X

La Dernière

James Bond dans une capsule

Mode
20/05/2019

Fondé à Londres en 2007 par Adam Brown et Julia Simpson-Orlebar, le jeune label Orlebar Brown avait pour vocation de départ de combler un vide dans l’offre du maillot de bain masculin. L’idée était d’appliquer à la conception de ce short les 17 patrons de base du pantalon de costume, taille en forme et en quatre pièces, zipper italien, tirettes de côté, poches arrière. Une grande partie de ces éléments sont réalisés main. Depuis 2016, forte de son succès, la marque étoffe ses propositions et produit des chemises, t-shirts à manches longues, shorts de ville, polos, jumpers et sweat-shirts, ainsi que des chaussures aquatiques. Une ligne de sports d’été complète l’offre, ainsi qu’une application, #Snapshorts, qui permet de personnaliser son maillot et de le commander en ligne. En 2018, Orlebar Brown lance un maillot inspiré de l’univers de James Bond. Le succès est tel que cette saison, c’est toute une garde-robe qui est consacrée à l’agent 007 des services secrets britanniques à travers ses plus célèbres avatars, Sean Connery, Roger Moore ou George Lazenby, et ses rôles dans les films les plus iconiques, Dr No, Goldfinger, Thunderball ou Diamonds are Forever.

Cette collection réunit le style classique et raffiné de Bond avec les vêtements de loisir Orlebar Brown dans des tissus signature. Le souci du détail apporté par Orlebar Brown s’étend même à l’étiquette figurant sur la robe de chambre en éponge sur laquelle on peut lire : « Propriété du Dr Julius No, Crab Key », en référence à la scène de Dr No (1962) où Sean Connery en James Bond et Ursula Andress en Honey Ryder sont prisonniers sur l’île de Crab Key vêtus du même peignoir.

La campagne de cette collection capsule a été filmée par le photographe anglais Greg Williams, qui entretient des relations de longue date avec la franchise de films 007 et est également connu pour son film et son travail éditorial avec des artistes tels que Meryl Streep, Tom Hardy, Jake Gyllenhaal et Kate Moss. Tournée à la Villa TreVille à Positano, en Italie, la campagne capte à la fois l’esprit d’aventure et le glamour d’une destination typique de l’univers Bond.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants