Rechercher
Rechercher

Politique - Partis

Le Futur accuse le gouvernement de vouloir dénaturer le système économique libanais

Photo d’archives d’une réunion du bloc du Futur : le parti accuse le gouvernement actuel d’accabler le précédent de tous les maux. Photo ANI

Le courant du Futur de Saad Hariri a accusé hier, dans un communiqué au ton particulièrement vif, le gouvernement de Hassane Diab de vouloir « dénaturer le système économique libanais ». Le parti estime que le discours du Premier ministre samedi constituait un « message négatif » à la communauté internationale et aux parties souhaitant aider le Liban.

« Nous avons quitté le pouvoir en espérant offrir au pays une occasion de sortir des politiques d’obstruction et d’ouvrir aux Libanais une nouvelle page dans laquelle les hommes et femmes, qui se sont soulevés sur les places publiques, joueraient un rôle dans l’élaboration de l’avenir politique du Liban », a affirmé le courant du Futur dans son communiqué. « Malheureusement, la fuite vers le passé continue de diriger nombre de ceux qui tiennent les rênes du pouvoir, ou ceux qui viennent d’y accéder », ajoute le texte qui accuse le gouvernement actuel d’accabler le précédent de tous les maux.

Le courant du Futur déplore le fait que ceux qui se sont joints récemment au pouvoir, dans une claire allusion à M. Diab, « saisissent l’occasion de l’annonce d’une décision exceptionnelle visant à faire face à une crise financière existentielle, pour se retourner contre le système économique libanais ».

« Le fait d’annoncer la mort du modèle économique libanais de la manière qui a été faite avant-hier (samedi) constitue un coup porté à l’identité économique du Liban et son rôle pionnier dans ce domaine dans toute la région », poursuit le texte.

Les Libanais attendaient l’annonce d’un programme global de réformes qui ne se limiterait pas au remboursement – ou non – de la dette, souligne le communiqué. « Nous craignons surtout que les orientations du gouvernement, forgées lors des réunions politiques et économiques à Baabda, ne soient perçues comme un message négatif de la part de la communauté internationale et des organisations concernées par l’aide au Liban », conclut le texte.



Le courant du Futur de Saad Hariri a accusé hier, dans un communiqué au ton particulièrement vif, le gouvernement de Hassane Diab de vouloir « dénaturer le système économique libanais ». Le parti estime que le discours du Premier ministre samedi constituait un « message négatif » à la communauté internationale et aux parties souhaitant aider le Liban....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut