Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

L'opposition dénonce le plan de "suicide économique" du "gouvernement monochrome" de Diab

Saad Hariri et Walid Joumblatt dénoncent la "confiscation de l'argent des Libanais".

Le leader druze Walid Joumblatt reçu en 2009 par Saad Hariri à la Maison du Centre. Photo Dalati et Nohra

Le leader du courant du Futur, Saad Hariri, et le leader druze Walid Joumblatt s'en sont durement pris vendredi au gouvernement "monochrome" de Hassane Diab et son plan de "suicide économique", dénonçant une volonté de "confisquer l'argent" des Libanais, confrontés à des restrictions drastiques d'accès à leurs dépôts bancaires dans un contexte de crise économique et financière aiguë.

"A la formation de ce gouvernement qui a promis aux Libanais et au monde un plan de sauvetage économique, nous avons décidé de lui accorder une période de grâce en attendant de le juger sur ce plan. Mais il semble qu'il se dirige vers un plan de suicide économique basé sur la confiscation de l'argent des Libanais déposé dans les banques", a écrit M. Hariri sur Twitter.

Le gouvernement actuel, formé en janvier après des mois de contestation populaire contre le pouvoir, s'était attelé à l'élaboration d'un plan de sauvetage économique avant que l'épidémie mondiale de coronavirus ne paralyse le pays.

"La période de grâce que nous avons accordée ne signifie en aucun cas de permettre au gouvernement et à ceux qui se tiennent derrière de modifier la nature de notre système économique protégé par la Constitution ou de mettre la main sur les économies des gens en exonérant l'Etat de toute contribution aux efforts demandés pour tous. Nous changerons de ton si aucune rectification n'est opérée", a menacé l'ancien Premier ministre.

Pour sa part, le leader druze Walid Joumblatt a accusé le cabinet "monochrome" de Hassane Diab de "confisquer l'argent" des Libanais.  Ces restrictions ont été prises de manière informelle par le secteur bancaire et sont illégales tant que le Parlement ne les a pas légitimées. Mais la classe politique n’est pour l’instant pas parvenue à s’entendre sur un projet de loi visant à les encadrer. "Le gouvernement monochrome confisque l'argent des gens sur la base de critères illégaux et anticonstitutionnels, conformément à une ligne politique dont le but est d'éliminer toute opposition, de renverser l'accord de Taëf et de prendre le contrôle total des capacités du pays pour saper ce qui reste de souveraineté de toute façon virtuelle et de façade", a écrit M. Joumblatt sur Twitter.

Le gouvernement Diab est parrainé par le Hezbollah et ses alliés.

Le Liban croule sous une dette de 92 milliards de dollars, soit 170% du PIB, l'un des ratios les plus élevés mondialement, tandis que 45% de la population vit sous le seuil de la pauvreté. En mars, le pays surendetté avait annoncé son premier défaut de paiement dans l'histoire, au terme de plusieurs mois d'une baisse des réserves en devises étrangères et d'une dépréciation de la monnaie nationale sur le marché parallèle.



Lire aussi

« Le monsieur te dit... », le billet de Gaby NASR

Le plan de redressement du gouvernement divise les créanciers du Liban

La BDL réglemente les retraits « d’argent frais », mais sans fixer de date pivot



Le leader du courant du Futur, Saad Hariri, et le leader druze Walid Joumblatt s'en sont durement pris vendredi au gouvernement "monochrome" de Hassane Diab et son plan de "suicide économique", dénonçant une volonté de "confisquer l'argent" des Libanais, confrontés à des restrictions drastiques d'accès à leurs dépôts bancaires dans un contexte de crise économique et financière...

commentaires (18)

ON IMPOSANT UN HAIRCUT SUR LES DEPOTS ON PUNIT LES VICTIMES ET ON GRACIE LES CRIMINELS PREDATEURS BANQUIERS ET CORROMPUS VOLEURS QUI ONT TOUS LES DEUX DEVALISE DE COMMUN LE PAYS ET LES CITOYENS.

DENIONS LA CENSURE.GARDONS NOS LIBRES EXPRESSIONS.

18 h 36, le 12 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • ON IMPOSANT UN HAIRCUT SUR LES DEPOTS ON PUNIT LES VICTIMES ET ON GRACIE LES CRIMINELS PREDATEURS BANQUIERS ET CORROMPUS VOLEURS QUI ONT TOUS LES DEUX DEVALISE DE COMMUN LE PAYS ET LES CITOYENS.

    DENIONS LA CENSURE.GARDONS NOS LIBRES EXPRESSIONS.

    18 h 36, le 12 avril 2020

  • Et je rajouterai aussi que si ce plan ne comprend pas aussi un plan esslaheh considérant le vol immense à l’électricité en 9ans plus de 15 milliards, le port, les poubelles et les télécommunications ALORS NON MILLE FOIS NON À CE PLAN QUI PROTÈGE LES VOLEUR DE L’ETAT !!! De plus il ne faut plus s’attaquer à Ryad Salemeh mais au gouvernement de maintenant et antérieur !! Il faut faire attention à ce que l’axe de la moumana3a veut nous amener.... à sortir du cercle économique standards mondial et entrer dans l’économie secondaire !! Je veux surtout faire remarquer que la Russie la chine et l’Iran qui eux parlent juste pour parler mais n’ont aucun moyen de sortir dû dollars et surtout n’ont pas la force d’affronter l’économie mondial .... peuple libanais stp faite attention AUX FEUX D’ARTIFICE QUE CET AXE VOUS FAIT VOIR

    Bery tus

    16 h 34, le 11 avril 2020

  • Si le plan ne prend pas en considération la restitution de l’argent vole alors je suis contre ABSOLUMENT CONTRE CE PLAN !!!

    Bery tus

    15 h 35, le 11 avril 2020

  • L'article ne nous éclaire pas sur la blague si rigolote qui les fait autant rire !

    Shou fi

    13 h 37, le 11 avril 2020

  • CONFISQUER EN COOPERATION AVEC LES PREDATEURS BANQUIERS ET POUR LEUR COMPTE LES ECONOMIES DES DEPOSANTS EST UN CRIME DES PLUS ABJECTS. IL Y A DES GENS AGES, ET ILS SONT LA MAJORITE, QUI NE TRAVAILLENT PLUS ET QUI N,ONT NI RETRAITES NI AUTRE RENTREE MAIS SEULEMENT CET ARGENT POUR VIVRE HONORABLEMENT. TOUCHEZ PAS AUX DEPOTS FRUITS D,UN TRAVAIL D,UNE VIE DES DEPOSANTS.

    DENIONS LA CENSURE.GARDONS NOS LIBRES EXPRESSIONS.

    13 h 26, le 11 avril 2020

  • Dans l'histoire du Liban il y avait un dicton populaire et qui me revient... Ah oui " kelloun yaané, absolument, kelloun" Note: "absolument" fût rajouter dans la version moderne...

    Wlek Sanferlou

    13 h 09, le 11 avril 2020

  • Ah qu'est ce qu'ils auraient aimé faire partie de ce "gouvernement suicidaire et monochrome" .

    FRIK-A-FRAK

    12 h 19, le 11 avril 2020

  • "Le gouvernement Diab est parrainé par le Hezbollah et ses alliés." C'est tout dit. Le Kaliningrad iranien sur la Méditerranée s'installe avec l'accord de l'autre signataire de l'Accord de Chiyah-Munich.

    Honneur et Patrie

    11 h 42, le 11 avril 2020

  • Correction: Qu'elles commencent toutes par restituer les fonds qu'elles se sont attribué allègrement et sans la moindre culpabilité, on verra ensuite si le pays est autant sur la voie du suicide qu'elles sont en train de le clamer...

    NAUFAL SORAYA

    10 h 31, le 11 avril 2020

  • Les hyènes et les chacals s'acharnent sur les carcasses..... Tous, mais absolument tous, sont coupables de cette catastrophe que nous subissons jour après jour. Pour qu'un nouveau Liban naisse, il est impératif que justice soit faite et que tous les bandits qui ont contribué à ruiner ce pays en le dilapidant de fond en comble soient jugés et jetés derrière les barreaux. Sinon, la descente aux enfers ne connaitra pas de fin et tous les plans de reforme, restructuration, etc etc etc... ne seront que du blablabla dont nous paierons les frais.

    Tabet Karim

    09 h 34, le 11 avril 2020

  • Aucun hair cut ou bail in n'est acceptable tant que les actifs détournés par la classe dirigeante et leurs alliés, à l'état libanais ne seront retournés à leur légitime propriétaire, le peuple libanais. Walid Joumblat et Saad Hariri, ironie de l'histoire, sont parmi les principaux concernés par cette mesure, et leurs biens mal acquis évalués à des dizaines de milliards de dollars devront être saisis ! Les bien-fonds du Normandy cédés presque gratuitement par l'état libanais à Solidere et évalués à 30 milliards de dollars, à eux seuls rembourseraient plus du 25% de la dette de l'état. La vraie Révolution débutera bientôt !

    Michel Ferneini

    09 h 03, le 11 avril 2020

  • Dites, ces Messieurs de la soi-disant opposition...avez-vous déjà vu un "suicidé" pouvoir se suicider une seconde fois ? La dette du Liban de 92 milliards de dollars, est-ce l'actuel gouvernement "monochrome" qui l'a provoquée ? Vous, les deux chevaliers forts en "Twitter", qu'avez-vous entrepris de concret depuis des années pour bâtir un Liban économiquement fort ??? Il devrait exister aussi une "période de grâce" pour les forts en gueule, mais faibles en actions...!!! Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 55, le 11 avril 2020

  • Si un gouvernement a mis le pays sur la voie du suicide, c'est bien le gouvernement précédant (et les autres, avant). Toutes ces personnes dont le peuple libanais a demandé avec insistance le départ ont franchement un sacré culot d'ouvrir la bouche pour condamner... Qu'une d'elles reconnaisse et s'excuse publiquement du foutoir qu'elles ont causé... RIEN, pas un mot, pas un regret... Qu'elles commencent toutes par restituer les fonds qu'elles se sont attribué allègrement et sans la moindre culpabilité, on verra ensuite si le clamer...

    NAUFAL SORAYA

    08 h 17, le 11 avril 2020

  • Quand j'ecoute sur les chaînes de tele les différents ministres de ce cabinet , ils parlent sans surenchère politique et se limitent à parler de leurs actions . De vrais technocrates . M. Hariri , Berri Et Joumblatt offusqués par le plan du gouvernement - discutable certes - Mais pourquoi ne s'étaient Ils Pas sentis offusqués en octobre des restrictions bancaires mises en place depuis cette date , de la montée des prix , du marché parallèle sur le dollar depuis juin 2019 ? . De quoi on parle ? Les libanais expatriés ou residents avaient cru aux déclarations répétées du gouverneur de la Banque centrale et de Saad Hariri ?! . Certes M . Salame cherchait des fuites en avant avec ses ingéniéries d'opérations mais Il a échoué enfin de compte et voilà Ou on en est ! N'a t il jamais non plus pu faire face à la classe politique alors c'est encore pire ! ? Le plan du gouvernement doit être équitable et équilibré et les mesures peuvent être réétudiées . Il est publie pour recevoir les commentaires des citoyens Et Non de la classe politique qui a dévasté le pays .

    Lecteurs OLJ 2 / BLF

    06 h 27, le 11 avril 2020

  • les hariris et les jamblates ont fait parti de tous les gouvernemets depuis Taef et regardez ou on est arrivé fin de citation

    youssef barada

    01 h 20, le 11 avril 2020

  • C'est sûr que si le plan prévoit de taxer les gros déposants, je comprends que Hariri et Joumblatt râlent. Moi, ce gouvernement m'inspire confiance, je le vois bosser comme jamais aucun gouvernement ne l'a fait avant lui. Mais attendons de connaître les détails du plan.

    Marionet

    23 h 44, le 10 avril 2020

  • Ce gouvernement fait de son mieux et il faudra plutôt l'applaudir ! L'adversité ne le freine pas , et il fera des prodiges si l'on prend seulement la peine de l'encourager en reconnaissant les actions positives qu'il entreprend contre venys et marées pour le bien puvlic . Ça suffit de pleurnicher .

    Chucri Abboud

    22 h 42, le 10 avril 2020

  • Le peuple est aux aguets. N'essayez pas de profiter du corona pour faire avancer des projets destructifs. Ce gouvernement a perdu probablement toute légitimité aux yeux d'une partie non-négligeable de la population. Ecartez les solutions de facilité et raisonnez logiquement ou bien écartez vous.

    Esber

    21 h 43, le 10 avril 2020

Retour en haut