Syrie

Quinze civils tués dans des frappes aériennes sur Idleb

Une vue du marché de la ville de Maaret al-Naamane, après les frappes du régime syrien. Omar Haj Kadour/AFP

Quinze civils ont été tués hier dans des raids aériens sur la province d’Idleb, dont 13 dans des frappes du régime sur un marché de cette région du Nord-Ouest syrien, théâtre de violents combats avec les groupes rebelles et jihadistes. Depuis samedi, les affrontements qui opposent les forces du régime de Bachar el-Assad aux groupes rebelles et jihadistes ont par ailleurs tué 101 combattants dans les deux camps, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Hier, des bombardements aériens du régime ont visé un marché de Maaret al-Naamane, ville du sud d’Idleb, faisant 13 morts et 18 blessés parmi les civils, selon un nouveau bilan de l’OSDH. Ailleurs dans la province, un civil a été tué dans des raids du régime sur la localité de Saraqeb, et un autre dans l’est d’Idleb par des frappes aériennes de Moscou, allié du pouvoir syrien, selon l’observatoire. La province d’Idleb est dominée par les jihadistes du groupe Hay’at Tahrir al-Cham (HTS), ex-branche syrienne d’el-Qaëda. Cette région, et des secteurs adjacents des provinces d’Alep, Hama et Lattaquié, échappe toujours dans sa vaste majorité au régime.

Ces zones abritent aussi plusieurs autres groupuscules jihadistes et des rebelles affaiblis. Hier, les combats entre forces du régime et factions rebelles et jihadistes se poursuivaient dans le sud-est d’Idleb, à quelques dizaines de kilomètres de Maaret al-Naamane, d’après l’OSDH. Ces dernières 48 heures, 54 membres des forces du régime et 47 combattants dans le camp adverse ont été tués, selon l’OSDH. Ces combats sont les plus meurtriers depuis l’entrée en vigueur fin août d’un fragile cessez-le-feu, d’après la même source.

Par ailleurs, au moins neuf civils, dont huit enfants âgés de moins de 15 ans, ont été tués hier dans des bombardements turcs, près d’une école dans une ville du nord de la Syrie sous contrôle kurde. Le drame s’est déroulé dans la ville de Tal Rifaat, où des heurts opposent sporadiquement forces turques et kurdes. « Les tirs d’artillerie se sont abattus près d’une école, au moment où les enfants sortaient » de l’établissement, selon le directeur de l’OSDH.

Enfin, trois soldats russes ont été blessés hier par un engin explosif au cours d’une patrouille le long de la frontière syrienne près de Kobané (Nord), a annoncé le ministère russe de la Défense.

Source : AFP


Quinze civils ont été tués hier dans des raids aériens sur la province d’Idleb, dont 13 dans des frappes du régime sur un marché de cette région du Nord-Ouest syrien, théâtre de violents combats avec les groupes rebelles et jihadistes. Depuis samedi, les affrontements qui opposent les forces du régime de Bachar el-Assad aux groupes rebelles et jihadistes ont par ailleurs tué 101...

commentaires (0)

Commentaires (0)