Rechercher
Rechercher

Économie

Le Liban vise 30 % de part d’énergies renouvelables en 2030

Dans un discours prononcé hier lors du lancement de la 10e édition du Beirut Energy Forum (BEF), la conférence annuelle dédiée à la promotion du développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, la ministre de l’Énergie et de l’Eau, Nada Boustani, a révélé que le Liban avait revu à la hausse son objectif en termes de part d’énergies renouvelables à l’horizon 2030, à 30 % de la demande d’électricité. Il s’agit là du double du seuil initialement fixé. La ministre a en outre assuré que le pays atteindra son objectif de porter la part des énergies renouvelables à 12 % d’ici à 2020 avec les projets en cours, citant notamment la construction d’un parc éolien dans le Akkar de plus de 220 mW ou la construction de 12 parcs solaires pour une capacité totale de 180 mW qui doit être bientôt étudié en Conseil des ministres. Mme Boustani a enfin indiqué que le cahier des charges complet pour la construction de ces parcs éoliens totalisant 500 mW sera « lancé » à la fin du forum.

Dans un discours prononcé hier lors du lancement de la 10e édition du Beirut Energy Forum (BEF), la conférence annuelle dédiée à la promotion du développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, la ministre de l’Énergie et de l’Eau, Nada Boustani, a révélé que le Liban avait revu à la hausse son objectif en termes de part d’énergies renouvelables à...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut