Rechercher
Rechercher

Société - Evénement

À Beyrouth, le premier Festival international des féminismes

Pendant quatre jours, débats, tables rondes, ateliers et performances artistiques permettront de dresser un état des lieux des féminismes à travers le monde, et surtout dans les pays arabes.

Le Festival international des féminismes débute demain à Beyrouth.

L’Institut français du Liban (IFL) accueillera dès demain jeudi et jusqu’au dimanche 1er mars la première édition du Festival international des féminismes. Premier événement du genre au Liban et au Proche-Orient, ce festival sera entièrement dédié à l’histoire, aux enjeux et aux défis multiples auxquels sont confrontées les femmes dans le monde, surtout dans les pays arabes. Cette première édition se propose, à travers débats, tables rondes, ateliers et performances artistiques, de dresser un état des lieux des féminismes à travers le monde. Cet événement est organisé, outre l’Institut français du Liban, par le Joumana Haddad Freedoms Center, le Lebanon Support, l’Arab Institute for Women et l’Institut des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph.

« Ce festival intervient à la suite du mouvement de contestation au Liban, mais aussi en Algérie et au Soudan. Dans ces pays, les femmes sont aux premiers rangs dans la lutte, et non pas dans les coulisses », explique la journaliste et militante féministe Joumana Haddad à L’Orient-Le Jour. Elle déplore toutefois le fait que « la cause des femmes n’évolue pas comme on le souhaite malgré tous les efforts fournis ». « La représentation des femmes en politique est scandaleuse, la dignité de la femme est insultée au niveau des lois et de l’éducation, souligne la journaliste. Je me rends compte combien le combat pour les droits des femmes et l’égalité est toujours nécessaire partout dans le monde. C’est un discours important et vital, surtout dans le monde arabe où la cause des femmes avance très lentement. Beaucoup de femmes sont traitées comme des citoyennes de second degré ».

Pour Alexandre Lemasson, directeur du bureau du livre de l’IFL, la mise en place d’un tel festival à Beyrouth permet d’assurer une certaine « pérennité » aux débats autour de la question des féminismes au Moyen-Orient. « Les premiers grands mouvements féministes dans le monde arabe ont commencé il y a un siècle, mais sont malheureusement méconnus. Il s’agit d’un enjeu majeur au Liban et dans la région, explique M. Lemasson à L’OLJ. On ne peut pas comprendre le paysage éclaté des féminismes si on ne connaît pas l’histoire du mouvement. On ne retrouve pas tout à fait les mêmes féminismes partout, même au sein du monde arabe », ajoute-t-il.

Dans le cadre du festival, des débats et tables rondes sur l’histoire des féminismes, le patriarcat, le sexisme, les droits de l’homme ou encore l’implication des hommes dans les mouvements féministes rythmeront ce festival. Les conférenciers, eux, sont issus entre autres du Liban, de Syrie, de Jordanie, du Maroc, d’Égypte, de Tunisie ou encore d’Algérie. Une programmation artistique exceptionnelle est également prévue, avec notamment la projection en avant-première du film documentaire événement Women d’Anastasia Mikova et de Yann Arthus-Bertrand, le spectacle L’événement d’Annie Ernaux, mis en scène par Françoise Gillard, sociétaire de la Comédie-Française, une conférence et une exposition de l’artiste internationale Orlan, le lancement du cycle cinématographique « Militantes au cinéma » – Carte blanche à Nadi Lekol Nas, et une soirée de clôture en musique à Station avec les DJ Chippy Non Stop et Tala Mortada. Toutes les activités sont accessibles en arabe, français et anglais, grâce à une traduction simultanée, et l’accès à l’ensemble du programme est gratuit.

Le programme est disponible à l’adresse suivante : https://institutfrancais-liban.com/wp-content/uploads/2020/02/programme.pdf


L’Institut français du Liban (IFL) accueillera dès demain jeudi et jusqu’au dimanche 1er mars la première édition du Festival international des féminismes. Premier événement du genre au Liban et au Proche-Orient, ce festival sera entièrement dédié à l’histoire, aux enjeux et aux défis multiples auxquels sont confrontées les femmes dans le monde, surtout dans les pays arabes....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut