devises.


Rouvrant ce mercredi leurs portes après plus d'un mois de grève, les agents de change libanais ont annoncé dans la matinée, via leur syndicat, les taux qui seraient observés pour acheter et vendre des dollars, alors que le Liban traverse une crise économique et financière marquée par une forte dépréciation de la livre libanaise par rapport au dollar. Ces taux ont été fixés à un...

commentaires (6)

Qui s'attendait réellement à un changement?? Grève ou pas grève? Choquant que la BDL ait donné des $ aux changeurs au lieu de les donner aux détenteurs de comptes en $. Escroquerie... le citoyen n'a plus de laine sur le dos pour se faire tondre. Le citoyen est une double victime il doit racheter chez les changeurs ses propres $. Les banques n'ont jamais respecté déjà les 3200 LL/$.

Sybille S. Hneine

17 h 04, le 03 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Qui s'attendait réellement à un changement?? Grève ou pas grève? Choquant que la BDL ait donné des $ aux changeurs au lieu de les donner aux détenteurs de comptes en $. Escroquerie... le citoyen n'a plus de laine sur le dos pour se faire tondre. Le citoyen est une double victime il doit racheter chez les changeurs ses propres $. Les banques n'ont jamais respecté déjà les 3200 LL/$.

    Sybille S. Hneine

    17 h 04, le 03 juin 2020

  • Pourquoi les banques maintiennent-elles le taux de 1507.5 pour "certaines transactions"? Elles devraient le faire à 1$=1LL. Comme ça elles voleraient beaucoup plus vite les dépôts de ceux qui ont leurs comptes en $ chez elles. Pourquoi jouer si petit puisqu'elles bénéficient d'une immunité de fait?

    Gros Gnon

    14 h 00, le 03 juin 2020

  • C'est a ne rien comprendre La BDL avait donne 22millions de dollars aux changeurs a 3000 livres pour les revendre au maximum a 3200 ce qui etait deja un grand benefice et un sorte de cadeau aux changeurs Avide de benefices ces changeurs les ont vendu a 4200 pour faire encore plus d'argent POURQUOI DONC LES AUTORISER A LES VENDRE AUHOURDH'UI A 3950 PUIS 50 LIVRES DE MOINS CHAQUE SEMAINES OU DEUX SEMAINES? 3200 AURAIT DU ETRE LE PRIX LA VERITE TANT QU'IL N'YAURA PAS UN TAUX REEL DU DOLLAR POUR TOUS, LE MARCHE NOIR FLEURIIRTA AVEC LA COMPLICITE EVIDENTE DE TOUS LES POLITICIENS DONT AUJOURDH'UI NOUS DEVONS INCLURE MALHEUREUSEMENT LEURS COMPLICES LES DIRIGEANTS DE LA BDL VIVEMENT QUE L'ARMEE PRENNE LE POUVOIR

    LA VERITE

    11 h 57, le 03 juin 2020

  • ET LA BDL ET LES PREDATEURS BANQUIERS CONTINUERONT-ILS A VERSER AUX GENS AU TAUX DE 1507 LL LE DOLLAR ?

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 12, le 03 juin 2020

  • Le dollar fixé entre 3.950 et 4.000 L.L. ?Avouons que c’est une idée géniale pour encourager le marché noir ou le dollar volera à plus de 5000L.L. Qui dit plus ??

    Antoine Sabbagha

    11 h 08, le 03 juin 2020

  • Mais c est quoi ca??? rien n a changé.

    Marie Claude

    10 h 04, le 03 juin 2020

Retour en haut