Dette

Moody’s répercute la dégradation de la note souveraine du Liban sur les banques du pays

L’agence de notation américaine Moody’s a répercuté la dégradation de la note souveraine du Liban lundi, de « Caa1 » à « Caa2 » avec maintien « sous surveillance », sur les trois banques libanaises qu’elle observe – Bank Audi, BLOM Bank et Byblos Bank – dans le cadre d’une procédure habituelle dans ce cas de figure. Les notations des dépôts en livres ont été dégradées dans les mêmes proportions, tandis que ceux en devises ont été abaissés de deux crans, à « Caa3 ».

L’agence, l’une des trois principales avec Fitch et Standard & Poor’s (S&P), avait justifié sa décision lundi en invoquant la possibilité que le pays procède à un « rééchelonnement de la dette ou toute autre opération de gestion de passif ».

Par ailleurs Bank Audi a catégoriquement rejeté dans un communiqué publié hier une annonce concernant sa faillite « dans les prochaines heures » sur un message publié sur les réseaux sociaux et attribué à tort à la chaîne américaine CNN. Cette fausse nouvelle citait un personnage fictif – Omar Suleiman – président d’une banque libanaise imaginaire, la LBAC.


L’agence de notation américaine Moody’s a répercuté la dégradation de la note souveraine du Liban lundi, de « Caa1 » à « Caa2 » avec maintien « sous surveillance », sur les trois banques libanaises qu’elle observe – Bank Audi, BLOM Bank et Byblos Bank – dans le cadre d’une procédure habituelle dans ce cas de figure. Les notations des...

commentaires (0)

Commentaires (0)