Rechercher
Rechercher

Société - Épidémie

Un étudiant libanais rentré de Chine placé en quarantaine par mesure de précaution

L’ordre des médecins se dit préoccupé par l’absence d’un lieu d’isolement et le manque de masques ; le porte-conteneurs chinois est reparti, après une seconde escale à Tripoli.

L’étudiant placé en quarantaine. Photo ANI

La menace sanitaire globale semble avoir jusqu’à présent épargné le Liban, et les responsables multiplient les propos rassurants. Il n’en demeure pas moins que, par mesure de précaution, un étudiant libanais rentré hier au Liban de Chine a été placé en quarantaine dans une chambre spéciale de l’hôpital gouvernemental Rafic Hariri, à Beyrouth, selon l’Agence nationale d’information citant le ministre de la Santé Hamad Hassan. Et ce, bien que le jeune homme ait été déclaré en bonne santé.

Quant au porte-conteneurs géant Ural, en provenance de Chine, il a quitté hier soir les eaux libanaises, après avoir accosté en matinée et déchargé sa marchandise au port de Tripoli, 24 heures après une première escale à Beyrouth. Le navire, qui transportait plus d’un millier de conteneurs, a été accueilli par le directeur du port de Tripoli, Ahmad Tamer, en présence d’agents des douanes et de la Sûreté générale qui ont effectué un contrôle de routine. Dans une lettre du ministère des Travaux publics, M. Tamer avait été notifié que l’équipage du navire – qui respecte les normes sanitaires et environnementales internationales – était en bonne santé.

Mardi à l’aube, l’Ural avait accosté au port de Beyrouth, après que son équipage eut été examiné par une équipe du ministère de la Santé publique qui s’était assurée, après inspection, que le navire était exempt du nouveau coronavirus (2019-nCoV) qui sévit en Chine depuis fin décembre. En réalité, révèlent des sources médicales, malgré ces propos rassurants, l’examen sanitaire de l’équipage n’a pas porté sur le coronavirus, mais sur le simple fait qu’aucun de ses membres n’avait de fièvre et qu’un délai de 3 semaines, délai largement suffisant pour que le virus se déclare, était passé depuis son appareillage de Chine.

Le test de dépistage toujours attendu

De fait, le test de dépistage du coronavirus n’est pas encore arrivé au Liban, révèle une source du ministère de la Santé, qui a annoncé hier qu’il parviendrait à Beyrouth « d’ici à vendredi (demain) ».

Mais là n’est pas le seul problème. En effet, interrogé hier – et tout en se voulant plutôt rassurant sur le taux de morbidité du coronavirus –, le président de l’ordre des médecins, le Dr Charaf Abou Charaf, s’est dit préoccupé par le fait qu’il n’existe pas au Liban un lieu de quarantaine où pourraient être efficacement isolés d’éventuels patients atteints de ce virus très contagieux, pour lequel il n’existe pas encore de vaccin.

Par ailleurs, le Dr Abou Charaf s’est dit préoccupé par le grand manque de masques protecteurs au Liban, ainsi que par la disparition du Tamiflu des pharmacies. Le président de l’ordre des médecins a affirmé avoir pris contact avec le ministre de la Santé, Hamad Hassan, afin que soit accéléré l’octroi aux importateurs des fonds nécessaires à l’importation du Tamiflu, seul médicament effectif contre le virus de la grippe H1N1.

Signalons pour finir qu’un rassemblement de solidarité avec la Chine a été organisé à Hammana, autour de la statue du Dr Georges Hatem, par un certain nombre de présidents de sociétés ou d’employés libanais travaillant en Chine, surpris durant leur congé par l’épidémie. Natif de Hammana, le Dr Hatem a longtemps résidé en Chine et a été pour un temps le médecin personnel du président Mao Tsé-toung, leader historique de la révolution communiste en Chine.

La menace sanitaire globale semble avoir jusqu’à présent épargné le Liban, et les responsables multiplient les propos rassurants. Il n’en demeure pas moins que, par mesure de précaution, un étudiant libanais rentré hier au Liban de Chine a été placé en quarantaine dans une chambre spéciale de l’hôpital gouvernemental Rafic Hariri, à Beyrouth, selon l’Agence nationale...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut