Secteur privé

Le RDCL World sollicite le soutien de la France pour faire face à la crise

Le Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dans le monde (RDCL World), présidé par Fouad Zmokhol, a sollicité hier un soutien « économique et monétaire » pour permettre au secteur privé du pays de faire face à la crise de liquidités à laquelle le pays est actuellement confronté.

Le président du RDCL World a lancé cet appel à l’occasion d’un récent déplacement à Paris au cours duquel il a rencontré certains membres de l’Assemblée nationale française, des représentants du groupe de réflexions Entrepreneurs Avenir France (EAF), ou encore de l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed) ainsi que plusieurs chefs d’entreprise français dans le cadre de réunions consacrées à la situation au Liban. Le pays, dont la situation économique et financière s’est considérablement dégradée cette année, et qui est le théâtre d’importantes manifestations contre les dirigeants politiques depuis 47 jours, doit en outre composer depuis la fin de l’été avec un resserrement drastique de la circulation du dollar sur le marché local ainsi que d’importantes restrictions bancaires touchant notamment les transferts vers l’étranger.

Fouad Zmokhol avait déjà exposé les conséquences de ces restrictions sur l’activité d’un secteur privé libanais, déjà exsangue, aux responsables régionaux de la Banque mondiale, il y a quelques semaines.



Le Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dans le monde (RDCL World), présidé par Fouad Zmokhol, a sollicité hier un soutien « économique et monétaire » pour permettre au secteur privé du pays de faire face à la crise de liquidités à laquelle le pays est actuellement confronté.

Le président du RDCL World a lancé cet appel à l’occasion...

commentaires (0)

Commentaires (0)