Moyen Orient et Monde

L’Irak ne veut pas être « mêlé » à un nouveau conflit au Moyen-Orient

OLJ
27/06/2019

Le président irakien Barham Saleh a déclaré hier qu’il ne voulait pas que son pays soit « mêlé » à un nouveau conflit au Moyen-Orient et pâtisse des tensions entre son voisin iranien et les États-Unis. « Nous avons vécu quatre décennies de troubles. Nous ne voulons pas nous retrouver mêlés à une autre guerre », a dit le président irakien lors d’un discours au centre de réflexion londonien Chatham House, dans le cadre d’une visite au Royaume-Uni. « Il est dans l’intérêt de notre pays d’entretenir de bonnes relations avec l’Iran », a dit le président irakien, et, de leur côté, « les États-Unis sont un partenaire très important pour l’Irak ».

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Billet de Kenza OUAZZANI

Le mauvais pari du gouvernement

Un peu plus de Médéa AZOURI

Power to the People

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.