X

À La Une

Raya el-Hassan : "Vous voulez des plaques d'immatriculation spéciales? N'appelez plus les députés et les ministres"

Liban

La ministre de l'Intérieur annonce la vente légale de plaques d'immatriculation spéciales sur le site du ministère, rappelant aux intéressés qu'ils doivent désormais payer une taxe annuelle pour ces plaques.

OLJ
21/07/2019

La ministre libanaise de l'Intérieur, Raya el-Hassan, a appelé les automobilistes à ne plus chercher les faveurs des députés et ministres pour obtenir des plaques d'immatriculation dites "spéciales", leur annonçant que les numéros de ces plaques et leurs prix seront bientôt affichés sur le site du ministère. Mme Hassan a également rappelé aux intéressés que dorénavant, ils doivent s'acquitter d'une taxe annuelle pour ces plaques.

"Vous voulez une plaque d'immatriculation spéciale pour votre voiture... n'appellez plus un ministre ou un député et ne cherchez plus l'intercession d'une quelconque personne. Chaque citoyen peut désormais acquérir la plaque d'immatriculation qu'il souhaite, si celle-ci est disponible. Les plaques seront répertoriées sur le site du ministère de l'Intérieur avec les prix correspondants, ainsi que le montant de la taxe annuelle. Ainsi, chaque citoyen peut consulter ces plaques et les acheter en toute transparence", a écrit la ministre sur Twitter. "Vous voulez frimer, payez le prix" de votre plaque, a écrit Raya el-Hassan, dans un mot-dièse qui fait un jeu de mot habile en arabe. 


Les plaques d'immatriculation libanaises sont généralement constituées de six chiffres ainsi que d'une lettre. Certaines plaques, dites spéciales, sont composées de moins de six chiffres, ou parfois de 7 chiffres, et peuvent dans certains cas contenir la lettre A. Ces plaques sont généralement prisées par les conducteurs voulant se démarquer des autres. Elles se vendent à des prix qui peuvent atteindre plusieurs milliers de dollars, et font parfois l'objet de convoitise de conducteurs qui cherchent à les obtenir par l'intermédiaire de personnes haut-placées. 

Dans le cadre du budget de 2019 adopté vendredi, l'Etat impose désormais une taxe annuelle à taux variables pour ces plaques "spéciales".


Pour mémoire

Pourquoi, quand et où les changer : ce qu'il faut savoir sur les plaques d'immatriculation

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Liberté de Penser

Elle a bien raison Madame La Ministre.

Tina Chamoun

Désormais la frime immatriculée va coûter cher à certains hahahah

Le point

En Suisse aussi les jolis numéros sont en vente aux enchères une fois par an ou de temps en temps. Je pense que la taxation des plaques spéciales, déjà en circulation, serait anti-constitutionnelles à mon avis à cause d'un traitement inégalitaire d'une même prestation de l'Etat, puisque la plaque est liée à la voiture et non pas à la personne.

Pour les nouvelles immatriculations l'Etat est libre de décréter une loi spécifique pour les taxer davantage chaque année.

Sarkis Serge Tateossian

Finalement notre Liban est franchement un pays "SPÉCIAL"

RadioSatellite.co

Plus le numéro est compliqué mieux c'est pour éviter d'être reconnu en cas d'infraction mineure :)

Pq alors demander un numéro facile à retenir? :)

Puis quel intérêt dans la vie de tous les jours?

Bof...c juste une affaire d'égo, frime et autres complexes sans doute...

Bonne journée.

Stes David

Ca serait une bonne idée d'augmenter le prix de TOUTES les plaques d'immatriculation afin d'avoir un peu moins de voitures au Liban ... On pourrait aussi introduire la même taxe annuelle pour TOUTES les plaques, pas seulement celles qui sont 'spéciales'. La voiture ménace le Liban beaucoup plus que par exemples les réfugiés ... Il faut lourdement taxer les voitures pour encourager les gens à utiliser des moyens de transport alternatives.

Honneur et Patrie

Dans la brousse libanaise, il se trouve des individus qui achètent le droit de doter leur voiture de plaques d'immatriculation spéciales tandis que leur voisin n'a pas les moyens d'acheter des médicaments ou d'envoyer son enfant à l'école.
Ces gens-là ne méritent pas d'avoir une patrie.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET CEUX QUI LES ONT OBTENUES DEJA CES PLAQUES SPECIALES NE DEVRAIENT-ILS PAS PAYER LE PRIX EN SUS DES CHARGES ANNUELLES ?

Yves Prevost

Le ministre ( je dis bien " le" car,en bon français, ce mot est masculin) a parfaitement raison. "Si vous voulez frimer vous devez en payer le prix "
Puisqu'il existe des gens assez stupides pour payer des milliers de dollars pour un simple numéro sur une plaque d'immatriculation, il serait dommage de ne pas en profiter !

MIROIR ET ALOUETTE

Je pense que c'est le seul pays au monde où des citoyens achètent des plaques fantaisistes .

C'est bien un paramètre de stupidité hilarante , payer un surplus pour ce genre de sottise c'est bien de chez nous .

Et j'apprends qu'il fallait appeler un maître pour ça ? ???????? Hahahahahahahaha......

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants