X

Moyen Orient et Monde

Les séparatistes sudistes prennent de nouvelles positions au gouvernement

Yémen
OLJ
21/08/2019

Plus d’une semaine après avoir pris la ville de Aden, les forces séparatistes ont poussé leur avantage dans le sud du Yémen en s’assurant le contrôle hier de deux QG des forces du gouvernement dans la province d’Abyane, selon des responsables des deux côtés.

Cette opération, qui a vu le gouvernement céder de nouvelles positions, prolonge l’action militaire à Aden, la grande ville méridionale, d’où les séparatistes du Conseil de transition du Sud (STC) ont chassé des forces du gouvernement auxquelles ils sont pourtant théoriquement alliés face aux rebelles houthis.

Elle intervient aussi après le retrait des forces du STC de certains bâtiments publics de Aden à la suite d’une médiation de l’Arabie saoudite, qui conduit la coalition contre les houthis au Yémen. Les unités du STC n’ont en revanche pas cédé les positions militaires prises dans cette ville, siège du gouvernement yéménite depuis que la capitale Sanaa est sous contrôle des houthis.

Les forces favorables à une indépendance du sud du Yémen ont encerclé le QG des forces spéciales du gouvernement à Zinjibar, capitale de la province d’Abyan, a indiqué tôt hier sur Twitter le ministre de l’Information, Mouammar al-Iryani.

Le gouverneur de la province d’Abyane, Aboubakr Hussein, loyal au gouvernement, a déclaré plus tard à l’AFP avoir négocié, après des affrontements entre les deux parties, le retrait des 1 100 hommes des forces spéciales basées sur place. Selon lui, les forces du STC se contentent toujours d’encercler le QG après le départ vers une destination non précisée des forces spéciales. Des habitants ont indiqué que les combattants séparatistes venus de Aden s’étaient déployés en force dans la ville de Zinjibar.

Des affrontements ont également eu lieu autour de la deuxième caserne encerclée, située à al-Kaud, à la frontière entre les provinces de Aden et d’Abyane, qui abritait 350 hommes de la police militaire, selon le gouverneur. Les forces du STC ont ensuite pris le contrôle de la caserne, selon lui. Selon M. Hussein, les affrontements autour des deux QG ont fait 4 morts, deux de chaque côté, et 23 blessés des deux côtés.

Mohammad al-Marki, un commandant des STC, ayant pris part à l’opération, a affirmé à l’AFP que ses forces avaient à la fin de la journée « le contrôle total » des deux camps.

« Escalade injustifiée »

Des responsables du gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi ont condamné ces actions des forces séparatistes qui semblent vouloir prendre le contrôle de la province d’Abyane, après avoir assis leur présence dans celle de Aden. « C’est une escalade injustifiée de la part des forces du STC qui sont soutenues par les Émirats arabes unis », s’est indigné sur Twitter Mohammad al-Hadhrami, vice-ministre des Affaires étrangères. « Ces actes inacceptables vont faire échouer les efforts de médiation de l’Arabie saoudite », a-t-il prévenu.

Ce responsable a vivement critiqué les Émirats arabes unis pour leur soutien aux séparatistes. Les Émirats et l’Arabie saoudite sont les deux principaux piliers de la coalition luttant contre les houthis depuis mars 2015. Mais les Émiratis appuient le STC tandis que les Saoudiens soutiennent le gouvernement de M. Hadi qui s’est d’ailleurs exilé à Riyad.

Les deux pays n’ont cependant cessé d’appeler au dialogue et l’Arabie saoudite a proposé d’accueillir une rencontre entre le gouvernement yéménite et le STC.

Ce dernier s’est dit ouvert à un dialogue mais a exclu tout retrait des positions militaires à Aden. « Si on se retire de ces positions, il n’y aura plus rien à négocier », a déclaré Nizar Haitham, porte-parole du STC au quotidien saoudien Asharq al-Awsat paru hier.

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

BOSS QUI BOSSE

18h54 Yémen: l'armée américaine "enquête" sur la destruction d'un de ses drones

pourquoi ENQUÊTER , les houtis ont déclaré que c'est eux qui ont abattu le drone .. la pétoche .

BOSS QUI BOSSE

Ce n'est pas la première fois que les houtis abattent un drone yanky mais c'est une première mise en garde concernant l'intégrité du ciel yéménite qui devrait être respectée par la coalition d'agression.

Le 6 juin dernier, la DCA yéménite a abattu un drone américain de type MQ-9 qui survolait la province de Hudaydah dans l’ouest du Yémen.

Que la Résistance yéménite soit parvenue à abattre un nouveau MQ-9 dans une région située à 300 kilomètres de Hudaydah, cela prouve tout bonnement l'acquisition par les résistants de nouvelles capacités en matière de défense anti-aérienne.

Cette nouvelle évolution intervient alors que le mardi 20 août, la désormais chancelante "coalition' d'agression s'est acharnée à 15 reprises sur la capitale Sanaa, folle de rage après les récents coups ds houtis.
Plus au sud à Aden, les Hadistes ont très clairement accusé mardi les Emirats d'avoir fait un coup d'Etat avec l'objectif de les chasser du sud yéménite.

Une délégation des sudistes est arrivée mardi à Djeddah pour s'entretenir avec les bensaouds, provoquant l'ire Hadistes qui crient à la trahison bensaoud à leur encontre. La délégation est arrivée à Djeddah à l'invitation officielle des bensaouds.


Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants