Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Accusation d’espionnage levée contre la chercheuse Fariba Adelkhah

Les autorités judiciaires iraniennes ont levé l’accusation d’espionnage visant Fariba Adelkhah, a annoncé hier l’avocat de cette universitaire Franco-iranienne détenue en Iran depuis juin. « L’accusation d’espionnage a été levée », a déclaré Saïd Dehghan, se réjouissant de l’abandon de ce chef d’accusation passible de la peine de mort. Mme Adelkhah reste néanmoins poursuivie pour deux autres chefs d’accusation, a indiqué Me Dehghan : « propagande contre le système » politique de la République islamique et « complot contre la sûreté nationale ». Selon Me Dehghan, le ministère public a abandonné ses poursuites contre Mme Adelkhah pour « atteinte à l’ordre public ». Fariba Adelkhah, une anthropologue spécialiste du chiisme, ainsi que Roland Marchal, spécialiste de la Corne de l’Afrique, ont été arrêtés en juin. Paris ne cesse de réclamer leur libération.


Les autorités judiciaires iraniennes ont levé l’accusation d’espionnage visant Fariba Adelkhah, a annoncé hier l’avocat de cette universitaire Franco-iranienne détenue en Iran depuis juin. « L’accusation d’espionnage a été levée », a déclaré Saïd Dehghan, se réjouissant de l’abandon de ce chef d’accusation passible de la peine de mort. Mme Adelkhah reste...

commentaires (0)

Commentaires (0)