Économie

Kanaan exhorte le gouvernement à plancher sans attendre sur le budget 2019

Finances publiques
OLJ
01/04/2019

Le président de la commission parlementaire des Finances, Ibrahim Kanaan, a appelé hier le gouvernement libanais à examiner le projet de budget de l’État pour l’exercice 2019 dès cette semaine pour le transmettre au plus vite au Parlement. « Ne pas voter le budget dans un laps de temps raisonnable nous empêchera de mener les réformes », a-t-il notamment déclaré lors d’un entretien télévisé à la chaîne locale LBCI. « Le Liban n’est pas un pays en faillite mais il souffre de laxisme, pour ne pas dire de vol », a ajouté M. Kanaan, dont la commission examine depuis plusieurs semaines la question des recrutements abusifs dans la fonction publique.

Le gouvernement doit se réunir dans le courant de la semaine après le retour au Liban du Premier ministre Saad Hariri qui a subi une intervention chirurgicale mineure. Le budget pour 2019, qui sera forcément adopté en dehors des délais constitutionnels – qui ont expiré fin janvier – doit être conforme à l’engagement pris par le Liban lors de la conférence de Paris (CEDRE) en avril 2018 de réduire son déficit public d’un point de PIB par an en cinq ans.

Pierre Duquesne, le diplomate français chargé par le président Emmanuel Macron du suivi des résolutions prises dans le cadre de la CEDRE, au cours de laquelle les soutiens du pays se sont engagés à mobiliser plus de 11 milliards de dollars pour réhabiliter les infrastructures du pays, a appelé début mars le Liban à adopter son budget pour l’année 2019 avant la fin du même mois.

Le déficit public libanais a explosé en 2018. À 5,8 milliards de dollars fin novembre, il dépasse déjà d’un milliard celui estimé dans le budget pour 2018 voté il y a un an. Il y a un peu plus d’une semaine, le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, a émis une circulaire demandant à ses services de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, toute nouvelle autorisation d’engagement de dépenses publiques, à l’exception des rémunérations des fonctionnaires et du paiement des indemnités de transport.


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants