X

Liban

Siège du CPL à Nahr el-Kalb : le parti affirme avoir « obtenu toutes les autorisations requises »

Polémique

« Qu’est-ce qui justifie le changement de classification de ce terrain ? Le parti n’aurait-il pas pu construire son bâtiment ailleurs? » se demande un écologiste.

18/02/2020

Le Courant patriotique libre (CPL) a dénoncé hier une « campagne programmée » à son encontre dans l’affaire de la construction de son siège sur le promontoire historique de Nahr el-Kalb, affirmant avoir obtenu toutes les autorisations requises pour l’entreprendre. L’affaire de la construction du quartier général du CPL à proximité des stèles de Nahr el-Kalb a suscité un tollé sur les réseaux sociaux tout le week-end, ce site étant considéré depuis 2003 comme « non constructible » par la Direction générale des antiquités (DGA) et classé sur la liste nationale des monuments historiques et dans le registre de la Mémoire du monde de l’Unesco (voir L’Orient-Le Jour du 17 février).

Dénonçant une « campagne programmée » à son encontre et des « rumeurs », le bureau de presse du CPL a affirmé avoir obtenu toutes les autorisations requises de la part des autorités concernées, notamment des ministères de la Culture et de l’Environnement, de la direction de l’urbanisme, de l’ordre des ingénieurs et de l’Union des municipalités du Metn. Le parti précise avoir obtenu ces autorisations « dans le cadre de la loi, avant de commencer la construction » du complexe.

« Les travaux d’excavation permettant d’élargir la surface de construction sont terminés depuis un moment et ils n’ont pas endommagé le site archéologique et historique. Aucun dégât n’a été enregistré », a ajouté le CPL. Et de préciser qu’il a prévu une distance de 20 mètres supplémentaires entre le futur bâtiment et le site historique.

Le CPL est le parti « qui veille le plus à protéger les sites archéologiques, environnementaux, naturels et historiques », précise le texte. « Nous n’attaquerons jamais un tel site et nous démentons formellement avoir endommagé les stèles de Nahr el-Kalb. Aucune preuve ne vient attester ces accusations », a souligné le parti aouniste.

« Peut-être qu’un jour on érigera un bâtiment dans le périmètre du temple de Baalbeck »

Les « autorisations nécessaires » suffisent-elles à justifier la construction d’un tel complexe à proximité d’un des sites historiques majeurs du pays ? Interrogé sur la question par L’OLJ, Ali Darwiche, président de Green Line et écologiste de longue date, estime que « techniquement, il est possible de construire là où l’on veut, à condition de soigner les fondations et d’effectuer les études géotechniques nécessaires ». « Toutefois, obtenir une autorisation de la part de la Direction générale de l’urbanisme, ou de tout autre organisme, justifie-t-il le changement de classement d’un terrain tel que celui-là? s’insurge-t-il. Malheureusement, tout est possible dans la république de la corruption. Peut-être qu’un jour, on érigera un bâtiment dans le périmètre du temple de Baalbeck, ou dans la vieille ville de Byblos, et l’on trouvera cela acceptable ! »

L’écologiste fait remarquer que « tout changement de classement d’un terrain doit être justifié par une cause d’intérêt général ». « Où est l’intérêt général dans la construction du siège d’un parti ? interroge-t-il. Ils auraient facilement pu ériger leur bâtiment ailleurs. Et pour ce qui est de la distance de 20 mètres qui sépare le bâtiment des vestiges, et que le CPL évoque dans son communiqué, je me demande qui a décrété qu’elle était suffisante. Est-ce l’organisme chargé de protéger le site? »

Ali Darwiche déplore par ailleurs la destruction des rochers caractéristiques de la région. « Les lois, tout comme les paysages naturels ou les vestiges du patrimoine, sont une vue de l’esprit dans un pays miné par la corruption », conclut-il.

Le site de Nahr el-Kalb est caractérisé par la présence de 22 stèles, reliefs et inscriptions commémoratives datant du IIe millénaire avant J.-C. (XIIIe siècle) jusqu’au IIe millénaire de notre ère (XXe siècle). En 2003, une réhabilitation des lieux, financée par la Fondation nationale du patrimoine, avait été menée. Les travaux exécutés comprenaient le nettoyage des stèles, l’aménagement des sentiers, la clôture d’une partie du site et l’installation des panneaux signalétiques et explicatifs.




Lire aussi
Le site historique de Nahr el-Kalb défiguré par le CPL... qui y construit son quartier général

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

DRAGHI Umberto

Dégoutant , il n 'existe aucun autre terme pour justifier cette construction. En propre terme on s'approprie un site historique.

Houri Ziad

Une petite question...est ce que le CPL existera toujours dans 3 ans a la fin du mandat du president ??? Je doute fort ...il y aura probablement des batailles...Mr. Bassil ne tiendra jamais ses lieutnants ni ses troupes...

Stes David

Meme si c'est permis du point de vue "juridique" , ce n'est pas forcement une bonne idee ! En fait souvent la loi ou la jurisdiction c'est "pro forma", et la forme est importante, mais au fond je ne pense pas tres bonne idee de construire a cet endroit. Mais je pense que le CPL ait choisi ce site exactement car c'est un endroit symbolique important, le site du "Phenix", le site ou on suppose qu'il y avait un sfinx phenicien dans le passe ... Est-ce possible que le CPL veut "utiliser" cette histoire de point de vue politique ?? En tous cas l'argument juridique ne change au fond pas vraiement si c'est une bonne idee.

VIRAGE CONTRÔLÉ

C'est pour ça que on vous en veut Le CPL .

Il ne fallait surtout ne jamais recevoir les autorisations , cela vous est interdit , voyons !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

HAMIYA... HRAMIYA !

Jounaid M.

Quoi qu’on puisse penser du CPL il faut reconnaitre que ses membres sont très généreux et que ses dirigeants gardent le sens des priorités !

Voyons le bon côté des choses, ça fera un beau musée de la stèle après les prochaines élections de 2022 (ou 2027 si on fait un petit report de 5 ans) !

Jack Gardner

L’Eden Bay Ramlet El Bayda aussi a obtenu des autorisations!
Ils se cachent tous derrières des autorisations bidon, le CPL est exactement comme les autres partis qu’il critique, le CPL veulent juste avoir leur part du gâteau et ne rien changer…de la simple poudre aux yeux

gaby sioufi

posons la question a may khoreich la dame conseillere de jobrane bassile ,
savoir qui parmi les fonctionnaires aurait OSE lui refuser des permis .

Yves Prevost

"le parti affirme avoir « obtenu toutes les autorisations requises". Sans doute, mais comment et à que; prix les ont-ils obtenues, ces autorisations?

Fadi Chami

Encore une magouille de plus... rien de plus facile de changer la classification d'un terrain dans cette republique bananiere. Qui finance ce projet?

De plus, je suis sur qu'il vont installer un perimetre de "securite" donc je me demande si ces 20 metres serviront a quelque chose...

Elementaire

L'eden Roc a toutes les autorisations aussi

Tout les vols au Liban se font avec des "autorisations", puisque c'est eux qui ont le pouvoir en main....CQFD

LA VERITE

QUELQU'UN A UN DOUTE QU'ON PEUT REFUSER AU CHEF DE LA PLUS GRANDE FORMATION DE DEPUTES A LA CHAMBRE QUELQUE CHOSE, SURTOUT SI IL EST LE GENDRE DU PRESIDENT POUR NE PAS DIRE LE VRAI VIZIR DU PAYS?

C'EST JUSTEMENT LA OU LA CORRUPTION JOUE AU MAXIMUM, TU SIGNES ICI ET JE TE SIGNE LA BAS OU MEME TU SIGNES OU TU ES VIRE ,AU CHOIX

IL MANQUE JUSTEMENT A CE PARTI UN CHEF PLUS MURE QUI SAIT NE PAS SE METTRE EN PORTE A FAUX ET NE NEGLIGE PAS LES SENTIMENTS DE LA POPULATION DANS SON ENSEMBLE

NE CHERCHER PAS PLUS LOIN LA HAINE QUE GENERE LE CPL, ELLE EST MEME JUSTEMENT DANS CE GENRE DE REPONSE A UN ACTE EXECRABLE MAIS DOCUMENTE PROPREMENT ET LEGAL

QUAND ON A LE POUVOIR, IL FAUT SAVOIR NE PAS L'UTILISER
POUR DES CONVENANCES PERSONNELLES

LA VERITE EST QUE CELA EST LE B a BA DE LA GESTION POLITIQUE A LAQUELLE LE CPL EST TRES TRES LOIN DE CONNAITRE

Mireille Kang

Where did the FPM obtain the funds to build their headquarters? Couldn’t they have chosen a different location? Let’s vote them all out in the next elections.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants