Rechercher
Rechercher

Santé - Commentaire

Quels aliments, quels remèdes contre le Covid-19 ?

Face à la pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde, la « liste des courses » idéale devrait privilégier les aliments contenant de bonnes graisses, des vitamines C et D et du zinc. Il est également conseillé de privilégier les produits de saison qui sont plus riches en antioxydants. Photo d’illustration Bigstock

Nous avons toujours entendu dire : « Votre alimentation est votre premier médicament. » Si les aliments qu’on mange ne détruisent pas les bactéries ou les virus, certains d’entre eux boostent notre système immunitaire. Comme il n’existe pour l’heure ni vaccin ni traitement contre le Covid-19, tous les moyens sont donc bons pour renforcer son système immunitaire.

Face à la pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde, la « liste des courses » idéale devrait privilégier les aliments contenant de bonnes graisses, des vitamines C et D. Si vous avez plus de 55 ans, lisez bien ceci : de nombreuses études ont prouvé qu’une carence en zinc, même légère, affaiblit les fonctions immunitaires.

À ce jour, aucune étude ne démontre qu’un aliment « miracle » peut aider à se prémunir contre le coronavirus. Néanmoins, certains réflexes permettent de renforcer son immunité pendant cette période épidémique, même si le plus efficace reste de respecter les gestes barrières et les mesures de confinement mises en place.

Quels sont les éléments alliés de l’immunité ?

La vitamine D : c’est un des remèdes préventifs les plus prometteurs contre le Covid-19 et ses complications. Au niveau immunitaire, elle est connue pour son rôle important visant à activer et développer certains globules blancs, les lymphocytes T. Ces derniers sont nécessaires pour détruire les microbes. « Si la vitamine D n’a pas d’utilité prouvée contre le Covid-19 en lui-même, on sait en revanche qu’elle permet de lutter contre certaines bactéries et peut-être certains virus », explique un immunologue du CHU de Lyon. Elle peut aussi aider à réguler les réponses inflammatoires et immunitaires lorsque celles-ci s’emballent. Elle se trouve surtout dans les poissons gras : le foie de morue et son huile, les harengs fumés, le lardon nature cru, les maquereaux, les sardines grillées, les anchois crus, le saumon cuit à la vapeur, l’œuf poché. Un apport minimum conseillé est de 5 microgrammes par jour.

La vitamine C : antioxydante, elle protège les globules blancs de l’oxydation et augmente leur mobilité. Elle stimule aussi la production de cytokines, molécules produites par les cellules du système immunitaire pour détruire les microbes. Un médecin américain rapporte qu’une patiente chinoise de 71 ans aurait survécu au Covid-19 grâce à la prise de vitamine C. Depuis le début de l’épidémie, un grand hôpital de Shanghai et des hôpitaux new-yorkais injectent de grandes doses de vitamine C aux patients hospitalisés, avec des résultats très prometteurs. Voici ce qu’a déclaré un médecin américain utilisant la vitamine C en soins intensifs dans son hôpital à New York : « Les patients qui reçoivent de la vitamine C s’en sortent nettement mieux que ceux qui n’en reçoivent pas. Cela aide énormément, mais on n’en parle pas beaucoup car ce n’est pas un médicament “sexy”. » C’est très encourageant, d’autant que les injections de vitamine C sont sans risque. Elle se trouve dans les fruits et les légumes : cassis frais, persil frais, poivron rouge cru, citron, zeste, poivron vert cru, fruits rouges frais, kiwi, chou-fleur cru, chou rouge cru, orange pressée. Sa dose journalière recommandée est de 110 mg.

Le zinc : le zinc est un oligoélément qui nous aide à résister aux infections. Il est indispensable aux cellules immunitaires pour produire des molécules antimicrobes. Il protège les membranes cellulaires des radicaux libres et des infections par les agents microbiens.

Les aliments les plus riches en zinc sont : huître creuse crue, foie de veau cuit, bœuf braisé, pain de seigle et froment, biscotte sans sel, cacao non sucré, steak haché. Nos besoins journaliers sont de 10 à 15 mg.

Quels sont les aliments à éviter ?

Les aliments acides : l’oignon, l’échalote, le vinaigre, la viande rouge.

Les produits laitiers : le lait de vache, le yaourt, le fromage. Cela ne veut pas dire qu’on va manquer de calcium si on en mange moins, voire plus du tout, car on a largement ce qu’il faut dans le reste de l’alimentation.

À éviter également : la farine de blé industrielle, le sucre, notamment les sucres cachés dans les produits industriels. Il faudrait également éviter l’excès d’ail, les thés noir et vert, le café, la bière et les poissons d’élevage. « Ces aliments pro-inflammatoires pourraient favoriser des réponses anormales du système immunitaire, ce qui peut se révéler délétère si l’on est atteint du Covid-19 », commente l’immunologue du CHU de Lyon.

Peut-on éviter l’infection ?

Nous savons que le stress est un agent pro-inflammatoire qui peut réduire la réponse immunitaire. Des études scientifiques ont déjà montré chez l’humain les effets du stress psychologique sur la santé. Le stress est associé à un affaiblissement des défenses immunitaires et donc à un risque plus élevé de maladies infectieuses. En cette période de crise sanitaire, il est donc urgent de faire diminuer le stress ! « S’il est normal de se sentir déprimé à l’idée de rester confiné chez soi, il faut en profiter pour suivre des techniques de relaxation et de méditation », note un spécialiste. Retenons alors : « Moins malades et moins fatigués, nous résisterons mieux au stress. »

Le sommeil est peut-être plus réparateur qu’on ne le croit. Selon des chercheurs allemands, faire une nuit de sommeil complète permettrait d’améliorer la capacité de certaines cellules de notre système immunitaire (des lymphocytes T) à se fixer sur leurs cibles. Rappelons que les cellules T jouent un rôle essentiel dans la réponse immunitaire. Il est donc indispensable de dormir au minimum huit heures par nuit. « Si on est infecté, le repos intervient naturellement, il permet de mettre notre organisme au service du système immunitaire pour nous défendre contre les agents infectieux », poursuit l’immunologue de Lyon.

Cela fait des années qu’on sait qu’il faut éviter de prendre des médicaments anti-inflammatoires en cas d’infection virale. Mais on ne le disait pas assez jusqu’à ce que la crise du Covid-19 éclate. Oui, une inflammation aiguë comme une fièvre sont des réactions naturelles de l’organisme en cas d’infection. Attention aux anti-inflammatoires (ibuprofène) qui font baisser la fièvre et donc bloquer ce mécanisme de défense. Si la fièvre est bien tolérée, inutile de la faire baisser avec des médicaments. En revanche, lorsque la fièvre est intense et peut être associée à des convulsions chez l’enfant ou d’importantes céphalées chez l’adulte, il convient de la faire baisser et nécessite l’avis d’un médecin.

La santé physique et psychique est directement liée à l’alimentation. Enfin, pensez également à privilégier les produits de saison. Ils présentent de nombreux avantages : ils sont plus riches en antioxydants, ils répondent au bon moment à nos besoins nutritionnels, ils sont moins traités aux additifs et aux conservateurs et enfin ils sont à des prix souvent plus attractifs et ont de meilleures qualités gustatives.

Mirna Sabra est docteure en virologie à la faculté de médecine de l’Université libanaise.

Nous avons toujours entendu dire : « Votre alimentation est votre premier médicament. » Si les aliments qu’on mange ne détruisent pas les bactéries ou les virus, certains d’entre eux boostent notre système immunitaire. Comme il n’existe pour l’heure ni vaccin ni traitement contre le Covid-19, tous les moyens sont donc bons pour renforcer son système immunitaire.Face...
commentaires (6)

Je trouve que l'article donne beaucoup de bonnes suggestions. Le texte est bon, c'est un peu dommage que la photo est nulle, une photo d'un marche de legumes au Liban aurait ete plus jolie. Aussi j'ai l'impression que la photo ne correspond pas avec "les produits de saison". Mais la photo est une chose, l'article lui meme contient une opinion raisonable.

Stes David

18 h 00, le 10 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Je trouve que l'article donne beaucoup de bonnes suggestions. Le texte est bon, c'est un peu dommage que la photo est nulle, une photo d'un marche de legumes au Liban aurait ete plus jolie. Aussi j'ai l'impression que la photo ne correspond pas avec "les produits de saison". Mais la photo est une chose, l'article lui meme contient une opinion raisonable.

    Stes David

    18 h 00, le 10 avril 2020

  • L'ail est un antiviral par excellence , et son excès n'est jamais contre-productif, je vous prie de corriger b, c'est l'aliment le plus puissant contre les virus . ( Il contient les agents les plus belliqueux contre bactéries et virus , comme l'allicine, le diallyl sulfide, le diallyl disulfide et l’ajoène) Ceci étant dit, l’ail n’est pas appelé un superaliment pour rien. La communauté scientifique (1,2,3) reconnaît son effet antimicrobien, c’est-à-dire que l’ail est à la fois antibactérien ET antiviral! Il n’est donc pas étonnant que l’ail se retrouve dans les listes d’aliments santé pour combattre les infections. Par ailleurs, c’est la prise régulière d’ail qui lui donne ces propriétés. En effet, une étude faite sur 146 patients (dont la moitié prenait des capsules d’ail et l’autre des placébos pendant trois mois) indique que les patients prenant les capsules d’ail ont eu moins de rhumes que ceux prenant le placebo. Par ailleurs, s’ils étaient enrhumés, leurs symptômes disparaissaient rapidement . Cette étude et plusieurs autres montrent l’effet positif sur la santé en général d’une consommation régulière d’ail . Le thé aussi , il contient de théobromine et de la théophylline. Et les patients corona en Chine ont été guéris à fortes doses de thé !

    Chucri Abboud

    14 h 57, le 10 avril 2020

  • Si ca peut aider certains , j'ai 2 amis qui m'ont parlé d'un truc simple qui les a aidé à mieux supporter leur infection , c'est des inhalation de produits frais , comme la menthe , le clou de girofle le gingembre etc ..... dans des bacs d'eau chaude avec des vapeurs , plusieurs fois par jours . Je n'ai toujours pas essayé, il semblerait que corona ne m'aime pas , ou plutôt m'aime trop pour m'attaquer. Lol.

    FRIK-A-FRAK

    14 h 28, le 10 avril 2020

  • Bons conseils , merci

    Antoine Sabbagha

    14 h 10, le 10 avril 2020

  • DU PIPEAU ! TANT DE FOIS CRITIQUE PAR LES SCIENTIFIQUES. DES ILLUSIONS AVANCEES PAR DES IRRESPONSABLES.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    10 h 42, le 10 avril 2020

  • MERCI à Mirna Sabra pour cet article bien détaillé et utile, et bonne continuation ! Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 11, le 10 avril 2020

Retour en haut