Rechercher
Rechercher

Culture

Desert X

À quelques minutes en voiture du théâtre Maraya, Desert X, un projet initié aux États-Unis dans la vallée de Coachella, prend ses marques dans le désert d’al-Ula, en créant un parcours de quatorze installations d’artistes contemporains, internationaux et régionaux sélectionnés par trois commissaires d’exposition Aya Alireza, Neville Wakefield et Raneem Farsi.

Deux des œuvres sont signées par des artistes libanais, Nadim Karam et Rayyane Tabet.

Karam fait défiler sur le sable d’Arabie des sculptures inspirées de la riche biodiversité de l’Arabie saoudite.

Quant à Rayyane Tabet, il présente Steel Rings (Anneaux en acier) de la série « The Shortest Distance Between Two Points » (La distance la plus courte entre deux points). Cette installation est composée de 40 anneaux en acier illustrant les 40 km restants à l’intérieur de la frontière saoudienne du gazoduc Transarabe, plus grand pipeline qui traversait quatre pays de la région et dont il ne reste plus aujourd’hui que le squelette.


À quelques minutes en voiture du théâtre Maraya, Desert X, un projet initié aux États-Unis dans la vallée de Coachella, prend ses marques dans le désert d’al-Ula, en créant un parcours de quatorze installations d’artistes contemporains, internationaux et régionaux sélectionnés par trois commissaires d’exposition Aya Alireza, Neville Wakefield et Raneem Farsi.Deux des œuvres...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut