UE

Sylvie Goulard recalée par le Parlement européen, un cuisant revers pour Macron

Les députés européens ont infligé hier un revers humiliant au président français Emmanuel Macron, en recalant pour des raisons éthiques sa candidate à la Commission européenne, Sylvie Goulard, sous le coup d’une enquête judiciaire en France. Emmanuel Macron a rejeté la responsabilité du choix de la candidate française sur la présidente de la nouvelle Commission. « J’ai proposé trois noms à Ursula von der Leyen. Elle m’a dit : “je veux travailler avec Sylvie Goulard” », a-t-il déclaré après l’annonce de l’échec de la Française, ajoutant avoir besoin « d’explications ». Le rejet de cette candidature, à une écrasante majorité de 82 voix contre 29 et une abstention, est également un coup sévère pour Ursula von der Leyen. Elle l’a en effet choisie malgré les mises en garde sur ses problèmes et lui a confié un énorme portefeuille regroupant le Marché intérieur, l’Industrie, la Défense, l’Espace, le Numérique et la Culture, doté de budgets de plusieurs dizaines de milliards d’euros. « Je prends acte de la décision du Parlement européen, dans le respect de la démocratie », a réagi Sylvie Goulard.


Les députés européens ont infligé hier un revers humiliant au président français Emmanuel Macron, en recalant pour des raisons éthiques sa candidate à la Commission européenne, Sylvie Goulard, sous le coup d’une enquête judiciaire en France. Emmanuel Macron a rejeté la responsabilité du choix de la candidate française sur la présidente de la nouvelle Commission. « J’ai...

commentaires (0)

Commentaires (0)