Rechercher
Rechercher

Transparence

Le ministre des Finances autorise la levée du secret bancaire sur ses comptes

Le ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, qui appartient au parti Amal du président du Parlement, Nabih Berry, a autorisé hier la levée du secret bancaire sur ses comptes détenus au Liban et à l’étranger et à lever son immunité parlementaire.

Une initiative qui s’inscrit dans le sillage du mot d’ordre lancé la semaine dernière par M. Berry à sa formation politique, alors que le pays vit depuis le 17 octobre au rythme des manifestations contre les dirigeants politiques et que le Parlement prévoit de se réunir aujourd’hui pour voter une loi d’amnistie très controversée.

Fin octobre, les ministres et députés membres du Courant patriotique libre avaient déjà annoncé avoir levé le secret bancaire sur tous les comptes en leur nom, comme l’avait demandé le chef de l’État et fondateur de ce parti, Michel Aoun. Plusieurs experts interrogés par L’Orient-Le Jour avaient émis des réserves sur cette démarche, qui ne peut pas à elle seule servir de gage de transparence aux dirigeants qui l’ont adoptée.



Le ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, qui appartient au parti Amal du président du Parlement, Nabih Berry, a autorisé hier la levée du secret bancaire sur ses comptes détenus au Liban et à l’étranger et à lever son immunité parlementaire.

Une initiative qui s’inscrit dans le sillage du mot d’ordre lancé la semaine dernière par M. Berry à sa formation...

commentaires (0)

Commentaires (0)