Rechercher
Rechercher

À La Une - Disparition

Stéphane Attali n'est plus, l'ESA perd un grand directeur

Stéphane Attali était, depuis 2009, directeur général de l'ESA Business School.

L'ESA Business School a perdu un grand directeur. Stéphane Attali, directeur général de cette grande école de management dédiée à la formation des cadres et dirigeants du Liban et du Moyen-Orient, est décédé, aujourd'hui, des suites d'une longue maladie.

C'est depuis 2009 que M. Attali, diplômé de l’Université Paris Dauphine et de l’Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences Po), dirigeait l'ESA. Il avait commencé sa carrière professionnelle comme consultant au sein d’un cabinet de conseil parisien, avant de rejoindre la direction internationale de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) en 1999. De 2002 à 2007, il avait été détaché une première fois à Beyrouth, à l’ESA, créée par les gouvernements libanais et français et gérée par la CCI Paris-Ile-de-France. Il a d'abord exercé les fonctions de responsable du développement pédagogique et a développé le pôle entreprise de l’école. Par la suite, Stéphane Attali avait rejoint ESCP Europe, grande école de management de la CCIR, en tant qu’adjoint au directeur général, chargé des affaires générales, avant de repartir à Beyrouth en janvier 2009.


"Stéphane Attali a donné à notre institution ses plus belles lettres de noblesse en lui permettant, dans un contexte économique et politique parfois difficile, de rayonner académiquement sur le Liban et dans la région. Par son engagement, il a su insuffler à son équipe et à tout son environnement cette volonté profonde d’avancer et de se dépasser, afin de former les leaders de demain et de donner à ces hommes et ces femmes les clés de carrières exemplaires au sein de leur entreprise", a souligné l'ESA, dans un hommage. Saluant son caractère de visionnaire, d'entrepreneur et de bâtisseur, son "optimisme et sa permanente volonté d’agir et de viser toujours plus haut", l'école souligne que c'est grâce à lui qu'elle a pu se transformer et se renouveler.

"Stéphane Attali a instauré des valeurs que tous, employés, étudiants, alumnis, amis, clients, fournisseurs et partenaires ne pouvaient qu’honorer. Le professionnalisme, le respect, la loyauté, l’ouverture et l’innovation faisaient partie intégrante de son quotidien. Nous respecterons à jamais ses valeurs, nous respecterons à jamais ses enseignements, et nous veillerons à faire vivre cet héritage", souligne encore l'Esa, dans son communiqué.

"Aujourd’hui l’ESA pleure… L’ESA est orpheline d’un père, d’un directeur, de son leader et surtout d’un ami qui savait trouver les mots, les gestes et le réconfort en toutes circonstances. Stéphane, merci… Merci pour tout ce que vous avez donné à cette institution, merci pour tout ce que vous avez donné à chaque membre de l’équipe de l’ESA, merci pour votre dévouement, merci d’avoir été ce que vous avez été", peut-on encore lire.

M. Attali était également président du Meref – CCI France Liban, créé en avril 2008 à l'initiative de chefs d'entreprises français et libanais, avec l'appui de la mission économique de l'ambassade de France au Liban.

En octobre 2018, Stéphane Attali avait été décoré par l’ambassadeur de France au Liban, Bruno Foucher, chevalier dans l’ordre national français du Mérite, et par le président Michel Aoun, de la Médaille d’Or de l’Ordre du Mérite de la Santé libanaise.

L'Ambassade de France a d'ailleurs rendu hommage, aujourd'hui, à M. Attali en ces termes :





L'ESA Business School a perdu un grand directeur. Stéphane Attali, directeur général de cette grande école de management dédiée à la formation des cadres et dirigeants du Liban et du Moyen-Orient, est décédé, aujourd'hui, des suites d'une longue maladie.C'est depuis 2009 que M. Attali, diplômé de l’Université Paris Dauphine et de l’Institut d’Études Politiques de Paris...

commentaires (4)

UNE GRANDE PERTE.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

00 h 04, le 03 juillet 2019

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • UNE GRANDE PERTE.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    00 h 04, le 03 juillet 2019

  • une pensee emue pour Stephabe Attali que j'ai eu le plaisir de rencontrer et d'echanger avec lui sur la pedagogie des grandes ecoles et de l'approche pedagogique a adopter pour des sujets financiers complexes et la necessaire "vulgarisation" academique a faire. Adieu Monsieur.

    Lebinlon

    18 h 05, le 02 juillet 2019

  • Je suis triste d’apprendre la nouvelle de la disparition précoce de Stéphane Attali. Comment oublier la générosité de coeur de cet homme qui avait quelque chose d'attachant en lui et qu'on avait l'impression de connaitre déjà. C'était sans doute son sourire gratuit et sincère qu'il portait toujours sur son visage et qu'il offrait généreusement aussi bien à ses amis et connaissances qu’aux étrangers. Pensée sincère à Madame Attali. Merci Stéphane. Repose en paix.

    Agenor

    17 h 30, le 02 juillet 2019

  • Un grand homme est parti. Il nous laisse une merveilleuse famille, un exemple extraordinaire de courage et d'esprit positif, ainsi qu'un modèle d'amour efficace pour le Liban que nous devons tous essayer de suivre.

    Hady Farah

    15 h 32, le 02 juillet 2019

Retour en haut