Liban

Mobilisation pour la libération de Joseph Hannouche, kidnappé dans la Békaa

Sécurité

Le jeune homme a été enlevé il y a une quinzaine de jours. Il n’est pas clair si une demande de rançon a été faite à ses proches.

S.B. | OLJ
12/09/2019

Cela fait déjà une quinzaine de jours que Joseph Sami Hannouche, un père de famille originaire de Batroun, a été enlevé sur la route qui relie Zahlé à Baalbeck. Sa famille, dans un état de détresse compréhensible, refuse de s’adresser aux médias de peur de nuire à ses chances de libération. Mardi soir, les habitants du village où il réside, Eddé, ont néanmoins observé un sit-in de solidarité pour demander que son cas ne soit pas relégué aux oubliettes.

Interrogé par L’Orient-Le Jour, Najm Khattar, président du conseil municipal d’Eddé, indique que « Joseph Hannouche a pu parler, à quelques reprises, à ses parents du téléphone de ses ravisseurs » mais que ces derniers ne seraient pas encore entrés en contact direct avec la famille.

Joseph Hannouche gère un bureau lié au Centre national d’enregistrement des véhicules. Il circulait avec d’autres personnes sur une route de la Békaa, quand une Jeep Cherokee grise leur a barré la route. Des hommes armés et masqués en sont descendus pour enlever Joseph et l’emmener dans un lieu inconnu. Les autres passagers de la voiture s’en sont tirés sains et saufs, le véhicule lui-même n’a pas été touché, ce qui suggère que le jeune homme était la seule cible des ravisseurs. À noter que ce n’est pas le premier enlèvement à caractère crapuleux dans la Békaa.

Que se cache-t-il derrière cet enlèvement ? Sachant qu’il n’y a eu aucune revendication de la part des ravisseurs, Najm Khattar n’est pas en mesure de confirmer qu’il y a eu demande de rançon, même si les rumeurs allant dans ce sens sont persistantes. Il estime que « ce cas semble plus compliqué que d’autres », sans s’étendre sur le sujet. Selon le site Lebanon Debate, il y aurait eu « une demande de rançon de 500 000 dollars pour que Joseph ait la vie sauve ». Une source de sécurité n’a pu confirmer ou infirmer à L’OLJ les rumeurs de demande de rançon.

Joseph Hannouche est surtout un père de famille qui a trois enfants en bas âge, dont la plus jeune est un bébé de six mois. « Nous avons contacté tous les responsables, notamment les présidents de la République et du Conseil des ministres, la ministre de l’Intérieur et tous les responsables concernés, affirme Najm Khattar. Nous savons que le ministre Gebran Bassil (également député du Batroun) suit cette affaire de près. Mais il n’y a toujours pas de résultat tangible. Voilà pourquoi nous avons tenu à lancer ce cri d’alarme hier (mardi). »

Le député du Batroun Fadi Saad, membre du bloc des Forces libanaises, regrette profondément, quant à lui, « le flou qui entoure cette affaire », estimant qu’il est « inconcevable qu’un citoyen soit kidnappé dans une région où une partie bien connue a de l’influence, sans qu’il ne soit possible de le libérer et le rendre à sa famille ».

S.B.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants