Économie

L’UE propose à Washington de négocier un accord pour faire la paix commerciale

Libre-échange
OLJ
16/04/2019

Les États de l’UE ont approuvé hier l’ouverture de négociations commerciales avec les États-Unis pour éviter une guerre commerciale avec Washington, en dépit du refus affiché de Paris de négocier avec un partenaire hostile à l’accord mondial sur le climat. « Si les Américains acceptent de commencer les négociations, je pense que nous pourrons aller assez vite », a assuré la commissaire au Commerce, la Suédoise Cecilia Malmström, chargée de négocier au nom des 28.

La France a voté contre l’ouverture de ces négociations lors d’une réunion des ministres de l’Agriculture de l’UE à Luxembourg, mais son opposition a été sans effet, car les décisions en matière commerciale se prennent dans l’UE à la majorité qualifiée, selon plusieurs sources européennes. C’est la seconde fois en une semaine que la France est mise en minorité après le sommet consacré au Brexit.


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le compromis présidentiel et les dommages collatéraux

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants