Enquête

Michael Taylor, cerveau présumé de la fuite de Carlos Ghosn

Marié à une Libanaise, ayant appris l'arabe, il a effectué au Proche-Orient de nombreuses missions pour le compte de clients particuliers, mais aussi pour le gouvernement américain.

L'Américain Michael Taylor (d) et le Libanais George-Antoine Zayek (c), deux agents de sécurité privés qui auraient aidé Carlos Ghosn à s'exfiltrer du Japon, ici visibles sur des images de camérasurveillance à l'aéroport d'Istanbul. Photo AFP / TURKISH POLICE

L'Américain Michael Taylor, interpellé mercredi et soupçonné d'être le cerveau de la fuite de Carlos Ghosn du Japon, est un ancien militaire des forces spéciales qui paraît sorti tout droit d'un film d'action hollywoodien. Le fils de Michael Taylor, Peter, a également été interpellé mercredi pour sa participation présumée à l'opération, tandis qu'un troisième suspect, George-Antoine Zayek, est lui en fuite.

Âgé de 59 ans, fils de militaire, Michael Taylor s'est forgé une solide réputation de spécialiste des missions délicates, que ce soit dans l'armée ou, après son retour à la vie civile, dans ses activités de sécurité privée. Selon le Boston Globe, qui avait publié en janvier une enquête très fouillée, il avait notamment été formé, dans les forces spéciales, à déposer une bombe atomique en territoire est-allemand pour arrêter la progression d'une éventuelle invasion soviétique, en pleine Guerre froide. Il a ensuite été déployé au Liban, pays d'origine de Carlos Ghosn, en 1982, alors que la situation y était explosive, toujours avec les forces spéciales américaines.

Pour mémoire

Aoun refuse net que Carlos Ghosn soit extradé

Le Proche-Orient restera une région de prédilection pour ce natif du Massachusetts après avoir quitté l'armée, en 1983. Marié à une Libanaise, ayant appris l'arabe, il y effectuera de nombreuses missions pour le compte de clients particuliers, mais aussi pour le gouvernement américain. En 1988, il est notamment recruté pour infiltrer un réseau criminel libanais dont les activités s'étendent jusqu'aux Etats-Unis. Selon des documents judiciaires cités par le Boston Globe, il permet notamment l'interception par les autorités américaines d'une cargaison de résine de cannabis d'une valeur de 100 millions de dollars.

Accusations de fraude
Sa société de sécurité privée, American International Security Corp, a aussi travaillé avec des compagnies pétrolières et aériennes. Selon des documents de justice consultés par l'AFP, AISC a également décroché un contrat de formation des forces spéciales afghanes en 2007, moyennant 54 millions de dollars. En marge de ses missions, ce père de trois enfants devient en 2008 l'entraîneur de l'équipe de football américain d'une école privée du Massachusetts. Il la quittera au bout de trois ans, visé par des accusations de fraude sur l'âge de ses joueurs, tant redoutés qu'une équipe adverse déclarera forfait, craignant pour la sécurité de ses joueurs.

Lire aussi

Greg Kelly, le second rôle de l'affaire Ghosn propulsé en première ligne

Dans ses activités professionnelles, Michael Taylor a parfois pris quelques libertés avec les lois, voire plus. En 2010, il est visé dans le cadre d'une enquête des autorités américaines sur des accusations de fraude dans l'attribution de contrats par le ministère américain de la Défense. L'ancien militaire s'assure alors la collaboration d'un agent du FBI pour tenter de faire dérailler sa mise en accusation par un tribunal fédéral de l'Utah pour cette même affaire. Confondu, il sera condamné, en 2015, à deux ans de prison, et l'agent à dix ans. Selon ses avocats, interrogés par le Boston Globe, cette condamnation a quasiment mis fin à la carrière de Michael Taylor dans la sécurité privée, avant qu'il ne se signale de nouveau dans l'affaire Ghosn.


L'Américain Michael Taylor, interpellé mercredi et soupçonné d'être le cerveau de la fuite de Carlos Ghosn du Japon, est un ancien militaire des forces spéciales qui paraît sorti tout droit d'un film...

commentaires (2)

Carlos devrait à son tour essayer de les libérer . Désolé de dire que cette nouvelle formule de l'olj est nulle et ne donne pas envie de continuer .

FRIK-A-FRAK

15 h 29, le 21 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Carlos devrait à son tour essayer de les libérer . Désolé de dire que cette nouvelle formule de l'olj est nulle et ne donne pas envie de continuer .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 29, le 21 mai 2020

  • CARLOS GHOSN INTOUCHABLE ! M AOUN LE PARRAINE ! MERCI PAPA !

    gaby sioufi

    11 h 09, le 21 mai 2020