Économie

Le ministre des Finances autorise la levée du secret bancaire sur ses comptes

Transparence
OLJ
19/11/2019

Le ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, qui appartient au parti Amal du président du Parlement, Nabih Berry, a autorisé hier la levée du secret bancaire sur ses comptes détenus au Liban et à l’étranger et à lever son immunité parlementaire.

Une initiative qui s’inscrit dans le sillage du mot d’ordre lancé la semaine dernière par M. Berry à sa formation politique, alors que le pays vit depuis le 17 octobre au rythme des manifestations contre les dirigeants politiques et que le Parlement prévoit de se réunir aujourd’hui pour voter une loi d’amnistie très controversée.

Fin octobre, les ministres et députés membres du Courant patriotique libre avaient déjà annoncé avoir levé le secret bancaire sur tous les comptes en leur nom, comme l’avait demandé le chef de l’État et fondateur de ce parti, Michel Aoun. Plusieurs experts interrogés par L’Orient-Le Jour avaient émis des réserves sur cette démarche, qui ne peut pas à elle seule servir de gage de transparence aux dirigeants qui l’ont adoptée.


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants