X

Moyen Orient et Monde

Des « gilets jaunes » commémorent le premier anniversaire de leur mouvement

France

Des violences ont émaillé les manifestations samedi à Paris.

OLJ
18/11/2019

Des gilets jaunes ont manifesté hier dans le calme en France, au lendemain de violences à Paris qui ont émaillé le premier anniversaire, durant le week-end, du mouvement de contestation sociale. Quelques centaines de personnes se sont rassemblées à Paris sur une place proche des Halles, au cœur de la capitale. Le grand magasin Galeries Lafayette, sur les grands boulevards, a cependant décidé de fermer ses portes en début d’après-midi après la brève intrusion de quelques dizaines de gilets jaunes, a indiqué une porte-parole de la direction.

« Macron détruit la France et vos droits, ne nous critiquez pas ! On est là pour vous », pouvait-on lire sur une pancarte, tandis qu’étaient entonnés les chants habituels des gilets jaunes : « On est là, on est là, même si Macron le veut pas, nous on est là. » « On a organisé cette nouvelle journée parce que c’est le week-end anniversaire. On espère récolter les fruits de ce qu’on a semé », a déclaré Faouzi Lellouche, un des organisateurs de ce rassemblement, mais aussi d’une manifestation qui devait partir samedi de la place d’Italie et a été annulée par la préfecture de police après des violences. M. Lellouche a dénoncé « une décision politique » : « c’est une stratégie de Nasser » (encercler par les forces de l’ordre) les manifestants, a-t-il affirmé.

Dans une série de tweets, Mathilde Larrere, une historienne présente à cette manifestation, a raconté avoir été empêchée de quitter la place d’Italie malgré « un nuage de gaz » et « des détonations », et a dénoncé une répression « indigne d’un État démocratique ».

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a, lui, fustigé hier des « voyous » « venus en découdre » qu’il a distingués du « mouvement d’origine » : « Ce qu’on a vu » samedi, ce sont « peu de manifestants mais des voyous, des brutes qui étaient venus pour se battre, en découdre avec les forces de l’ordre, empêcher les pompiers d’agir et de préserver quelquefois des vies. »

À 16h00 hier, la préfecture de police de Paris faisait état de 31 personnes interpellées et 1 631 contrôles effectués dans la matinée. Samedi, les forces de l’ordre avaient procédé à 254 interpellations en France, dont 173 à Paris.

Le parquet de Paris recensait, lui, hier 155 gardes à vue dont 8 concernent des individus mineurs

En Savoie (Sud-Est), au Pont-de-Beauvoisin, une soixantaine de personnes ont rendu hommage à Chantal Mazet, gilet jaune décédée il y a un an au premier jour des mobilisations après avoir été renversée par une voiture sur un rond-point de cette petite ville proche de Chambéry.

Près de Rouen (Ouest), ils étaient environ 200 au « rond-point des Vaches », emblématique de la mobilisation en Seine-Maritime, jusqu’à leur évacuation par la police.

Une opération escargot s’est déroulée à Rennes (Ouest), avec une quinzaine de véhicules sur une voie de la rocade, et à Nantes, des gilets jaunes se sont rassemblés au rond-point des « Lutteurs 44 » sur la route menant à l’aéroport.

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants