Liban

Survol intensif de Beyrouth et ses banlieues par des drones et avions israéliens

Les survols effectués à moyenne altitude, provoquant un grand nombre de commentaires sur les réseaux sociaux.

Un drone espion israélien, de type MK. Photo d'archives Ani

Des drones israéliens ont survolé à plusieurs reprises ces deux derniers jours de nombreux quartiers et banlieues de Beyrouth, y compris la banlieue sud, bastion du Hezbollah.

Selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle), ces survols ont été effectués à moyenne altitude par des "drones d'espionnage ennemis". Ils ont notamment été entendus dimanche soir et lundi dans la journée dans la banlieue sud ainsi que dans les quartiers d'Achrafieh (Beyrouth), de Furn el-Cheback (au sud-est de la capitale, dans le Mont-Liban) et de Sin el-Fil (Metn), provoquant un grand nombre de commentaires sur les réseaux sociaux.




"Les Nations unies regardant les drones israéliens (de type MK) se balader au-dessus de Beyrouth".


Parallèlement, des avions israéliens ont survolé lundi dans l’après-midi le Metn, le Kesrouan, le Liban-Sud, la Békaa-Ouest et la Békaa centrale à moyenne altitude, selon l'Ani.

Début avril, le ministère libanais des Affaires étrangères avait déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité des Nations unies après les tirs de missiles de l'aviation israélienne effectués depuis l'espace aérien libanais, contre des cibles dans le centre de la Syrie.

Fin août, un drone israélien piégé à l'explosif avait été intercepté et un second avait explosé peu avant de toucher sol dans la banlieue-sud de Beyrouth. L'incident, le premier de ce type en plus de 10 ans, était intervenu quelques heures après des frappes israéliennes en Syrie voisine, et avait provoqué des échanges de tirs de roquettes entre l'armée israélienne et les combattants du Hezbollah à la frontière-sud du Liban.


Des drones israéliens ont survolé à plusieurs reprises ces deux derniers jours de nombreux quartiers et banlieues de Beyrouth, y compris la banlieue sud, bastion du Hezbollah.

Selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle), ces survols ont été effectués à moyenne altitude par des "drones d'espionnage ennemis". Ils ont notamment été entendus dimanche soir et lundi dans...

commentaires (11)

En effet qui a décidé que ces drones étaient israéliens, mais il y a longtemps que nous avons atteint le fond du fond du grand n'importe quoi au Liban.

Je partage mon avis

12 h 04, le 15 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • En effet qui a décidé que ces drones étaient israéliens, mais il y a longtemps que nous avons atteint le fond du fond du grand n'importe quoi au Liban.

    Je partage mon avis

    12 h 04, le 15 avril 2020

  • Qui a décidé que ces drones étaient israéliens? Ceux qui les ont envoyé au dessus des quartiers chrétiens ou bien les journalistes futés qui arrivent à faire la différence entre le bruit d’un drone israélien de celui du HB? A se demander pourquoi Israël s’intéresse soudainement aux régions où l’ambassade américaine a élu domicile et à tout le mont Liban. Voilà comment on déforme les réalités. On envoie aussi ces mêmes drones survoler la banlieue ouest pour faire croire à une violation du ciel libanais et se rendre indispensable à sa sécurité. Où sont les renseignements de l’armée du pays? Ont ils seulement les moyens d’identifier les OVNI qui violent notre espace et notre vie où sont ils aussi en train de vérifier les colis des aides alimentaires qu’on leur a confié pour les occuper et pouvoir continuer à occuper tous les espaces? S’ils savent de qui il s’agit, peuvent ils le déclarer haut et fort ou restent ils muets pour la sacro-sainte union de ce pays. Slogan rabâché pour faire un souk de ce pays jadis lieu de liberté et de civilisation.

    Sissi zayyat

    12 h 10, le 14 avril 2020

  • JE NE VOIS PAS POURQUOI MES DEUX REACTIONS FURENT CENSUREES QUAND D,AUTRES QUI DISENT LA MEME CHOSE ET PLUS ONT ETE PUBLIEES. SUMMUM DE DEMOCRATIE ET DE LIBERTE D,AVIS A L,OLJ...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 55, le 13 avril 2020

  • Peut-être ils surveillent le confinement ? C'est ce qui est fait dans certains pays, ils avertissent les FSI des infractions !

    Desperados

    19 h 28, le 13 avril 2020

  • Incroyable on dirait qu'ils n'ont pas peur du virus , je souhaite aux sionistes le plus grand malheur

    Eleni Caridopoulou

    18 h 55, le 13 avril 2020

  • Les Juifs ont le Mur des Lamentations à Jérusalem. Les Arabes ont la Porte des Lamentations (Bab el-Mandeb) nom du détroit entre Djibouti et le Yemen. L'égalité devant Dieu et sur la planète Terre. . Quant aux drones, tant qu'ils ne survolent pas Baabda, Nahr el-Kalb, Batroun et ses bateaux turcs, ce n'est pas grave.

    Honneur et Patrie

    18 h 48, le 13 avril 2020

  • OU SONT LES HEROS AUX PAROLES VIDES ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 46, le 13 avril 2020

  • Le bruit de drones Israéliens qui survolent, inaperçus, la nuit et avec insistance... Moi je les reconnais immédiatement à leur accent hébreux très fort. Ou peut être un dialecte houthi quelconque... aïe, mes oreilles me jouent des tours... Inchallah que les prédictions de Layla abd el gentil se concrétisent pour confirmer leurs origine lugubre... Entre temps yallah un p'tit coup avant de me promener sur le bal-con

    Wlek Sanferlou

    14 h 45, le 13 avril 2020

  • Que fait donc l’armée libanaise pour neutraliser ces appareils???? pourquoi le ministre de la défense n'en parle pas? nous sommes en droit de savoir de quoi il s'agit vraiment. Est-ce des drones ennemis ou des drones du Hezbollah ou des appareils amateurs ???

    Bibette

    13 h 05, le 13 avril 2020

  • Tiens...tiens...! Et que fait la super et héroïque "résistance libanaise" intelligente et invincible...? Bon...on explique son inaction par le fait qu'à des mètres sous-terre, elle ne peut pas entendre ces drones ! Irène Saïd

    Irene Said

    12 h 47, le 13 avril 2020

  • Des drones qui devaient nous arroser de virus du fait qu'on a moins de morts et infectés que ces jaloux usurpateurs .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 30, le 13 avril 2020