X

Économie

Budget 2020 : la commission a démarré l’examen des dépenses des institutions

Finances publiques
OLJ
03/12/2019

La commission des Finances et du Budget s’est réuni comme prévu hier pour poursuivre l’examen du projet de budget pour 2020 entamé jeudi dernier. Selon le président de la commission, Ibrahim Kanaan, les députés, s’exprimant à l’issue de la première des deux réunions prévues hier, a indiqué que les députés avaient approuvé 30 articles sur les 34 contenus dans le texte – les quatre autres ont été suspendus – et commencé à passer en revue les budgets des différentes institutions et administrations, en commençant par celui du ministère des Finances.

Parmi les autres annonces, le député a indiqué que la commission prévoyait de réduire les dépenses de 453 milliards de livres supplémentaires (un peu plus de 300 millions de dollars au taux officiel de 1 507,5 livres pour un dollar) par rapport aux objectifs du projet en rationalisant davantage les dépenses de certaines institutions. « Toutes les dépenses injustifiables seront supprimées », a-t-il assuré, rappelant que le pays traversait une grave crise économique et sociale, sur fond de manifestations contre les dirigeants politiques, qui se poursuivent depuis le 17 octobre. Si les députés prévoient, selon lui, de « supprimer les organismes inutiles » tout en assurant que les droits de leurs employés allaient être préservés, le président de la commission a cependant promis que « les associations de protection sociale pour les enfants et les handicapés » ne seront pas visées par des coupes budgétaires.

Le Conseil des ministres a adopté dans la précipitation le projet de budget de 2020 dans les jours qui ont suivi le début des manifestations. Le texte, qui table sur un déficit public à 0,63 % du PIB, tranche avec la première version de l’avant-projet sur laquelle les ministres avaient commencé à plancher quelques semaines plus tôt et qui misait plutôt sur un ratio de 7,38 %. Les principales agences de notation financière ont estimé que le ratio déficit/PIB réel du Liban devrait se situer entre 9 et 10 % cette année.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants