Rechercher
Rechercher

À La Une - Australie

Tragique accident près de Sydney : "J'ai perdu hier trois de mes enfants", pleure Daniel Abdallah

Le conducteur du véhicule qui a fauché les victimes était en état d'ébriété.

Daniel Abdallah (centre), s'exprimant devant des journalistes australiens. Capture d'écran 4 News

Daniel Abdallah, le père de trois des quatre enfants de la diaspora libanaise en Australie, fauchés samedi soir sur le bord d'une route de Oatlands, au nord-ouest de Sydney, par un chauffard en état d'ébriété, s'est exprimé dimanche pour la première fois depuis l'accident meurtrier.

"J'ai perdu hier trois de mes enfants, et ma cousine Brigitte a perdu sa fille", a déclaré le père de famille éploré dans une déclaration à la presse. "Je me sens surtout comme anesthésié", a-t-il ajouté, avant de s'adresser aux automobilistes. "Tout ce que je veux dire, c'est : s'il vous plaît, soyez prudents. Ces enfants ne faisaient que marcher, heureux d'être ensemble".

La police australienne a indiqué que le conducteur du véhicule tout terrain incriminé est un homme de 29 ans, dont les résultats de l'alcootest passé après le drame étaient positif, ajoutant qu'il a été arrêté. Selon des médias australiens, le conducteur s'appelle Samuel William Davidson. Un passager de 24 ans se trouvait avec lui dans la voiture.

Sur les sept enfants fauchés par le conducteur, quatre sont morts (trois de la même famille, un frère et deux sœurs, et leur cousine) sur les lieux de l'accident et les trois autres ont été hospitalisés dans un établissement proche des lieux.

"Anthony (13 ans) aimait le basket-ball et m'avait dit le matin du drame qu'il allait jouer en hommage à Kobe Bryant", raconte Daniel Abdallah, en référence à l’icône du basket décédée dimanche dernier dans un accident d'hélicoptère. "Angelina (12 ans) était toujours à mes côtés et Sienna (9 ans) était ma petite étoile qui aimait faire l'actrice", a-t-il poursuivi.


Trois autres enfants ont été blessés lors de cet accident, dont la fille de M. Abdallah et deux cousins. L'état de santé de l'un d'eux, Charbel, qui était dans le coma, s'améliore ; et Mabel va bien, selon le père de famille.

"Aimez vos enfants, car vous ne savez pas ce qui peut arriver", a conclu Daniel Abdallah.

Une responsable de la police locale, Danielle Emerton, citée sur le site d'informations australien ABC, a décrit une scène tragique "incroyablement difficile pour les services d'urgence", évoquant un "réel carnage".


Diab : Cette catastrophe touche le Liban
Plusieurs Australiens et Libanais de la diaspora se sont rendus sur les lieux de l'accident pour prier et déposer des fleurs.


Leila Geagea, la mère de trois des quatre enfants fauchés. Photo publiée par l'Ani


L’évêque maronite d’Australie, Mgr Antoine Charbel Tarabay, a appelé ses fidèles à prier pour les victimes.

Le Premier ministre libanais Hassane Diab a réagi à la tragédie. "Le drame qui a frappé nos compatriotes en Australie avec la perte de quatre enfants, dont trois frères et sœurs, nous peine beaucoup. Cette catastrophe touche non seulement la famille des victimes, mais le Liban tout entier qui ressent de la tristesse", a écrit M. Diab sur son compte Twitter.


De son côté, la ministre de la Justice, Marie-Claude Najm, s'est engagée à "suivre l'enquête en coopération avec le ministère des Affaires étrangères".

Le ministre des Affaires étrangères Nassif Hitti avait exprimé samedi ses condoléances à la famille des enfants fauchés dans un si "tragique accident" et demandé à l'ambassadeur du Liban en Australie d'effectuer le suivi du drame et de lui assurer "toute l'aide possible".



Daniel Abdallah, le père de trois des quatre enfants de la diaspora libanaise en Australie, fauchés samedi soir sur le bord d'une route de Oatlands, au nord-ouest de Sydney, par un chauffard en état d'ébriété, s'est exprimé dimanche pour la première fois depuis l'accident meurtrier."J'ai perdu hier trois de mes enfants, et ma cousine Brigitte a perdu sa fille", a déclaré le...

commentaires (5)

TOUTES NOS CONDOLEANCES A CETTE FAMILLE SI LOURDEMENT EPROUVEE

LA VERITE

14 h 59, le 04 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • TOUTES NOS CONDOLEANCES A CETTE FAMILLE SI LOURDEMENT EPROUVEE

    LA VERITE

    14 h 59, le 04 février 2020

  • C'est odieux ce qui est arrivé à cette famille je me demande comment ils pourront continuer leur vie quant au gouvernement Australien , j'ai de doutes..

    Eleni Caridopoulou

    19 h 13, le 02 février 2020

  • Prions aussi pour que quelques-uns de nos responsables deviennent sobres concernant l'argent.

    Eddy

    13 h 09, le 02 février 2020

  • Mon Dieu...

    NAUFAL SORAYA

    12 h 16, le 02 février 2020

  • IL FAUT NOUS DIRE LE NOM DU CHAUFFARD CAR CA ECLAIRCIRAIT UN PEU CET ETRANGE ACCIDENT.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 40, le 02 février 2020

Retour en haut