Rechercher
Rechercher

Économie - Monnaie

Les changeurs en grève jusqu’à lundi

Le syndicat des agents de change, présidé par Mahmoud Mrad, a appelé jeudi soir ses membres à suspendre temporairement leurs activités professionnelles jusqu’à lundi, dans un contexte de dépréciation spectaculaire de la livre par rapport au dollar. Dans un communiqué, le syndicat a renouvelé son appel lancé à l’adresse des autorités de poursuivre les changeurs clandestins qu’il accuse d’être à l’origine de la flambée du taux, qui gravitait autour de 3 800 livres sur le marché noir en fin de semaine. Le syndicat estime que les « changeurs agréés sont autant victimes de la chute du cours de la livre que les citoyens ».

La crise économique et financière que traverse le Liban s’est muée en crise de liquidité ces derniers mois, ce qui a provoqué une inflation du prix du dollar sur le marché secondaire. Le syndicat des agents de change s’est engagé à suivre les limites de la Banque du Liban concernant la fixation du taux de change. Mais sur le terrain, les agents agréés appliquent généralement celui du marché noir en invoquant la pénurie de dollars sur le marché. Une situation qui génère des tensions : hier, un changeur situé dans la région de Baabda a été victime d’une agression au couteau à l’issue d’une rixe avec un autre professionnel de la filière, selon le site al-Nashra.



Le syndicat des agents de change, présidé par Mahmoud Mrad, a appelé jeudi soir ses membres à suspendre temporairement leurs activités professionnelles jusqu’à lundi, dans un contexte de dépréciation spectaculaire de la livre par rapport au dollar. Dans un communiqué, le syndicat a renouvelé son appel lancé à l’adresse des autorités de poursuivre les changeurs clandestins...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut