Rechercher
Rechercher

Golfe

Saisie d'un navire au large de l'Iran, 16 membres d'équipage malaisiens arrêtés

Les gardiens de la révolution ont confisqué 1,3 million de litres de "carburant de contrebande", selon la radiotélévision iranienne IRIB. 

Un bateau des gardiens de la révolution iraniens patrouillant dans le port de Bandar Abbas, devant un pétrolier, le 2 juillet 2012. Photo d'archives AFP / ATTA KENARE

Les gardiens de la révolution en Iran ont saisi un navire soupçonné de contrebande de carburant et arrêté 16 membres d'équipage malaisiens, a rapporté lundi la radiotélévision iranienne IRIB.

Les gardiens (armée idéologique de la République islamique, ndlr) ont confisqué 1,3 million de litres de "carburant de contrebande" à 15 milles nautiques de l'île d'Abou Moussa, a indiqué IRIB sur son site internet. "Seize membres d'équipage, tous de nationalité malaisienne, ont été arrêtés", a indiqué le commandant naval des gardiens de la révolution pour la région, le général Ali Ozmayi, selon la même source.

Abou Moussa est l'une de trois îles du sud du Golfe contrôlées par l'Iran mais revendiquées par les Emirats arabes unis.

Selon M. Ozmayi, ce navire, dont le pavillon n'a pas été précisé, "est le 6e que la marine (des gardiens) saisit pour contrebande de carburant".


(Pour mémoire : Le Golfe, une région durablement stratégique ?)


L'Iran avait saisi, en septembre, dans le stratégique détroit d'Ormuz, un navire et arrêté 12 membres d'équipage philippins soupçonnés d'implication dans un réseau de contrebande de carburant, avaient alors indiqué les médias iraniens. Les gardiens avaient saisi le 14 juillet dans les eaux du Golfe un "tanker étranger" accusé de transporter du pétrole de contrebande dans le détroit.

La région, cruciale pour l'approvisionnement mondial en pétrole, a connu de fortes tensions depuis la décision américaine de dénoncer unilatéralement en mai 2018 l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015. Elles se sont nettement intensifiées depuis mai, sur fond d'attaques d'origine inconnue contre des pétroliers transitant dans la région, et de saisies de navires par l'Iran.



Pour mémoire
La détente irano-saoudienne dans le Golfe compromise ?

En Iran, des caricatures d'Elisabeth II en "pirate" après la saisie d'un pétrolier

Pétroliers saisis : ce que l'on sait



Les gardiens de la révolution en Iran ont saisi un navire soupçonné de contrebande de carburant et arrêté 16 membres d'équipage malaisiens, a rapporté lundi la radiotélévision iranienne IRIB. Les gardiens (armée idéologique de la République islamique, ndlr) ont confisqué 1,3 million de litres de "carburant de contrebande" à 15 milles nautiques de l'île d'Abou Moussa, a indiqué...

commentaires (1)

Les actes de piraterie en mer, du banditisme et d'enlèvements de gens innocents sont les armes des lâches. Hélas, ils deviennent presque quotidiens dans le golfe d'Aden, en mer Rouge, en Somalie et dans les parages de la Côte des Pirates la bien-nommée.

Honneur et Patrie

19 h 59, le 30 décembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Les actes de piraterie en mer, du banditisme et d'enlèvements de gens innocents sont les armes des lâches. Hélas, ils deviennent presque quotidiens dans le golfe d'Aden, en mer Rouge, en Somalie et dans les parages de la Côte des Pirates la bien-nommée.

    Honneur et Patrie

    19 h 59, le 30 décembre 2019