X

À La Une

Trump, conspirationniste en chef

Etas-Unis

En retweetant un message alléguant, sans preuve, que l'ex-président démocrate Bill Clinton pourrait être lié à la mort du financier Jeffrey Epstein, Donald Trump a allongé la liste des thèses complotistes qu'il a contribué à propager. En voici une liste non exhaustive.

OLJ/AFP
13/08/2019

Ses collaborateurs espionnés

Parlant d'un "coup d'Etat manqué", le président américain a assuré en mai que l'enquête du FBI en 2016 sur les relations de Moscou avec son équipe de campagne, s'était doublée d'un "espionnage" de ses collaborateurs. Rien n'est venu étayer cette thèse.


Obama né au Kenya

Bien avant de se lancer dans la course à la présidence, le magnat de l'immobilier avait pris la tête d'une campagne infondée contestant la nationalité américaine de Barack Obama, en mettant en doute la validité de son certificat de naissance et donc sa légitimé à être président.

Le "Deep State"

Donald Trump a repris la thèse de l'existence d'un "Etat de l'ombre", une théorie relayée régulièrement par l'extrême droite américaine affirmant l'existence d'un gouvernement parallèle. Elle n'a jamais été prouvée. M. Trump a ainsi déclaré en septembre 2018 qu'une tribune défavorable et non signée d'un haut responsable de son administration provenait du "Deep state".

Fraude électorale

M. Trump a répété que des "millions" de personnes ont voté, selon lui, de manière illégale à la présidentielle 2016 qu'il a portant remportée après avoir été distancé de près de 3 millions de voix par Hillary Clinton. Aucun élément concret n'est venu corroborer ses affirmations.


Vidéos antimusulmanes

En novembre 2017, Donald Trump a relayé sur son compte Twitter trois vidéos islamophobes propagées par l'extrême droite britannique. L'une d'elles, intitulée "Foule islamiste pousse un adolescent du toit et le bat à mort!", a été filmée en 2013 en Egypte durant des manifestations contre Abdel Fattah Al-Sissi, alors chef de l'armée.

L'assassin de Kennedy

Donald Trump a cherché à nuire à Ted Cruz, l'un de ses rivaux à la primaire républicaine pour l'élection de 2016, en affirmant que le père de celui-ci, Rafael Cruz, était proche de Lee Harvey Oswald, l'homme accusé d'avoir tiré sur John F. Kennedy en 1963.


Le juge et l'oreiller

Le président américain a publiquement mis en doute la cause naturelle de la mort d'Antonin Scalia, juge conservateur à la Cour suprême, décédé en février 2016 dans son sommeil, à 79 ans. "Ils ont dit qu'ils avaient trouvé un oreiller sur son visage, ce qui est un endroit plutôt inhabituel pour trouver un oreiller", avait lancé un Donald Trump sceptique.


11 septembre

Donald Trump l'a dit et redit pendant la campagne présidentielle: des musulmans ont selon lui fêté dans le New Jersey les attentats du 11-Septembre. Aucune image n'existe de ces faits allégués.


Lire aussi

Indignation et théories du complot après la mort en prison de Jeffrey Epstein


Pour mémoire

Donald Trump : "J'ai tendance à avoir raison"

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

BOSS QUI BOSSE

Comme ça leur est arrivé, quand les clowns se sont faits pulvériser un drone de 220M usd , indétectable et en plein vol, en leur faisant cadeau d'avoir épargné 35 poltrons qui suivaient ce drone et qui n'ont vu que du feu et des flammes. Lol.

Pierre Hadjigeorgiou

Heureusement qu'il sera la, lui et son successeur, pour au moins 8 ans! Je n’aimerai pas être dans les souliers des terroristes de la région... Il vont en baver!

BOSS QUI BOSSE

Pourvu seulement que ceux qui l'ont mis là , décident de le reconduire en 2020 , c'est le parfait idiot utile qui donnera une vraie chance à ses ennemis d'arriver à leurs fins .

Je salue son fan club !

Pierre Hadjigeorgiou

Il use et abuse des mêmes méthodes que tout autres partis ou qu'il soit. D'ailleurs Aoun et Bassil l'utilisent a gogo. L’important pour ces gens la c'est d’être toujours le sujet de discussion principal et dans les unes. Le but s'est d’être présent, toujours et tous les jours, dans le subconscient des gens. Ce n'est pas de l'ignorance mais une tactique politique vue et revue et bien rompue. Elle permet parfois d'arriver a son but en usant de ce que l'on appelle la "reverse psychology". Risquée, certes, mais parfois efficace.
La seule différence entre Aoun et Trump c'est que ce dernier a fait des promesses électorales importantes et les appliques contre vents et marées, alors que le notre de Président est un fieffé larron qui n'en a que pour sa poche et celle de ses proche. Ses idéaux, peuchère! Ils n'en a que pour servir les ennemis du pays et ses acolytes pour en profiter a titre personnel... La neige fond tous les jours un peu plus et fait apparaître le vrai visage de Aoun et consorts!

Saliba Nouhad

Ce sont toujours les personnes ignares, peu éduquées, arrogantes, prétentieuses, superstitieuses, insécures et bornées qui créent et croient les théories conspirationnistes de toutes sortes pour se trouver des excuses et se justifier...
Ils vivent dans leur propre monde, ont leur propre sens de la moralité et toute personne qui n’est pas d’accord avec eux où qui questionne leur comportement serait une crapule qu’il faudrait discréditer ou détruire sans aucun égard aux conséquences désastreuses qu’ils pourraient entraîner...
Des psychopathes pareils, il y en a par milliers, mais lorsqu’on en a un à la tête de la plus puissante nation au monde, il y a de quoi s’inquiéter sérieusement pour l’avenir de l’humanité!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,HOMME EST DÉBOUSSOLÉ EN GENERAL ! IL N,EXCELE QUE DANS LE DOSSIER DE L,IRAN.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

En dépit de l’annonce des consultations, la situation reste confuse

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants